Irène Tunc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irène Tunc
Description de cette image, également commentée ci-après

Irène Tunc dans Bravissimo (1955)

Nom de naissance Irène Pierrette Louise Tunc
Naissance
Lyon (Rhône, France)
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 37 ans)
Versailles (Yvelines)
Profession actrice, mannequin
Films notables Léon Morin, prêtre
Les Aventuriers
Mise à sac
La Chamade
Je t'aime, je t'aime

Irène Tunc est une actrice et mannequin française, née le [1] à Lyon (Rhône) et morte le (à 37 ans) à Versailles (Yvelines).

Elle fut Miss France en 1954.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Irène Tunc, de son nom complet Irène Pierrette Louise Tunc, naît à Lyon, en 1934, d'un père marchand de meubles.

Elle fait ses études dans une institution religieuse jusqu'à ses 15 ans.

Mannequinat[modifier | modifier le code]

Durant l'été 1953, elle est élue Miss Côte d'Azur à Juan-les-Pins. Elle est alors essentiellement connue dans sa région, comme mannequin posant dans des magazines locaux, pour des machines à laver ou des postes TSF, pour des photos en tenues de plages, en maillots de bain. Elle est sportive, avec un bon niveau en natation.

Miss France 1954[modifier | modifier le code]

Irène Tunc est élue Miss France 1954 à 19 ans, au casino d'Évian-les-Bains. Ses demoiselles d'honneur (terme désignant les dauphines à cette époque) sont Miss Île-de-France, Danièle Génault, 18 ans, et Miss Paris, Ghislaine Tournieux, 19 ans. Elle succède à Sylviane Carpentier, Miss France 1953.

Carrière d'actrice[modifier | modifier le code]

En 1954, Irène Tunc démarre très vite une carrière d'actrice, en Italie d'abord. Sa première dauphine, Isabelle Génault assure donc l'intérim de Miss France. Après deux films, Irène Tunc revient en France et s'installe à Paris où elle poursuit sa carrière de mannequin. Elle intègre alors une école d'art dramatique dirigée par Françoise Rosay. Elle joue ensuite dans de nombreux films et téléfilms, tournés avec des réalisateurs français et italiens.

De 1958 à 1964, Irène Tunc a été mariée au réalisateur belge Ivan Govar. Elle devient ensuite la femme du cinéaste Alain Cavalier[2].

En 1971, elle a fait partie des 343 femmes qui ont publiquement déclaré dans le Manifeste des 343 s'être fait avorter[3].

Mort et hommage[modifier | modifier le code]

Irène Tunc meurt en 1972, à l'âge de 37 ans, des suites de ses blessures dans un accident de la route.

Alain Cavalier lui a consacré le film Irène sorti en 2009.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Irène Tunc sur Les gens du cinema.com
  2. Alain Cavalier a co-écrit avec Ivan Govar le scénario de La Croix des vivants, sorti en 1962.
  3. Le manifeste des 343.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens disparus, Yvan Foucart éditeur, 2000 ; réédition 2007 (ISBN 2953113908 et 9782953113907)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]