Thierry Fischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thierry Fischer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
Instrument
Genre artistique
Sites web

Thierry Fischer, né le en Fédération de Rhodésie et du Nyassaland, en actuelle Zambie, est un chef d'orchestre et un flûtiste suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né en Rhodésie du Nord (Zambie) alors que ses parents y étaient missionnaires. Il a étudié la flûte avec Aurèle Nicolet et devient le flûtiste principal de l'opéra d'État de Hambourg et de celui de Zurich, où il étudie les partitions avec Nikolaus Harnoncourt.

Il dirige ses premiers concerts au sein de la Chamber Orchestra of Europe où il était flûtiste principal sous la direction de Claudio Abbado. Il dirige pendant cinq ans l'Orchestre de chambre de Genève[1].

Il est directeur musical de l'orchestre symphonique d'Utah (2010-2016) après avoir été chef principal de l'orchestre national du pays de Galles (2006-2012).

Il a enregistré, notamment, le compositeur suisse Frank Martin pour Deutsche Grammophon mais aussi pour Hyperion (Florent Schmitt ou Jean Françaix).

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Rare French Works for Violin and Orchestra, Gabriel Fauré, Violin Concerto in D minor op.14, Camille Saint-Saëns, Morceau de Concert Op.62, Édouard Lalo, Fantaisie Norvégienne, Guitare Op.28, Joseph Canteloube, Poème,Ernest Guiraud, Caprice, Philippe Graffin, violon, The Ulster Orchestra conducted by Thierry Fisher. CD Hyperion 2001
  • Camille Saint-Saëns, Symphonie n°1 in E flat major op.2, Symphonie en la majeur, Le Carnaval des Animaux, Utah Symphony, dir. Thierry Fisher. CD Hyperion 2019
  • Camille Saint-Saëns, Symphonie in F major “Urbs Roma”, Symphonie n°2 op.55, La Danse macabre Op.40, Utah Symphony, conducted by Thierry Fisher. CD Hyperion 2019
  • Camille Saint-Saëns, La Foi, 3 Tableaux symphoniques op.130, Symphonie n°3, op.78, Paul Jacob, orgue, Utah Symphony, dir. Thierry Fisher. CD Hyperion 2019

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Thierry Fischer: le retour du chef prodigue », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]