Rebecca Romijn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rebecca Romijn
Description de cette image, également commentée ci-après

Rebecca Romijn lors du défilé Heart Truth's Red Dress en .

Nom de naissance Rebecca Alie Romijn[1]
Naissance (44 ans)
Berkeley, Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice (Depuis 1997)
Mannequin (1991-2001)
Films notables Saga X-Men
Femme fatale
Séries notables Ugly Betty
Les Mystères d'Eastwick
The Librarians

Rebecca Alie Romijn, née le à Berkeley (Californie), est une actrice et ancienne mannequin américaine.

Au cinéma, elle se fait connaître grâce à son interprétation de la mutante Mystique dans les films X-Men (2000), X-Men 2 (2003) et X-Men : L'Affrontement final (2006). À la télévision, elle se fait remarquer dans le rôle d'Alexis Meade dans la série télévisée Ugly Betty (2006-2008) et occupe, depuis 2014, l'un des rôles principaux de la série Flynn Carson et les nouveaux aventuriers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Née à Berkeley en Californie, Rebecca Romjin est la fille d'Elizabeth (née Kuizenga), professeur d'anglais à l'université et auteur, et de Jaap Romijn, un fabricant de meubles sur mesure[2]. Son père est un néerlandais, originaire de Barneveld, et sa mère est une américaine ayant des origines anglaises et néerlandaises[3],[4]. Le grand-père maternel de Rebecca, Dr Henry Bernard Kuizenga, était un ministre de culte presbytérien[5],[6].

Lors du talk show américain, The Ellen DeGeneres Show, Rebecca a révélé que, lorsqu'elle était adolescente, elle était une « geek très peu sûre d'elle » et qu'elle souffrait d'une scoliose[7],[8].

Alors qu'elle étudiait la musique à l'université de Californie à Santa Cruz[9], Rebecca s'est intéressée au mannequinat et s'est installée à Paris, en France, pendant plus de deux ans[10].

Carrière[modifier | modifier le code]

Mannequinat[modifier | modifier le code]

Rebecca Romijn lance sa carrière de mannequin en 1991, à l'âge de 19 ans. Elle a travaillé pour Sports Illustrated, Victoria's Secret, Bebe Stores ou encore Miller Lite. Pendant deux ans, elle a été la présentatrice de l'émission House of Style (1998-2000), sur la chaîne MTV.

Elle a travaillé sur des campagnes publicitaires pour des grandes marques comme Escada, Christian Dior, La Perla, Tommy Hilfiger, Maybelline et bien d'autres. Elle fait partie de cette génération de mannequin ayant défiler pour Giorgio Armani, Sonia Rykiel aux côtés de Claudia Schiffer, Kate Moss, Naomi Campbell, Linda Evangelista, Cindy Crawford et Christy Turlington.

Rebecca a été de nombreuses fois classée dans les listes des "Plus belles femmes au monde" des magazines tels que : Maxim (2003-2007), AskMen (2001-2003 ; 2005-2006) ou encore FHM (2000-2005)[11].

Révélation cinématographique (2000-2006)[modifier | modifier le code]

Après avoir eu des rôles mineurs essentiellement sous forme de cameo, notamment dans les comédies Sale boulot et Austin Powers 2 : L'Espion qui m'a tirée, elle décroche son premier grand rôle, en 2000, lorsqu'elle rejoint la distribution réunie par Bryan Singer pour le blockbuster X-Men, adaptation du comics éponyme des éditions Marvel. Elle y prête ses traits à la redoutable mutante Raven Darkhölme / Mystique aux côtés de Ian McKellen, Hugh Jackman, Halle Berry et Famke Janssen. Le film connait un succès critique[12] et commercial surprise[13], et lance les studios sur la production d'adaptations de comics-books. À titre personnel, l'interprétation de l'actrice est saluée par la profession, elle qui a dû endurer plus de huit heures de maquillage intégral[14], elle reçoit en 2001, le Blockbuster Entertainment Awards de la meilleure actrice de science fiction dans un second rôle ainsi que le Saturn Award de la meilleure actrice dans un second rôle.

Forte de cette nouvelle visibilité, les studios lui font confiance pour tenir, en 2002, les premiers rôles féminins des productions suivantes : le thriller érotique Femme fatale[15] et le film de science fiction Rollerball. Cependant, aucun de ses projets ne rencontre le succès escompté[16],[17]. Pire, les critiques sont majoritairement négatives et Rebecca Romijn se retrouve nommée lors des cérémonies parodiques de remises de prix, les Razzie Awards et les Stinkers Bad Movie Awards. Et ce n'est pas sur sa participation non créditée à la comédie satirique Simone qu'elle peut compter pour inverser la tendance.

Cependant, grâce à X-Men 2, sorti en 2003, elle renoue avec les hauteurs du box office[18]. Le second volet réalise des performances supérieures à son prédécesseur et il est également adoubé par la critique[19]. L'interprétation toute en force de l'actrice est saluée par les cérémonies populaires : elle reçoit une citation au titre de Meilleure actrice dans un film dramatique d'action lors des Teen Choice Awards et se retrouve nommée pour le MTV Movie & TV Awards du Méchant le plus sexy[20].

