Déclaration de Boulogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Déclaration de Boulogne
Description de cette image, également commentée ci-après
Fin du premier congrès mondial d’espéranto à Boulogne-sur-Mer. (photo : H. Caudevelle, 6 août 1905).
Présentation
Titre Déclaration sur l’espérantisme
Pays France
Langue(s) officielle(s) Espéranto
Adoption et entrée en vigueur
Rédacteur(s) Louis-Lazare Zamenhof

Lire en ligne


Sur Wikisource

La déclaration sur l’espérantisme, dite déclaration de Boulogne, est un document rédigé par Louis-Lazare Zamenhof, l’initiateur de l’espéranto, et adopté le , lors de la dernière réunion de travail du premier Congrès mondial d'espéranto organisé par l'espérantiste Alfred Michaux à Boulogne-sur-Mer, tenu du 5 au 13 août sous la présidence de Zamenhof.

La déclaration, qui comprend cinq paragraphes, rappelle, en fait, que la « langue internationale » n’est la propriété de personne, y compris de son initiateur, et dissocie l’espérantisme de toute idéologie et de toute religion. Ce fut un des actes les plus importants du congrès de Boulogne.

Les cinq idées sont ici résumées :

  1. L’« espérantisme » est l’action de diffuser l’utilisation de la langue neutre dans le monde entier, pour qu’elle serve à l’intercompréhension de personnes de langues diverses.
  2. Une langue internationale ne peut être qu’une langue construite et durable. Seul l’espéranto s’est montré adapté à ce contexte.
  3. L’auteur de la langue renonce à tout droit personnel vis-à-vis de la langue et la transmet au monde entier.
  4. La seule base qui restera nécessaire pour tout espérantiste est le Fundamento de Esperanto.
  5. On appelle « espérantiste » toute personne qui connait et utilise l’espéranto, peu importe son but.