Cliquez pour rafraîchir la page

Portail:Boulogne-sur-Mer

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blason ville fr Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).svg

Portail de Boulogne-sur-Mer
Ce portail est dédié à l'ensemble des aspects de Boulogne-sur-Mer.

Aujourd’hui, lundi 27 mai 2019, ce portail comporte 140 articles sur les 2 109 075 articles de la version francophone de Wikipédia.

modifier
 logo Introduction
Carte de la partie occidentale de la Côte d'Opale.

Boulogne-sur-Mer est une commune française, sous-préfecture du département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France. Ses habitants sont appelés les Boulonnais.

Avec environ 43 000 habitants intra-muros, la ville est la deuxième du département par sa population derrière Calais, et première par sa densité de population. Boulogne-sur-Mer est également le centre d'une agglomération d'environ 135 000 habitants, soit la soixantième aire urbaine la plus peuplée de France.

Située au bord de la Manche, face aux côtes anglaises, la ville est connue pour être le premier port de pêche de France, pour avoir été un important port de liaison avec l'Angleterre jusqu'à la fin du XXe siècle (place aujourd'hui occupée par Calais) et pour ses 2 000 ans d'histoire mouvementés, principalement marqués par les désirs de conquête de Jules César et Napoléon Ier. Classée « station de tourisme », celle qu'on appelle couramment la « capitale de la Côte d'Opale » est l'une des principales destinations touristiques de la région grâce notamment à son important patrimoine historique, à sa plage et celles des stations balnéaires voisines ainsi qu'au centre national de la mer Nausicaá (2e site touristique payant le plus visité de la région, après le Parc Astérix).


modifier
 logo Lumière sur...
Photo d'un cheval blanc de profil.

Le boulonnais, surnommé le « pur-sang des chevaux de trait » ou le « colosse en marbre blanc », est une race de cheval de trait originaire du Boulonnais, sur la côte de la Manche, et historiquement élevée dans tout le Pas-de-Calais, la Picardie et le pays de Caux, en France. La légende fait remonter son origine au passage d'étalons orientaux durant l'Antiquité, d'où sa ressemblance avec le cheval arabe, mais il est davantage influencé par les conditions climatiques et géographiques de sa région originelle.

Apprécié par Henri IV de France et Napoléon Ier, cet animal de trait rapide connaît une vague de popularité lorsqu'il convoie des chargements de poisson frais entre Boulogne-sur-Mer et Paris, jusqu'à l'arrivée du chemin de fer, vers 1850. Avec la modernisation des transports, il est reconverti dans les travaux de force et d'agriculture, et travaille surtout dans les champs de betteraves, ce qui pousse les éleveurs à le sélectionner de plus en plus puissant et étoffé. Il est aussi, mais plus rarement, utilisé comme cheval de fond dans les mines, et, au XXe siècle, par l'armée française à l'attelage. En 1902, sa population est estimée à plus de 600 000 individus. La modernisation des transports après la Première Guerre mondiale puis l'arrivée du tracteur après la Seconde mettent la race en péril. Les bombardements des ports et l'occupation allemande lui font subir de lourdes pertes. Les effectifs de la race sont en diminution régulière jusqu'en 1989. Des actions sont alors menées pour sa sauvegarde, comme la création de la route du Poisson. Le boulonnais reste néanmoins le cheval de trait français le plus menacé en raison de son taux de consanguinité préoccupant, et de la baisse régulière des nouvelles naissances au début du XXIe siècle.

Ce cheval de grande taille à la robe fréquemment grise reste principalement élevé pour sa viande, l'une des meilleures du marché, mais il est de plus en plus valorisé en attelage de compétition et de loisir, grâce à son trot énergique. Il fait son retour au labour ou pour l'entretien des vignes grâce à sa puissance de traction couplée à une énergie rare chez le cheval de trait.

modifier
  Image sélectionnée


modifier
  Index thématique


Inspection de l'armée des côtes de l'Océan

Histoire[modifier le code]

Portus ItiusCamp de Boulogne (Jules César)Comté de BoulogneSiège de Boulogne-sur-Mer (1544)Régiment de BoulonnaisArmée des côtes de l'OcéanCamp de Boulogne (Napoléon)Déclaration de BoulogneSiège de Boulogne-sur-Mer (1940)

Côte d'Opale

Géographie et organisation territoriale[modifier le code]

Dôme de la basilique

Patrimoine et culture[modifier le code]

Université du Littoral Côte d'Opale

Enseignement[modifier le code]

Frédéric Cuvillier

Personnalités[modifier le code]

Port de plaisance de Boulogne-sur-Mer

Économie[modifier le code]

La tribune du stade de la Libération.

Sport[modifier le code]

Gare de Boulogne-Ville

Infrastructures et transports[modifier le code]


modifier
  Actualités

11 au 14 juillet 2013 : Fête de la mer

modifier
  Le saviez-vous ?

Le jury national des Villes et Villages Fleuris a décerné le label « Quatre Fleurs » à Boulogne-sur-Mer.


modifier
  Modifications récentes
Liste des abréviations :
r
Cette modification pourrait avoir des problèmes et devrait être revue (plus d'information)
N
Cette modification a créé une nouvelle page (voir aussi la liste des nouvelles pages).
m
Cette modification est mineure.
b
Cette modification a été effectuée par un robot.
D
Modification de Wikidata.
(±123)
La taille de la page a changé de ce nombre d’octets.

27 mai 2019

26 mai 2019

24 mai 2019

23 mai 2019

21 mai 2019


modifier
  Portails connexes
Blason Nord-Pas-De-Calais.svg
Nord-Pas-de-Calais
PSCRW 8317tonemapped.jpg
Côte d'Opale
English Channel location map.svg
Manche
Flag of France.svg
France
Anchor.svg
Maritime
Flag of the United Kingdom.svg
Royaume-Uni