Michel Jaffrennou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Jaffrennou, est un artiste français dans le domaine de l'art vidéo. Il vit et travaille à Paris comme réalisateur vidéo et multimédia.

Michel Jaffrennou a suivi une formation aux Beaux-Arts. Dans ses débuts, il expose en tant que peintre et sculpteur, participe à des revues d’avant-garde dont « Apéïros », crée des scenographies et des performances dans les galeries et musées, en France et à l'étranger, avant de se tourner vers l'art vidéo.

Pionnier de l'art vidéo en France[1], membre de Grand Canal Vidéo, il est l'un des premiers à faire « monter la vidéo sur scène » (Les Totologiques, 1979-80). Artiste prolifique, il crée pour le théâtre et la télévision une nouvelle forme de spectacles où acteurs réels et acteurs électroniques jouent ensemble sur une même scène. Il développe aujourd'hui dans ses spectacles et workshops une écriture multimédia qui met en scène acteurs réels et acteurs virtuels.

  • En 1991, Michel Jaffrennou coordonne avec Norbert Hillaire le numéro spécial hors série de la revue Art Press "les Nouvelles Technologies ? un art sans modèle ?"91,
  • En 2007, il publie en tant que photographe-illustrateur avec Henri Gougaud Jusqu'à Tombouctou, livre-reportage sur le tournage d'un documentaire au Mali[2].

Hommages[modifier | modifier le code]

En 1990 il reçoit le Prix Léonard de Vinci du Ministère des Affaires Etrangères pour le Japon. En 1992, Michel Jaffrennou est nommé Chevalier des Arts et des Lettres. Un Fonds Michel Jaffrennou est déposé à la Bibliothèque nationale de France.

Œuvres vidéo[modifier | modifier le code]

  • Les Totologiques, à Vidéo ABI Paris (1980) un jeu synchronisé entre deux « postes de télévision » et 2 acteurs munis de nombreux objets circulant des images à la scène et vice-versa.
  • Electronique Vidéo Circus, au Centre Georges-Pompidou (1984) quand 3 acteurs, 2 clowns et un Monsieur Loyal jouent avec 50 « télévisions » sur scène et provoquent une suite de numéros de cirque électronique où ils sont capables, par exemple, de transformer à vue un cheval en zèbre.
  • Vidéopérette, à la Grande Halle la Villette (1989) Une frénésie sur l’air du temps, un spectacle vidéo qui raconte l’art de l’homme de Cro-Magnon à l’homme zappeur d’aujourd’hui avec un acteur sur scène jouant avec soixante dix acteurs virtuels.
  • Le web man show de Diguiden, au Studio du Théâtre de la Comédie-Française (2001), un spectacle entièrement interactif avec un personnage algorithmique venu du web, une marionnette virtuelle et interactive au tempérament soupe au lait qui joue non seulement avec MJ sur la scène dans le rôle de Gepetto mais aussi avec les spectateurs qui montent sur la scène.
  • Via Kaboul, voices of central Asia, à l’English National Opera de Londres (2004), un spectacle musical multimédia avec 40 musiciens d’Asie centrale.
  • Désert Blues, griots et poètes des sables, au musée du quai Branly (2007), un spectacle musical multimédia avec 20 musiciens maliens dans une peinture de 1h40 rehaussée de lumières automatiques.
  • Kirina opéra mandingue, au Palais des Festivals de Cannes et Acropolis de Nice (2008 et 2009) Un opéra franco-malien avec le groupe du musicien malien Habib Koité, le marionnettiste Yaya Coulibaly, des acrobates guinéens, des danseuses sud-américaines, un groupe d’acteurs-chanteurs adolescents (Chœur Orféo) et un chœur de 500 enfants des écoles des Alpes-Maritimes, pour lequel MJ réalise un baobab interactif composé d’écrans (14m d’envergure et 10m de hauteur).
  • Algo & Ritmo à la recherche des images perdues (2012), spectacle de Cabaret numérique avec Stéphane Giletta et Richard Sandra, Festival Bains Numériques#7 d'Enghien-les-Bains.

Programmes de télévision[modifier | modifier le code]

  • Des programmes de télévision : Les Totologiques TV (TF1 1981)
  • Vidéoflashs (France 2 1982, 1er prix au JVC Tokyo festival Tokyo)
  • Jim Tracking le magicien de l’électronique (60x30’’, Canal +, 1986)
  • Ulysse au pays des merveilles (13’, Canal+/Channel4,1987), Vidéopérette TV (45', Canal+, 1989)
  • Pierre et le Loup un film en images de synthèse (26’, Canal+, 7 d’Or du meilleur film d’animation de la télévision française 1996)
  • Matisse passionnément (26’, France 2, 2001)
  • Désert Blues, un voyage musical au cœur du Mali (60’, Arte, 2007)

Installations[modifier | modifier le code]

  • Le Plein de Plumes (Biennale de Paris 1980, tournée mondiale - 2007, collection BG)
  • Parade (Vidéo 84 Montréal)
  • Phénoménal Bastringue Electronique (Festival vidéo de Montbéliard, 1986)
  • Diguiden citoyen numérique, installation (Le Cube d’Issy-les-Moulineaux, 2002)

Programmes multimédia[modifier | modifier le code]

  • Collection du Centre Pompidou (CD-ROM, Infogrammes, 1997)
  • Les 3 petits cochons (CD-ROM le Seuil 1998)
  • Museum Jean Tinguely Bâle (CD-ROM, prix de la critique, Moëbius international, 1999)

Scénographies[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Expositions collectives avec le groupe lettriste
  • Expositions personnelles (Galerie Stadler, Paris)
  • Expositions de story-boards en France et à l’étranger (depuis 1990)
  • La vidéo mise en scène (Dvd, Éditions Artmalta, avec le film Storyboards stories, 2005)
  • Jusqu’à Tombouctou, (dessins MJ, textes Henri Gougaud) aux Éditions du Point d’Exclamation et ARTE et réalisation d’un blog sur le site ARTE TV
  • Story-boards’ Stories, exposition à Maatgallery à Paris (2005), au PISAF à Séoul (2008)et aux Instants vidéo de Marseille (2011)
  • Le Moi des uns et des autres, livre-objet (2009 collection privée) Brèves de comptoir, installation vidéo (2011 collection privée)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cahiers du cinéma, no 415, 1989
  • Norbert Hillaire, Michel Jaffrennou, La Différence, 1991,
  • Art Press, Special Jaffrennou, no 209, 1996
  • Jean-Pierre Mourey, Jean-Bernard Vray, Figures du loufoque, 2003,
  • Bernard Girard, Le Lettrisme, ultime avant-garde, 2010.
  • Liste de ses réalisations [3]

Références[modifier | modifier le code]

  1. 24e Instants vidéo – Michel Jaffrennou, poétique du bug, émission de radiogrenouille [1]
  2. Michel Jaffrenou, Henri Gougaud, Jusqu'à Tombouctou, Éditions du point d'exclamation (2007) ISBN 2916347054 [2]