Sports Illustrated Swimsuit Issue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sports Illustrated Swimsuit Issue
Pays États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Annuel
Fondateur André Laguerre (en)
Date de fondation 1964
Éditeur Time

Site web swimsuit.si.com

Sports Illustrated Swimsuit Issue est un numéro spécial du magazine Sports Illustrated édité annuellement.

Les mannequins qui posent en couverture ou dans les pages de ce magazine sont habillées de maillots de bains ou de peinture corporelle[1], avec en fond des paysages exotiques.

Les mannequins en ayant fait la couverture incluent Christie Brinkley, Elle Macpherson, Daniela Pestova, Heidi Klum, Petra Němcová, Marisa Miller, Bar Refaeli, Irina Shayk, Kate Upton ou Lily Aldridge. D'autres comme Cindy Crawford, Stephanie Seymour, Niki Taylor, Angie Everhart, Naomi Campbell, Roshumba Williams (en), Cintia Dicker, Anne Vyalitsyna, Chanel Iman ou Sara Sampaio ont aussi posé pour le magazine.

Les couvertures sont souvent révélées dans des émissions de télévision comme les late-night show The Tonight Show de Jay Leno[2], Late Show de David Letterman[3] et Jimmy Kimmel Live! de Jimmy Kimmel[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sports Illustrated Swimsuit Issue est inventé par André Laguerre (en), alors éditeur de Sports Illustrated pour pallier le manque de sujets sportifs durant les mois d'hiver[5] ainsi que pour relancer les ventes de ce vêtement durant la saison (même si initialement, la photo n'était pas en couverture mais à l'intérieur du magazine)[6]. Le premier numéro est publié en 1964, avec Babette March (en) en couverture.

Doté d'un potentiel érotique éloigné de l'objectif purement sportif du magazine (en particulier dans les années où il n'était pas commun de faire figurer un mannequin dans cette tenue, si ce n'est dans des revues spécialisées comme Playboy), ce numéro lança la carrière de plusieurs mannequins[6].

Le numéro le plus vendu est celui publié pour les 25 ans, en 1989, avec Kathy Ireland en couverture.

En 1997, Tyra Banks est la première femme noire à être en couverture[7].

La même année, le numéro s'autonomise. Deux exemplaires sont disponibles : un en version classique avec un sportif et un autre spécial swimsuit issue[6].

En 2004 se passe le Fresh Faces Swimsuit Model Search[8] où la gagnante, Michelle Lombardo, remporte une photo dans le magazine et un contrat avec l'agence de mannequins NEXT Model Management.

En 2005, NBC produit le Sports Illustrated Swimsuit Model Search (en), un concours de mannequinat offrant à la gagnante, Alicia Hall (en), une photo dans le magazine et un contrat d'une valeur d'un million de dollars avec l'agence de mannequins NEXT Model Management. Shantel VanSanten et Stella Díaz (en) y participent également.

Les mannequins posant en couverture du numéro de 2006, Elsa Benitez, Yamila Diaz-Rahi, Rachel Hunter, Elle Macpherson, Carolyn Murphy, Daniela Pestova, Rebecca Romijn et Veronika Vařeková (en), voient leurs photos prises par le photographe Raphael Mazzucco (en) publiées dans le beau-livre Sports Illustrated: Exposure (en). Cette année-là, du contenu supplémentaire est publié sur les appareils mobiles[2].

En 2007, Beyoncé Knowles fait la couverture de Sports Illustrated Swimsuit Issue qui a pour thème la musique ; c'est la seule fois où ce n'est pas un mannequin. C'est aussi la première fois que le magazine est publié en Chine[9].

En 2014, pour les 50 ans du magazine, ce sont Lily Aldridge, Chrissy Teigen (en) et Nina Agdal qui posent en couverture.

Athlètes dans le magazine[modifier | modifier le code]

Plusieurs athlètes sont apparues dans les pages du magazine, dont Steffi Graf en 1997, Serena Williams et Ekaterina Gordeeva en 2003, Anna Kournikova en 2004.

En 2013, Anastasia Ashley qui connaît une notoriété naissante à la suite d'une vidéo publiée sur le web pose pour le magazine[10].

Controverses[modifier | modifier le code]

En 2013, une journaliste du site web Jezebel (en) critique le fait que des mannequins ont posé à côté de locaux, jugeant ce procédé raciste[11].

En 2014, Sports Illustrated s'associe à l'entreprise Mattel en éditant une campagne publicitaire ayant comme thème « Unapologetic » (« sans complexe ») avec Barbie en couverture du magazine, ce qui cause des critiques : certaines jugent inapproprié qu'un jouet soit en Une d'un tel magazine, d'autres dénoncent le thème puisque cette poupée est considérée comme un idéal féminin[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Swimsuit Edition Models In Bodypaint », sur huffingtonpost.com, Huffington Post,‎
  2. a et b (en) Lia Miller, « So Many Models in Bikinis, So Many Ways to See Them », business, sur nytimes.com, The New York Times,‎
  3. (en) « Marisa Miller: SI Covergirl Unveiled On Letterman », sur huffingtonpost.com, Huffington Post,‎
  4. (en) Jason Hughes, « Sports Illustrated Swimsuit Cover Will Be Revealed On 'Jimmy Kimmel Live' », media, sur huffingtonpost.com, Huffington Post,‎
  5. (en) Bryan Curtis, « The Sports Illustrated Swimsuit Issue: An intellectual history », the middlebrow, sur slate.com, Slate,‎
  6. a, b et c Rich Cohen, « Sports Illustrated : des filles à la plage », Vanity Fair n°13, juillet 2014, pages 86-97.
  7. (en) Julee Wilson, « Tyra Banks Praises Sports Illustrated For Putting A Black Woman On The Cover », sur huffingtonpost.com, Huffington Post,‎
  8. (en) Nat Ives, « Think of It as 'Survivor' Meets 'Miss America' », sur nytimes.com, The New York Times,‎
  9. (en) David Barboza, « The People’s Republic of Sex Kittens and Metrosexuals », sur nytimes.com, The New York Times,‎
  10. (en) Chloe Fox, « Anastasia Ashley Lands Coveted Spot In 2014 Sports Illustrated Swimsuit Issue », sur www.huffingtonpost.com, Huffington Post,‎
  11. Géraldine Dormoy, « Sports Illustrated accusé de racisme dans une série de photos », mode, sur lexpress.fr, L'Express,‎
  12. (en) Stuart Elliott, « Barbie’s Sports Illustrated Swimsuit Issue Causes a Stir Online », media, sur nytimes.com, The New York Times,‎

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]