En 2004, elle est à l'affiche du film d'action The Punisher avec Thomas Jane et John Travolta. C'est l'adaptation de la série de comics du même nom créée par Gerry ConwayRoss Andru et John Romita, Sr.. Bien que les critiques soient mitigées[21] le projet est rentabilisé après avoir effectué un bon démarrage au box office[22]. La même année, elle incarne le premier rôle féminin du film d'horreur fantastique Godsend, expérience interdite. Elle partage la vedette avec Robert De Niro et Greg Kinnear. Cette production est majoritairement mal reçue par la critique[23] mais fonctionne correctement côté box office[24].

En 2005, suite à la reconnaissance acquise en tant qu'actrice audacieuse, elle est élue Femme de l'année par le célèbre magazine américain GQ[25].

Rebecca Romijn, en 2007.

En 2006, elle joue le rôle principal dans la mini-série télévisée, Pepper Dennis. La série suit le quotidien d'une journaliste de télévision et de ses relations amoureuses ayant un grand impact sur ses relations professionnelles. Cette même année, elle ré endosse le costume de Mystique pour la dernière fois dans X-Men : L'Affrontement final. Cette fois ci réalisé par Brett Ratner, ce troisième volet est le moins bien reçu de la franchise[26] mais il est aussi le plus lucratif[27].

La même année, elle se tourne vers un cinéma indépendant et elle côtoie Ben Affleck pour la comédie dramatique Agent de stars présentée au Festival international du film de Santa Barbara. Elle partage aussi la vedette de la comédie romantique The Alibi avec son compagnon Jerry O'Connell.

Révélation télévisuelle (2006-2008)[modifier | modifier le code]

En , Rebecca Romjin fait sa première apparition dans la série télévisée, Ugly Betty - où elle tient le rôle d'Alexis Meade, la sœur transgenre de Daniel Meade[28]. Adaptée d'une télénovela colombienne Yo soy Betty, la fea et produite par l'actrice Salma Hayek, la série suit le parcours d'une fille au physique peu conventionnel dans un prestigieux magazine de mode[29]. C'est un véritable succès d'audiences, la série reçoit d'excellentes critiques et décroche plusieurs nominations et récompenses à de prestigieuses cérémonies de remises de prix[30],[31]. L'ensemble du casting est par exemple, nommé lors de la quinzième cérémonie des Screen Actors Guild Awards

En 2007, elle fait une apparition dans les séries Carpoolers[32] et Drawn Together. En , il a été déclaré que le personnage de Rebecca dans Ugly Betty ne serait plus que récurrent - et non permanent, à cause de la grossesse de l'actrice[32].

Période transitoire (2009-2013)[modifier | modifier le code]

Rebecca Romijn lors du Comic-Con de 2009.

En 2009, elle joue l'un des trois rôles principaux dans la série, Les Mystères d'Eastwick - qui fut annulée en au bout de treize épisodes[33], en raisons des audiences jugées insuffisantes.

En 2010, elle est le premier rôle féminin du film indépendant The Con Artist aux côtés de Donald Sutherland et Rossif Sutherland qui passe inaperçu[34].

Rebecca Romijn, sur le tapis rouge du film Life Ball, en 2010.

En 2011, elle fait une brève apparition dans X-Men : Le Commencement  mais l'incarnation principale de Mystique est ré attribuée à l'actrice Jennifer Lawrence qui joue la mutante dans une version plus jeune, la nouvelle trilogie se situant dans le passé. À la télévision, elle est l'un des premiers rôles du téléfilm dramatique d'horreur Esprit maternel. Cette production raconte le combat d'un couple qui peine à avoir un enfant et qui se retrouve confronté à des événements étrange suite à une récente adoption[35].

Cette même année, elle intègre la distribution régulière des deux premières saisons de la série parodique de science fiction, inédite en France, NTSF:SD:SUV:: qui compte dans son casting Kate Mulgrew et June Diane Raphael. Elle est ensuite remplacée par Karen Gillan qui vient remplir les rangs du casting pour la dernière saison.

En 2012, elle joue les second rôles pour Tyler Perry dans la comédie dramatique Good Deeds avec Thandie Newton et Gabrielle Union en tête d'affiche. Cette production indépendante décroche la seconde place du box office américain à sa sortie[36] mais elle divise la critique[37].

Rebecca Romij pour un défilé pendant la Fashion week de 2011.

Elle enchaîne et entre juin et , Rebecca a joué dans la série King and Maxwell[38]. Cette série policière suit Sean King et Michelle Maxwell, deux anciens agents des services secrets reconvertis en détectives privés. Elle partage la vedette avec Jon Tenney. En dépit des bonnes audiences, la série est annulée au bout d'une seule et unique saison[39].

