Scott Rudin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Scott Rudin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Baldwin Senior High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Scott Rudin est un producteur américain né le à New York, New York (États-Unis).

En 1995, il crée sa société de production cinématographique, la Scott Rudin Productions, entreprise de droit américain.

Accusations de violences, de harcèlement moral et de racisme[modifier | modifier le code]

En 2014, lors du piratage de la société Sony, des emails entre Rudin et la productrice de films Amy Pascal fuitèrent sur le net. Plusieurs d'entres eux comportaient de nombreux échanges à caractères injurieux et racistes à l'encontre de Barack Obama, le président des États Unis de l'époque[1]. Amy Pascal présentera publiquement ses excuses pour ses propos.

En avril 2021, une enquête du Hollywood Reporter détaille les actes de violence et de harcèlement de Scott Rudin contre ses équipes[2], titré "Tout le monde sait que c'est un monstre". Etayé par de très nombreux témoignages, l'article relate que le producteur aurait pris l'habitude de jeter des objets sur ses assistants et sur les murs en cas de contrariété, causant des blessures et des burn-outs. Il est également accusé d'avoir cassé un ordinateur sur la main d'un assistant qui n'aurait pas réussi à trouver le billet d'avion que Rudin lui avait demandé. Le producteur se serait ainsi vanté d'avoir causé le burn-out de 119 de ses assistants de 2005 à 2010[3].

Il est également accusé d'être « bruyamment raciste » par l'auteur Jeremy O. Harris[4].

La libération de la parole sur Scott Rudin fait suite au mouvement MeToo[3] visant originellement le producteur Harvey Weinstein.

Le 17 avril, Rudin a publié des excuses s'adressant « aux individus [qu'il aurait] pu blesser, directement ou indirectement », et a annoncé prendre une pause sur ses activités de producteurs à Broadway.

Inspiration[modifier | modifier le code]

Dans le film Tonnere sous les tropiques de Ben Stiller, le producteur hollywoodien imbus de lui-même, véreux et abusif Les Grossman interpreté par Tom Cruise est une caricature virulente de Scott Rudin. Cruise s'est personnellement impliqué dans la ressemblance physique de son personnage avec le producteur[5],[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Les films ci-dessous ont été produits par Scott Rudin aussi bien en son nom en propre que par la société Scott Rudin Productions[7].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Variety Staff, « Sony’s Amy Pascal Apologizes for Obama Emails », sur Variety, (consulté le )
  2. « “Everyone Just Knows He’s an Absolute Monster”: Scott Rudin’s Ex-Staffers Speak Out on Abusive Behavior », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  3. a et b (en-US) Tatiana Siegel, « “Everyone Just Knows He’s an Absolute Monster”: Scott Rudin’s Ex-Staffers Speak Out on Abusive Behavior », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  4. (en-US) Tatiana Siegel, « “Everyone Just Knows He’s an Absolute Monster”: Scott Rudin’s Ex-Staffers Speak Out on Abusive Behavior », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  5. (en) Shirley Li, « When Meanness Was Celebrated », sur The Atlantic, (consulté le )
  6. (en) Jack Pooley, « 10 Actors Who Made Sure They Weren't Seen In Movies », sur WhatCulture.com, (consulté le )
  7. IMDb répertorie les films postérieurs à la date de création de la société dans les deux entrées, personnelle et entrepreneuriale.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]