Chris Hughes (entrepreneur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chris Hughes (Facebook))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chris Hughes.
Chris Hughes
Description de l'image Chris Hughes.jpg.
Naissance (35 ans)
Hickory, Caroline du Nord
Nationalité Américain
Profession
Formation
Conjoint
Sean Eldridge

Compléments

Cofondateur de Facebook

Christopher "Chris" Hughes, né le à Hickory, est un entrepreneur américain connu pour avoir travaillé au lancement du réseau social Facebook en tant que porte-parole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Chris Hughes est diplômé de la Phillips Academy d'Andover et de l'université Harvard. Lors de sa graduation à Andover (2002), il publie un billet dans le journal du campus dans lequel il écrit que l'école lui a enseigné l'« ascèse pour le progrès »[1]. À Harvard, il étudie l'Histoire et la littérature avec un major en théorie politique et sociale française[2].

Entre 2005 et 2006, il siège au Conseil national d'administration du Roosevelt Institute.

Facebook[modifier | modifier le code]

À Harvard, dès 2004, il travaille au développement de Facebook en tant que porte-parole aux côtés de Mark Zuckerberg, Eduardo Saverin, Andrew McCollum et Dustin Moskovitz. Son compte Facebook fut le 5e historiquement créé, les 3 premiers étant des comptes tests, et le quatrième le compte de Mark Zuckerberg. Il se voit rétribuer 1% des actions de l'entreprise pour sa participation au lancement du réseau social. Selon Moscovitz, Mark Zuckerberg surnommait Chris Hughes Prada en référence à ses choix vestimentaires distingués[1].

Il est crédité pour avoir été à l'origine de l'idée du bouton Poke. De son propre avœu, sa réussite professionnelle est basée sur ce coup de chance qui fut d'être le roommate de Mark Zuckerberg à Harvard. Il refuse cependant de suivre l'équipe à Palo Alto en Californie, préférant finir son cursus universitaire à Harvard[2].

Chris Hughes quitte Facebook en 2007, et vend ses actions en 2012[3], qui valent alors 600 millions de dollars[1]. Dans le film The Social Network, Chris Hughes est joué par l'acteur Patrick Mapel, mais n'apparaît que très peu[1].

Il est ensuite coordonateur pour le site BarackObama.com lors de la campagne présidentielle de Barack Obama. Avec Reggie Love, il créé le premier profil Facebook du futur président américain. Son image fut stratégiquement exploitée dans les médias pour attirer les électeurs de la population techie, avec des articles tels que celui titré BO, U R So Gr8 du Wall Street Journal et publié en 2007[1]. En 2010, Chris Hughes lance Jumo.com, une plate-forme communautaire qui sert d'intermédiaire entre les volontaires et les associations humanitaires[4].

The New Republic[modifier | modifier le code]

En 2010, Chris Hughes rachète le journal The New Republic. Il tente une transformation digitale de la maison d'édition, et annonce en 2012 réduire les parutions annuelles de moitié (de 20 à 10 parutions) et déplacer la maison-mère du journal de Washington à New York. Plusieurs éditeurs et journalistes démissionnent[5]. Il désactive également la version payante du site pour augmenter le trafic[1].

En mai 2019, Chris Hughes dénonce dans The New York Times le pouvoir exorbitant de Facebook et de son dirigeant Mark Zuckerberg[6]. Il dit ressentir un sentiment de colère et une certaine responsabilité face aux dérives de l'entreprise qu'il a contribué à fonder. Il demande au gouvernement américain de démanteler ce monopole devenu incontrôlable en le séparant en trois sociétés distinctes Instagram, WhatsApp et Facebook[7].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

  • Coprésident et conseiller principal du Roosevelt Institute[6]

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Hughes, Fair Shot: Rethinking Inequality and How We Earn, St. Martin's Press, (ISBN 978-1250196590)

Vie privée[modifier | modifier le code]

Chris Hughes s'est fiancé avec Sean Eldridge, directeur politique de l’association Freedom to Marry (traduisible en français par « Liberté de se marier », organisation en faveur de l'ouverture du mariage aux homosexuels)[8],[9]. Ils se sont mariés le 30 juin 2012 à Garrison, dans l'État de New York[10] en présence de Chuck Schumer et Nancy Pelosi, au Cipriani Wall Street[1].

En août 2019, le couple met en vente son appartement de 550 m² situé dans le Greenwich Village à New York pour 26 millions de dollars. Ils avaient acquis l'appartement en 2015 pour 22,3 millions de dollars[11],[12]. Le couple aurait en fait acheté deux maisons dans deux districts différents de la ville pour permettre à Sean Eldridge de se présenter au Congrès américain dans le district le plus favorable à sa candidature au moment des élections[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) Carl Swanson, « Chris Hughes Is About to Turn 100 », New York Mag,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Laurent Magloire, « Chris Hughes : "Internet Strategist" de Barack Obama », Social Media Today,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (en) Alex Griswold, « Chris Hughes Is a Backstabbing Loser », The Washington Free Beacon,‎ (lire en ligne)
  4. « Un prodige du Web converti au papier », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2019)
  5. (en) Ryan Lizza, « Inside the collapse of The New Republic », The New Yorker,‎ (lire en ligne)
  6. a et b (en-US) Chris Hughes, « Opinion | It’s Time to Break Up Facebook », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 10 mai 2019)
  7. « « Le pouvoir de Mark Zuckerberg est sans précédent » : un de ses cofondateurs appelle à démanteler Facebook », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mai 2019)
  8. Hughes and Eldridge Engaged, par Julie Bolcer, sur advocate.com du 14 janvier 2010
  9. Chris Hughes, le co-fondateur de Facebook, et son boyfriend Sean Eldridge annoncent leurs fiançailles, par Judith Silberfeld, sur yagg.com du 17 janvier 2011
  10. http://yagg.com/2012/07/02/chris-hughes-et-sean-eldridge-se-sont-maries/
  11. (en) Katherine Clarke, « Facebook Co-Founder Chris Hughes Wants $26 Million for Greenwich Village Townhouse », the Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Andrew Stiles, « Chris Hughes and Facebook Spouse Selling New York Townhouse for $26 Million », The Washington Free Beacon,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ben Mezrich, The Accidental Billionaires: The Founding of Facebook: A Tale of Sex, Money, Genius and Betrayal, Anchor, (ISBN 978-0307740984)
  • (en) Katherine Losse, The Boy Kings: A Journey into the Heart of the Social Network, Simon & Schuster, (ISBN 978-1451668261)

Pages liées[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]