Retour télévisuel remarqué (2014-présent)[modifier | modifier le code]

En 2014, elle est le premier rôle féminin du thriller dramatique Phantom Halo avec Thomas Brodie-Sangster. Nommé lors du festival du film de Sarasota[40] mais complètement passé inaperçu[41].

C'est à la télévision qu'elle signe un retour remarqué, lorsqu'elle décroche le rôle principal féminin de la série Flynn Carson et les Nouveaux Aventuriers, spin-off d'une série-dérivée de la trilogie de téléfilms Les Aventures de Flynn Carson. Ce show suit les péripéties d'un groupe d'aventuriers dont l'occupation principale est de résoudre des mystères apparemment impossibles, retrouver des artefacts très puissants et affronter des forces surnaturelles. La série est très bien accueillie par la profession et rencontre aussi son public[42]. Rebecca Romijn renoue également avec la critique, son interprétation est saluée et elle reçoit, pour deux années consécutives (2015 et 2016), une nomination au titre de Meilleure actrice dans une série télévisée lors de la cérémonie des Saturn Awards[20].

Elle se fait plus rare au cinéma et intervient seulement dans la comédie familiale Larry Gaye: hôtesse de l'air avec Jessica Lowndes, Stanley Tucci, Taye Diggs et Jayma Mays, de 2015.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Après quatre ans de relation, Rebecca Romjin se marie avec l'acteur John Stamos, de neuf ans son aîné, le , et prend le nom de Rebecca Romijn-Stamos. Ils se séparent en , puis divorcent en [43],[44].

Le couple Rebecca Romijn et Jerry O'Connell en 2010.

Depuis , elle est en couple avec l'acteur, Jerry O'Connell. Après s'être fiancés en [45], ils se marient le , dans leur propriété privée, en Californie du Sud[46]. Le , Rebecca donne naissance à des jumelles : Dolly Rebecca Rose et Charlie Tamara Tulip[47].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[20].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Doublage francophone[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. [4]
  5. [5]
  6. [6]
  7. [7]
  8. [8]
  9. [9]
  10. [10]
  11. [11]
  12. (en) « Review - X-Men », sur Rotten Tomatoes
  13. (en) « Box Office - X-Men », sur Box Office Mojo
  14. Anthony Brogat, « Nudité, déchirures, transpiration, allergies : ces costumes ont traumatisé nos héroïnes préférées », sur PixGeeks,
  15. Fiche de Femme fatale, sur le site des Cahiers du Cinéma.
  16. (en) « Box Office - Rollerball », sur Box Office Mojo
  17. (en) « Box Office - Femme fatale », sur Box Office Mojo
  18. (en) « Box Office - X2 », sur Box Office Mojo
  19. (en) « X2 - Review », sur Rotten Tomatoes
  20. a, b et c (en) « Rebecca Romijn - Awards - IMDb », sur IMDb
  21. (en) « Review - The Punisher », sur Rotten Tomatoes
  22. (en) « Box Office - The Punisher », sur Box Office Mojo
  23. (en) « Review Godsend », sur Rotten Tomatoes
  24. (en) « Box Office - Godsend », sur Box Office Mojo
  25. « Belles...mais dangereuses, ces actrices qui ont joué les méchantes », sur lintern@ute
  26. (en) « Review - X3 », sur Rotten Tomatoes
  27. (en) « Box Office - X3 », sur Box Office Mojo
  28. [12]
  29. « Le Saviez-Vous ? », sur hypnoseries.tv
  30. « "Ugly Betty" : une fille en or ! », sur allocine,
  31. « Emmy Awards 2008 : les séries finalistes ! », sur allocine,
  32. a et b [13]
  33. [14]
  34. (en) « Review - The Con Artist », sur Box Office Mojo
  35. (en) « Esprit maternel (2011) », sur IMDb
  36. (en) « Box Office - Tyler Perry's Good Deeds », sur Box Office Mojo
  37. (en) « Good Deeds (2012) - Awards », sur IMDb
  38. [15]
  39. (en) Nellie Andreeva, « ‘King & Maxwell’ Cancelled By TNT », sur deadline,
  40. (en) « Phantom Halo - Awards », sur IMDb
  41. (en) « Review Phantom Halo », sur Rotten tomatoes
  42. (en) « Flynn Carson et les Nouveaux Aventuriers (2014– ) - Awards », sur IMDb
  43. [16]
  44. [17]
  45. [18]
  46. [19]
  47. [20]
  48. a, b, c, d et e « Comédiennes ayant doublés Rebecca Romijn en France », sur RS Doublage (consulté le 24 juin 2014)
  49. « Fiche de doublage français de X-Men 2 », VoxoFilm (consulté le 24 juin 2014).
  50. « Fiche de doublage français de X-Men 3 », VoxoFilm (consulté le 24 juin 2014)
  51. a et b « Comédiennes ayant doublés Rebecca Romijn en France », sur Doublage Séries database (consulté le 24 juin 2014)
  52. « Fiche de doublage français de Femme fatale », VoxoFilm (consulté le 24 juin 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :