Alex Morgan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morgan.
Alex Morgan
Alex Morgan cropped England Women's Vs USA (16367141639).jpg
Alex Morgan avec la sélection en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : États-Unis Orlando Pride
Numéro 13
Biographie
Nom Alexandra Patricia Morgan
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Naissance (27 ans)
Lieu Diamond Bar (Californie, États-Unis)
Taille 1,70 m (5 7)
Poste Attaquante
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : États-Unis Cypress Elite
2004-2007 Drapeau : États-Unis Diamond Bar HS
2007-2010 Drapeau : États-Unis California Golden Bears
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2008-2009 Drapeau : États-Unis West Coast FC 002 0(2)
2010 Drapeau : États-Unis California Storm 003 0(5)
2010 Drapeau : États-Unis Pali Blues 003 0(1)
2011 Drapeau : États-Unis Western NY Flash 014 0(4)
2012 Drapeau : États-Unis Sounders de Seattle 003 0(2)
2013-2015 Drapeau : États-Unis Portland Thorns FC 038 (15)
2016- Drapeau : États-Unis Orlando Pride 015 0(4)
2017 Drapeau : France Olympique lyonnais 016 (12)
2017- Drapeau : États-Unis Orlando Pride 000 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2008 Drapeau : États-Unis États-Unis -20 ans 010 0(5)
2010- Drapeau : États-Unis États-Unis 125 (73)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Alex Morgan, née le à Diamond Bar (Californie), est une footballeuse internationale américaine évoluant au poste d'attaquante avec Orlando Pride.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

De 2007 à 2010, Morgan joue son football universitaire avec les Golden Bears de l'université de Californie. Elle est la meilleure buteuse de son équipe à chacune de ses trois saisons[1] Elle est la troisième meilleure buteuse de tous les temps pour les Golden Bears avec 45 buts[2]. À la fin de ses études universitaires, elle joue la saison 2010 avec les Pali Blues dans la W-League.

Le , elle est repêchée par le Western New York Flash[3] de la Women's Professional Soccer. Morgan devient ainsi la première joueuse de l'histoire des Californie Golden à jouer dans les rangs professionnels de la Women's Professional Soccer. Pour sa première saison (2011), avec 4 buts en 13 matchs joués, elle aide le Western New York Flash à remporter le championnat de la ligue. Après la suspension des activités de la Women's Professional Soccer en février 2012, elle signe avec les Sounders Women de Seattle[4] .

Le , elle est mise à disposition du Portland Thorns FC, jouant dans la nouvelle National Women's Soccer League[5] qu'elle remporte.

Le , l'attaquante s'engage jusqu'en avec l'Olympique lyonnais[6]. Elle joue son premier match sous ses nouvelles couleurs au Stade Fred-Aubert face à Guingamp le pour le compte de la 12e journée de championnat ; les lyonnaises s'imposent 3-0[7]. Le , elle est officiellement championne de France lors de la victoire 9-0 contre Soyaux à la 20 journée[8]. Le , elle remporte la Ligue des champions face au Paris Saint-Germain (0-0 tab 7-6)[9] ; elle joue une vingtaine de minutes avant de se blesser et de laisser sa place à Élodie Thomis.

Carrière en sélection nationale[modifier | modifier le code]

La première apparition en sélection nationale pour Morgan vient au tournoi de la CONCACAF U-20 en 2008 au Mexique, où elle marque son premier but international contre Cuba[10]. Par la suite, Morgan fait partie de l'équipe nationale américaine des moins de 20 ans et participe en 2008 à la Coupe du monde U-20 au Chili, marquant quatre buts dans le tournoi. La performance de Morgan sur le terrain lui vaut le Soulier de Bronze (au troisième rang des buteuses) et la boule argent (deuxième meilleure joueuse du tournoi)[11].

En mars 2010, elle fait partie pour la première fois de l'équipe nationale senior des États-Unis, apparaissant d'abord comme une joueuse remplaçante lors d'un match contre le Mexique[12]. Elle marque son premier but en sélection senior après son entrée sur le terrain en tant que remplaçante face à la Chine en octobre 2010. Son but le plus important à ce jour vient un mois plus tard, en novembre, dans un match crucial contre l'Italie, lors du barrage pour la qualification au mondial féminin de 2011[13].

Morgan participe à la Coupe du monde féminine 2011 en Allemagne. Elle y joue un rôle de remplaçante. Elle est également la plus jeune joueuse sur la liste américaine.

Lors de la demi-finale face à l'équipe de France, elle marque le dernier but du 3 à 1 en faveur des Américaines, assurant à son équipe l'accès en finale.

En finale de la coupe du monde face au Japon, elle marque le premier but pour son équipe, et offre le but du 2-1 à Abby Wambach d'un centre parfait.

En 2012, elle reçoit le titre de meilleure buteuse de l'Algarve Cup que l'équipe américaine remporte.

Le 6 août 2012, lors des Jeux olympiques, elle marque le but de la victoire dans les dernières secondes des prolongations contre le Canada. Ce but qualifie les États-Unis pour la finale.

Elle fait partie de l'équipe américaine championne du monde en 2015.

