Linda Hardy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hardy.
Linda Hardy
Linda Hardy à la cérémonie des Molières 2014.
Linda Hardy à la cérémonie des Molières 2014.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (43 ans)
Nantes (Loire-Atlantique)
Physique
Cheveux Brun
Compétitions
Précédent Mareva Georges Miss France 1992
Véronique de la Cruz Suivant
Précédent Nathalie Fonteneau Miss Pays de Loire 1991 Valérie Claisse
(1993)
Suivant

Linda Hardy, née le à Nantes, en Loire-Atlantique, est une actrice, chanteuse, mannequin et animatrice française. Elle a été élue Miss Pays de Loire en 1991 puis Miss France 1992. Elle est la 62e Miss France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Miss France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Miss France 1992.

À 17 ans, Linda Hardy veut être pédiatre et se révèle plutôt douée pour les études. Mais après avoir obtenu son bac scientifique, elle devient Miss Pays de Loire 1991[1]. Elle participe alors à l'élection de Miss France 1992, diffusée le 29 décembre 1991 en direct sur FR3 et présentée par Julien Lepers.

Âgée de 18 ans, elle est élue Miss France 1992. Elle est la 62e Miss France et la 1re Miss Pays de Loire à accéder à ce titre. Ses dauphines sont Isabelle Vitry, Miss Savoie (1re dauphine), Bénédicte Delmas, Miss Côte Basque (2e dauphine), Anne Jandera, Miss Alsace (3e dauphine) et Valérie Chauvet, Miss Saint-Étienne (4e dauphine).

Linda Hardy représente la France au concours Miss Univers le 8 mai 1992 à Bangkok (Thaïlande) puis à Miss Monde le 12 décembre 1992 à Sun City (Afrique du Sud). Elle n'a pas été classée dans les deux concours. Elle obtient le Prix d'Élégance Miss Europe 1992 à Athènes.

Après son titre, elle fait du mannequinat quelques années, et défile, entre autres, pour Katoucha Niane, égérie d'Yves Saint Laurent devenue créatrice[2].

Elle est membre du jury des élections de Miss France 2007 et de Miss France 2012[1].

Animatrice et actrice[modifier | modifier le code]

À partir de septembre 1999, elle coprésente durant quelques mois le talk-show Tout le monde en parle sur France 2 aux côtés de Thierry Ardisson[3]. Le 22 janvier 2000, elle décide de quitter l'émission[réf. nécessaire]. Rêvant de devenir comédienne, elle part pour les États-Unis pour suivre des cours de théâtre et travaille avec Corinne Blu, Jacques Wazensky, Patricia Sterlin et Cameron Thor[4].

En 1999, elle commence sa carrière d'actrice. Elle joue dans Recto/Verso de Jean-Marc Longval, aux côtés de Smaïn. L'année suivante, en 2000, elle participe à la troisième saison de la série télévisée humoristique H avec Jamel Debbouze et le duo Éric et Ramzy. Elle monte pour la première fois sur les planches en 2002 dans Putain de soirée ! de Daniel Colas au théâtre des Mathurins[4].

Elle apparait ensuite dans plusieurs films tels que Immortel, ad vitam d'Enki Bilal en 2004 ou Le Souffleur de Guillaume Pixie en 2005. Mais elle rencontre le succès grâce aux téléfilms écrits par le romancier et scénariste à succès Laurent Scalese, La Taupe et La Taupe 2 respectivement en 2006 et 2008[1]. Elle participe également à de nombreuses séries. De 2009 à 2010, elle tient le rôle récurrent de l'adjudant-chef Claire Linsky dans la série Section de recherches, et de 2012 à 2013 celui de Livia Tavera dans Mafiosa. Elle fait des apparitions Joséphine, ange gardien en 2012 et dans R.I.S Police scientifique en 2014.

En 2007, elle remonte sur les planches dans Eva de Nicolas Bedos au théâtre des Mathurins, puis enchaine l'année suivante avec Bains de minuit de Jack William Sloane. Elle joue en 2012 dans Ladies Night au théâtre de l'Alhambra, dont une représentation est diffusée en direct en août sur France 2[5].

De septembre 2012 à 2014, elle est panéliste de l'émission radiophonique Les Grosses Têtes de Philippe Bouvard sur la radio RTL[1]. En mars 2016, elle est la maîtresse de cérémonie du 6e Festival 2 Valenciennes[6],[7].

Mannequinat[modifier | modifier le code]

En 2007, sur l'initiative de Sylvie Tellier, elle participe avec onze autres Miss France, au projet Calendrier 2008 au profit de l'Association européenne contre les leucodystrophies (ELA) parrainée par Zinédine Zidane. Ce calendrier a été réalisé par Peter Lindbergh[8].

Depuis 2013, elle représente les marques de cosmétiques Une et Lancaster[3].

Auto-entrepreneuse[modifier | modifier le code]

Après deux ans de travail acharné, Linda Hardy lance sa propre marque de bonbons composés uniquement de fruits, baptisée "Gamme Five" en janvier 2017. Un projet qui lui a été inspiré par son fils, Andréa, âgé de sept ans.

Vie privée[modifier | modifier le code]

D'août à , elle a fréquenté brièvement le chanteur Johnny Hallyday[9].

Elle a été mariée depuis 2008 à un marchand d'art avec qui elle a eu un petit garçon, Andréa, né en 2010[1],[5]. Elle est aujourd'hui divorcée.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Biographie de Linda Hardy », sur Gala (consulté le 20 février 2015)
  2. « Linda Hardy : Miss France, Johnny, la télé... Le parcours d'une reine de beauté », sur puretrend.com,‎
  3. a et b « Biographie de Linda Hardy », sur Télé Loisirs (consulté le 21 février 2015)
  4. a et b « Biographie de Linda Hardy », sur purepeople.com (consulté le 20 février 2015)
  5. a et b « Linda Hardy, une femme forte », sur TV Magazine (consulté le 21 février 2015)
  6. Martine Kaczmarek, « Festival 2 Valenciennes : les dernières infos », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  7. Catalogue du 6e Festival 2 Valenciennes, consulté le 09 mars 2016.
  8. « Douze Miss France pour un calendrier en faveur de l'association ELA », sur La Dépêche du Midi,‎
  9. Olivier Petit, « Johnny Hallyday : les femmes de sa vie que vous ne connaissiez (peut-être) pas », sur le site de Télé Star,‎ (consulté le 5 novembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]