Mónica Puig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puig.
Mónica Puig
Image illustrative de l'article Mónica Puig
Mónica Puig à Roland-Garros 2016.
Carrière professionnelle
2010
Pays Drapeau de Porto Rico Porto Rico
Naissance (24 ans)
Drapeau : Porto Rico San Juan
Taille / poids 1,70 m (5 7) / 64 kg (141 lb)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Entraîneur Alain de Vos
Gains en tournois 2 261 206 $
Palmarès
En simple
Titres 2
Finales perdues 1
Meilleur classement 27e (26/09/2016)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 210e (25/05/2015)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/8 1/32
Double 1/32 1/32 1/16 1/32
Médailles olympiques
Simple 1 - -

Mónica Puig, née le à San Juan, est une joueuse de tennis portoricaine. Lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, elle crée la surprise en devenant à 22 ans la première championne olympique de l'histoire de son pays, tout sport et tout sexe confondus.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mónica Puig lors de Roland-Garros en 2013.

Professionnelle depuis 2010, Mónica Puig fait partie des espoirs du tennis féminin au même titre que Laura Robson ou Eugenie Bouchard. Elle confirme son potentiel à Roland-Garros en 2013, son premier tournoi du Grand Chelem, où elle atteint le troisième tour en battant la tête de série no 11 Nadia Petrova, en trois manches (3-6, 7-5, 6-4), puis Madison Keys en deux manches avant de perdre contre Carla Suárez Navarro (4-6, 5-7). Et se révèle au monde lors du premier tour de Wimbledon la même année en sortant l'Italienne et cinquième joueuse mondiale Sara Errani en deux sets (6-3, 6-2)[1]. Elle ira jusqu'en huitièmes de finale de ce tournoi en étant sortie en trois sets (6-4, 5-7, 1-6) par la numéro 17 mondiale Sloane Stephens.

2014-2015 - Premier titre et contre-performances[modifier | modifier le code]

En 2014, elle remporte le titre à Strasbourg (alors 56e mondiale) face à la qualifiée Sílvia Soler Espinosa en deux sets (6-4, 6-3) après avoir battue Andrea Petkovic et Madison Keys en deux manches, mais ce sera son seul titre de la saison[2].

Lors de la saison 2015 ça démarre plutôt bien pour elle puisqu'elle réalise une bonne première partie de saison avec notamment une demi-finale à Pattaya et un quart de finale à Acapulco mais la suite sera plus compliquée pour la jeune Porto-ricaine puisqu'elle enchaînera les contre-performances. Classée dans le top 50 au début de la saison, elle finira 92e (au 14 décembre 2015) soit un recul de plus de quarante places.

2016 - Médaille d'or historique aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

En 2016, la joueuse débute sa saison au tournoi d'Auckland où elle doit s'incliner au deuxième tour des phases qualificatives. Puis au tournoi Premier de Sydney, issue des phases qualificatives, elle bat au premier tour la lucky loser Magdaléna Rybáriková en trois sets, avant de dérouler ses tours suivant en deux sets face à Anna Karolína Schmiedlová (6-1, 6-0) et Samantha Stosur (6-4, 6-4). En demi-finale, elle profite de l'abandon de la Suisse Belinda Bencic après le gain du premier set 6-0 pour se qualifier pour sa deuxième finale de sa carrière[3]. Elle perd cependant sèchement face à la Russe Svetlana Kuznetsova en deux manches et moins d'une heure de jeu (0-6, 2-6), mais ce parcours lui aura permis de gagner une quarantaine de place avec cette 52e place mondiale.

Ensuite, elle perd au deuxième tour lors des tournois se déroulant au Mexique, Acapulco et Monterrey. Puis Monica se rend à Indian Wells dans le désert californien où elle parvient au troisième tour après avoir battu lors du premier match Mirjana Lucic Baroni sur le score de 6-1, 6-2 et au deuxième tour, Anna Schmiedlova sur le même score. Elle perd face à la jeune Russe, Kasatkina, non sans avoir failli renverser la rencontre (4-6, 6-3, 62-7).

En août lors des Jeux olympiques, alors 34e mondiale, au cours d'un plateau relevé où participe notamment la tenante du titre et numéro 1 mondiale Serena Williams, elle réalise un immense exploit en se qualifiant pour la finale du tournoi olympique et deviendra par la même occasion la première sportive d'origine portoricaine à remporter une médaille olympique[4]. Sur son parcours, elle bat Polona Hercog ainsi que la tête de série no 14 Anastasia Pavlyuchenkova sur le même score (6-3, 6-2). Par la suite, elle élimine la 4e mondiale et récente vainqueur de Roland Garros, l'Espagnole Garbiñe Muguruza, puis l'Allemande Laura Siegemund en quart, à chaque fois sur le même score net (6-1, 6-1). En demi-finale, elle vainc la 14e mondiale et détentrice de deux grands chelems, Petra Kvitová (6-4, 1-6, 6-3) en moins de deux heures[5]. Elle se qualifie ainsi pour la finale où elle remporte la première médaille d'or de l'histoire de son pays aux jeux olympiques face à la lauréate de l'Open d'Australie, l'Allemande Angelique Kerber, 2e mondiale, dans un combat de deux heures (6-4, 4-6, 6-1) en démontrant toutes ses qualités au jeu, tant mentales que physiques, s'appuyant notamment sur un bon service, faisant mieux que l'Allemande[6],[7],[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 19-05-2014 Internationaux de Strasbourg, Strasbourg Intern'l 250 000 Terre (ext.) Drapeau : Espagne Sílvia Soler Espinosa 6-4, 6-3 Parcours
2 06-08-2016 Summer Olympic Tennis Event, Rio de Janeiro J. Olympiques NC Dur (ext.) Médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 6-4, 4-6, 6-1 Parcours

Finale en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
0 17-10-2011 Pan American Games, Guadalajara J. panaméricains NC Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Irina Falconi 6-3, 6-2 Parcours
1 10-01-2016 Apia International Sydney, Sydney Premier 753 000 Dur (ext.) Drapeau : Russie Svetlana Kuznetsova 6-0, 6-2 Parcours

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 - 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Carla Suárez 4e tour (1/8) Drapeau : États-Unis Sloane Stephens 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Alisa Kleybanova
2014 2e tour (1/32) Drapeau : Italie Flavia Pennetta 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Samantha Stosur 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Madison Keys 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne Andrea Petkovic
2015 2e tour (1/32) Drapeau : Kazakhstan Y. Shvedova 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Sabine Lisicki 1er tour (1/64) Drapeau : Roumanie Monica Niculescu 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Venus Williams
2016 3e tour (1/16) Drapeau : Pologne A. Radwańska 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis Madison Keys 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni Johanna Konta 1er tour (1/64) Drapeau : République populaire de Chine Zheng Saisai
2017 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne Mona Barthel 2e tour (1/32) Drapeau : Lettonie J. Ostapenko 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse Timea Bacsinszky 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie Mirjana Lučić

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double dames[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 - - 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne Arruabarrena
Drapeau : Canada E. Bouchard
Drapeau : Croatie Petra Martić
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne Annika Beck
Drapeau : Inde Sania Mirza
Drapeau : République populaire de Chine Zheng Jie
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Canada S. Fichman
Drapeau : Espagne G. Muguruza
Drapeau : Espagne Arantxa Parra
1er tour (1/32)
Drapeau : Belgique Y. Wickmayer
Drapeau : République tchèque K. Koukalová
Drapeau : Roumanie M. Niculescu
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Lauren Davis
Drapeau : Ukraine L. Kichenok
Drapeau : Ukraine N. Kichenok
1er tour (1/32)
Drapeau : Serbie B. Jovanovski
Drapeau : Slovaquie J. Husárová
Drapeau : Pologne Paula Kania
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Nouvelle-Zélande M. Erakovic
Drapeau : Pays-Bas M. Krajicek
Drapeau : République tchèque B. Z. Strýcová
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Shelby Rogers
Drapeau : Suisse B. Bencic
Drapeau : République tchèque K. Siniaková
- -
2016 - 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis Irina Falconi
Drapeau : République tchèque A. Hlaváčková
Drapeau : République tchèque L. Hradecká
2e tour (1/16)
Drapeau : Colombie M. Duque Mariño
Drapeau : Pays-Bas M. Krajicek
Drapeau : République tchèque B. Strýcová
1er tour (1/32)
Drapeau : Colombie M. Duque Mariño
Drapeau : États-Unis Nicole Gibbs
Drapeau : Japon Nao Hibino
2017 1er tour (1/32)
Drapeau : Japon Naomi Osaka
Drapeau : Roumanie Raluca Olaru
Drapeau : Ukraine Olga Savchuk
- -

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixte[modifier | modifier le code]

N'a jamais participé à un tableau final.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »[modifier | modifier le code]

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple dames[modifier | modifier le code]

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati   Tokyo
Doha Wuhan
2013 1er tour (1/64)
Drapeau : France A. Cornet
1er tour (1/64)
Drapeau : États-Unis B. Mattek
  1er tour (1/32)
Drapeau : Slovénie P. Hercog
      1er tour (1/32)
Drapeau : Canada E. Bouchard
1er tour (1/32)
Drapeau : Canada E. Bouchard
2014 1er tour (1/64)
Drapeau : Ukraine E. Svitolina
2e tour (1/32)
Drapeau : Danemark C. Wozniacki
      2e tour (1/16)
Drapeau : Russie M. Sharapova
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie S. Stosur
   
2015 2e tour (1/32)
Drapeau : Espagne C. Suárez
1er tour (1/64)
Drapeau : États-Unis I. Falconi
1er tour (1/32)
Drapeau : Italie R. Vinci
2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne C. Suárez
1er tour (1/32)
Drapeau : République tchèque L. Šafářová
1er tour (1/32)
Drapeau : France Mladenovic
2e tour (1/16)
Drapeau : Allemagne A. Kerber
   
2016 3e tour (1/16)
Drapeau : Russie D. Kasatkina
2e tour (1/32)
Drapeau : Biélorussie V. Azarenka
1er tour (1/32)
Drapeau : Allemagne S. Lisicki
1er tour (1/32)
Drapeau : Belgique Y. Wickmayer
  2e tour (1/16)
Drapeau : Lettonie J. Ostapenko
1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni N. Broady
  1er tour (1/32)
Drapeau : Italie R. Vinci
2017 2e tour (1/32)
Drapeau : République tchèque Ka. Plíšková
1er tour (1/64)
Drapeau : Roumanie S. Cîrstea
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis L. Davis
  3e tour (1/8)
Drapeau : Allemagne A. Kerber
1er tour (1/32)
Drapeau : Kazakhstan Y. Putintseva
  1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis T. Townsend
3e tour (1/8)
Drapeau : Lettonie J. Ostapenko

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

En simple dames[modifier | modifier le code]

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 06/08/2016 Olympic Tennis Event, Brésil Dur (ext.) Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau : Allemagne Angelique Kerber 6-4, 4-6, 6-1 Parcours

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
Fed Cup
# Drapeau : Porto Rico Tournoi Année Surface1 Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 65 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2013 Gazon Drapeau : Italie Sara Errani no 5 1/64 6-3, 6-2 Tableau
2 no 34 Drapeau : Brésil Jeux olympiques 2016 Dur Drapeau : Espagne Garbiñe Muguruza no 4 1/8 6-1, 6-1 Tableau
3 Drapeau : Allemagne Angelique Kerber no 2 Finale 6-4, 4-6, 6-1

Classements WTA en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Rang 695 en augmentation 228 en augmentation 127 en augmentation 55 en diminution 60 en diminution 92 en augmentation 32

Source : (en) Classements de Mónica Puig sur le site officiel du WTA Tour

En double[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Rang 992 en augmentation 298 en diminution 1115 en augmentation 657 en augmentation 238 en diminution 336

Source : (en) Classements de Mónica Puig sur le site officiel du WTA Tour

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Errani chute d'entrée », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 29 juin 2013)
  2. « Monica Puig est la Reine de Strasbourg », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 26 mai 2014)
  3. « Monica Puig-Svetlana Kuznetsova en finale à Sydney », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 15 janvier 2016)
  4. « Puig sort Kvitova et va devenir la première sportive portoricaine à remporter une médaille olympique », sur Eurosport, (consulté le 12 août 2016)
  5. « De l'ombre à une possible médaille d'or, Monica Puig veut marquer l'histoire de Porto Rico », sur Eurosport, (consulté le 13 août 2016)
  6. « Monica Puig championne olympique après sa victoire sur Angelique Kerber », sur Eurosport, (consulté le 14 août 2016)
  7. « JO - Rio - Puig : "Je suis allée au bout de mon rêve à Rio" », sur tennisactu.net, (consulté le 15 août 2016)
  8. « JO - Rio - L'ovation pour Monica Puig à son retour au pays », sur tennisactu.net, (consulté le 21 août 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]