Alex Morgan fait partie de la sélection Américaine pour les Jeux olympiques de Rio 2016, elle participe au succès de sa sélection lors du 1er match de poule, en inscrivant le 2e but face a la Nouvelle-Zélande victoire 2-0 des USA, d'une frappe fuyante au 1er poteau.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Alex Morgan au 1er juin 2017[14]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Autres compétitions Total
Division M B Pd M B Pd C M B Pd C M B Pd M B Pd
2010 Drapeau des États-Unis Pali Blues W-League 3 1 0 - - - - - - - - - - - 3 1 0
Sous-total 3 1 0 - - - - - - - - - - - 3 1 0
2011 Drapeau des États-Unis Western NY Flash WPS 13 4 3 - - - - - - - Séries 1 0 0 14 4 3
Sous-total 13 4 3 - - - - - - - - 1 0 0 14 4 3
2012 Drapeau des États-Unis Sounders de Seattle W-League 3 2 2 - - - - - - - - - - - 3 2 2
Sous-total 3 2 2 - - - - - - - - - - - 3 2 2
2013 Drapeau des États-Unis Portland Thorns FC NWSL 18 8 4 - - - - - - - Séries 1 0 1 19 8 5
2014 Drapeau des États-Unis Portland Thorns FC NWSL 14 6 4 - - - - - - - Séries 1 0 0 15 6 4
2015 Drapeau des États-Unis Portland Thorns FC NWSL 4 1 2 - - - - - - - - - - - 4 1 2
Sous-total 36 15 10 - - - - - - - - 2 0 1 38 15 11
2016 Drapeau des États-Unis Orlando Pride NWSL 15 4 0 - - - - - - - - - - - 15 4 0
Sous-total 15 4 0 - - - - - - - - - - - 15 4 0
2016-2017 Drapeau de la France Olympique lyonnais (prêt) D1 8 5 2 3 7 2 WCL 5 0 0 - - - - 16 12 4
Sous-total 8 5 2 3 7 2 - 5 0 0 - - - - 16 12 4
2017 Drapeau des États-Unis Orlando Pride NWSL - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
Sous-total - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
Total sur la carrière 78 31 17 3 7 2 - 5 0 0 - 3 0 1 89 38 20

En sélection[modifier | modifier le code]

Alex Morgan aux Jeux olympiques de Rio en 2016 face à la Suède.
Statistiques d'Alex Morgan en sélection nationale au 6 mai 2017[15]
Saison Sélection Phases finales Algarve Cup Matchs amicaux Autres Total
Compétition majeure M B M B M B C M B M B
2010 Drapeau des États-Unis États-Unis Gold Cup 4 2 - - 2 1 QCM 2 1 8 4
2011 Drapeau des États-Unis États-Unis Coupe du monde 3 2 4 3 9 1 FNT 3 0 19 6
2012 Drapeau des États-Unis États-Unis Jeux olympiques 6 3 4 5 16 16 QJO 5 4 31 28
2013 Drapeau des États-Unis États-Unis - - - 2 3 10 3 - - - 12 6
2014 Drapeau des États-Unis États-Unis Gold Cup 2 0 - - 3 5 QCM 2 0 7 5
2015 Drapeau des États-Unis États-Unis Coupe du monde 7 1 4 1 11 5 - - - 22 7
2016 Drapeau des États-Unis États-Unis Jeux olympiques 4 2 - - 9 8 QJO+SBC 5+3 5+2 21 17
2017 Drapeau des États-Unis États-Unis - - - - - 2 0 SBC 3 0 5 0
Total sur la carrière 26 10 14 11 62 40 - 23 12 125 73
Statistiques complémentaires de Alex Morgan en sélection A au 23 mars 2017
Année Matchs Titu. Min Buts Passes déc. Ratio But/Match
2010 8 0 232 4 1 0,500
2011 19 2 654 6 2 0,315
2012 31 27 2319 28 21 0,903
2013 12 10 811 6 4 0,500
2014 7 4 418 5 4 0,714
2015 22 19 1547 7 0 0,318
2016 21 16 1504 17 3 0.809
2017 3 1 94 0 0 0,000
Total 123 79 7559 73 35 0,593

Dernière mise à jour effectuée le 23 mars 2017[16],[17]

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (États-Unis-Adversaire)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Alex Morgan avec l'équipe des États-Unis en 2015.

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : États-Unis Équipe des États-Unis U-20 :

Drapeau : États-Unis Équipe des États-Unis :

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : États-Unis Western New York Flash :

Drapeau : États-Unis Portland Thorns FC :

Drapeau : France Olympique lyonnais :

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

En dehors des terrains[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

En 2015 elle est la première joueuse féminine (avec Christine Sinclair sur la version canadienne et Steph Catley sur la version australienne) à figurer sur la couverture américaine du jeu vidéo FIFA 16 produit par Electronic Arts. Son image a été choisie pour promouvoir l'introduction dans le jeu d'équipes féminines, une nouveauté de cette version 16[36].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle épouse le joueur de football, Servando Carrasco, en décembre 2015.

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. http://calbears.cstv.com/sports/w-soccer/spec-rel/102608aaj.html
  2. http://www.calbears.com/sports/w-soccer/spec-rel/110210aaa.html
  3. http://www.calbears.com/sports/w-soccer/spec-rel/011411aac.html
  4. W-League, « U.S. Stars Eager for W-League Season », (consulté le 6 juin 2012)
  5. « Wambach à Western New York », sur fr.fifa.com, (consulté le 12 janvier 2013)
  6. « Alex Morgan à l'Olympique lyonnais, c'est fait », sur lequipe.fr,
  7. « Alex Morgan passeuse face à Guingamp », sur lequipe.fr,
  8. « Les lyonnaises remportent un quinzième titre en D1 », sur lequipe.fr,
  9. « OL remporte la 4e WCL de son histoire », sur lemonde.fr,
  10. http://www.ussoccer.com/News/U-20-WNT/2008/06/U-S-Under-20-Women-Hand-Cuba-9-0-Defeat-In-FIFA-U-20-World-Cup-Qualifying-Action.aspx
  11. http://www.fifa.com/u20womensworldcup/news/newsid=972034.html#morgan+leroux+blazing+trail
  12. http://www.bigapplesoccer.com/teams/usa2.php?article_id=23135
  13. http://latimesblogs.latimes.com/sports_blog/2010/11/us-women-shut-out-italy-1-0-and-near-world-cup-qualification.html
  14. « Statistiques de Alex Morgan », sur scoresway.com
  15. Statistiques d'Alex Morgan sur http://www.ussoccer.com
  16. (en) « U.S. SOCCER FEDERATION 2014 WOMEN’S NATIONAL TEAM MEDIA GUIDE (PDF) », U.S. Soccer, (consulté le 14 septembre 2014)
  17. (en) « U.S. Women's National Team Stats page », U.S. Soccer (consulté le 8 mars 2016)
  18. (en) « WNT Caps Off European Trip with 1–0 Victory against England », US Soccer, (consulté le 14 février 2015)
  19. (en) « WNT Moves into First Place in Group B, Tops Switzerland 3–0 at Algarve Cup », US Soccer, (consulté le 7 avril 2015)
  20. (en) « USA Advances to 2015 World Cup Quarterfinal with 2–0 Win Against Colombia », US Soccer, (consulté le 7 juillet 2015)
  21. (en) « WNT Continues Victory Tour with 7–2 Win in Chattanooga », US Soccer, (consulté le 19 août 2015)
  22. (en) « Lloyd Hat Trick Leads WNT in 8–0 Victory against Haiti in Birmingham », US Soccer, (consulté le 20 septembre 2015)
  23. (en) « U.S. WNT Downs Brazil 3–1 in Front of Record-Crowd in Orlando as Lauren HOliday and Lori Chalupny Play Final International Games », US Soccer, (consulté le 20 septembre 2015)
  24. (en) « WNT Continues Victory Tour with 6–0 Win vs. Trinidad & Tobago in San Antonio », US Soccer, (consulté le 11 décembre 2015)
  25. (en) « U.S. WNT Opens 2016 with 5–0 Win Against Republic of Ireland in Front of Record Crowd in San Diego », U.S.Soccer, (consulté le 24 janvier 2015)
  26. (en) « WNT Opens 2016 Olympic Qualifying with Big 5–0 Win vs. Costa Rica in Frisco », sur ussoccer.com, United States Soccer Federation,
  27. http://www.ussoccer.com/stories/2016/02/20/04/35/160219-wnt-v-trinidad-tobago-qualifies-for-2016-olympics%7Ctitle=WNT Punches Ticket to Rio with 5–0 Win Against Trinidad & Tobago|date=10 février 2016|publisher=U.S. Soccer
  28. (en) « WNT Defeats France 1–0 at SheBelieves Cup on Stoppage Time Goal From Alex Morgan in Front of Record Crowd in Nashville », U.S.Soccer, (consulté le 6 mars 2016)
  29. (en) « USA Defeats Germany 2–1 to Win 2016 SheBelieves Cup », U.S.Soccer (consulté le 9 mars 2016)
  30. (en) « USA and Japan Play to Thrilling 3–3 Draw Before Sold Out Crowd in Colorado », U.S. Soccer (consulté le 3 juin 2016)
  31. (en) « Johnston, Morgan Goals Lift USA to 2–0 Win vs. Japan in Front of Record Ohio Crowd », U.S. Soccer (consulté le 5 juin 2016)
  32. (en) « USA Opens 2016 Olympic Games with 2–0 Group G Win Against New Zealand » (consulté le 4 août 2016)
  33. (en) « Dominant USA Falls to Sweden 4–3 in Penalty Shootout After 1–1 Draw in 2016 Olympic Quarterfinals » (consulté le 12 août 2016)
  34. (en) « WNT SENDS O'REILLY OUT IN STYLE WITH 9-0 WIN VS. THAILAND » (consulté le 15 septembre 2016)
  35. Elle joue 3 matches dans la compétition (et marque 7 buts) mais ne dispute pas la finale.
  36. FIFA 16 : des femmes sur la jaquette, une première dans l'histoire de la série sur jeuxactu.com, 21 juillet 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :