Muguette Fabris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fabris.
Muguette Fabris
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
Nationalité
Activités

Muguette Fabris, née le , est une enseignante française élue Miss Île-de-France 1962, puis Miss France 1963. Elle est egalement la 5e dauphine de Miss Monde 1963.

Miss France[modifier | modifier le code]

Premiers concours[modifier | modifier le code]

Muguette Fabris est tout d'abord élue Miss Poitou au casino de La Roche-Posay, puis Miss Île-de-France.

Élection et année de Miss France[modifier | modifier le code]

L'élection de Miss France 1963 se déroule en décembre 1962 au Grand Théâtre, à Bordeaux. Muguette Fabris est élue devant 17 autres candidates. Elle a 22 ans. Ses mensurations sont 90-50-90 ; elle mesure 1,69 mètre pour 54 kilos. Elle est surnommée « Cléopâtre » par certains, qui lui trouvent une ressemblance avec la dernière reine d’Égypte.

Lors de son élection, Muguette Fabris fait sensation car elle est aussi professeur (stagiaire) de mathématiques au lycée Marguerite-de-Valois à Angoulême. Elle reprend les cours le 4 janvier 1963, après les vacances de Noël pendant lesquelles elle a été sacrée Miss France. Alors que la directrice de l'établissement craint « des perturbations en classe », le professeur élu Miss France reçoit une boîte de chocolats par les élèves qui l'acclament avec un « Vive Miss France » écrit sur le tableau noir.

À la rentrée se suivante, elle est mutée au lycée Guy-Chauvet de Loudun dans la Vienne.

Le 7 novembre 1963, elle représente la France au concours Miss Monde qui se déroule au Lyceum Theatre de Londres, elle sera élue 5e dauphine de Miss Monde, la Jamaïquaine Carole Crawford.

L'après Miss France[modifier | modifier le code]

Elle poursuivra sa carrière dans l'enseignement et part s'installer dans le Gers en 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • François Pédron, « Miss France 1963 : Muguette est prof de maths ! », Paris Match, semaine du 3 au 9 janvier 2013, page 104.