Périnatalité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La périnatalité est la période de la vie comprise entre la 22e semaine d'aménorrhée et le 7e jour révolu suivant la naissance ; du point de vue de la santé et de la survie du fœtus puis du nouveau-né[1],[2]. C'est la période durant laquelle toutes les fonctions métaboliques et physiologiques vitales se mettent en place, préparant la vie du futur individu. C'est également une période importante pour la formation de la psychée de l'enfant, pour la parentalité et du point de vue culturel dans la vie sociale des parents[3],[4].

Enjeux[modifier | modifier le code]

Un enjeu majeur est celui de l'éducation et de la prévention[5] (prévention familiale y compris[6]), car les 1 000 premiers jours de vie in utero et après la naissance sont un moment de grande plasticité pour l'organisme, mais aussi de très grande vulnérabilité vis à vis de l'environnement utérin puis du bébé (outre divers facteurs de stress ou un déficit en certains nutriments, divers facteurs, polluants et contaminants (notamment présent dans l'eau (ex. : nitrates, perchlorates), le logements, les produits d'entretien, les parfums et de nombreux cosmétiques) peuvent avoir des effets néfastes sur le bon développement des gamètes (ovule, spermatozoïdes) puis du foetus puis du bébé, avec des séquelles et d'éventuels effets épigénétiques. Leurs effets peuvent éventuellement s'ajouter à ceux de l'alcool[7] et du tabac ou d'autres toxicomanies ou addictions[8],[9]. Les pesticides de plus en plus utilisés dans le monde semblent aussi poser problème, avec notamment un risque accru de malformation génitale pour les garçons (hypospadias notamment). Régulièrement de nouveaux risques sont détectés (ex lingettes, largement utilisée dans les années 2010 pour la toilette du bébé, contenant de phénoxyéthanol, un éther de glycol qui est un irritant oculaire, mais surtout suspecté d'être reprotoxique et toxique pour le développement de l'organisme (démontré aux fortes sur le modèle animal l’ANSM recommande de ne pas l'utiliser dans les produits destinés aux moins de 3 ans).

Par extension, lors de la consultation périnatale[10]on parle aussi pour cette période du désir d'enfant, de la conception, de la grossesse, de l'accouchement, des choix des parents relatifs à cette naissance, de l'accueil du nouveau-né (éventuellement handicapé), de l'allaitement, des premiers liens, des premiers jours et mois avec son bébé, des soins dans la période post-partum[11], d'une éventuelle dépression maternelle (ou paternelle[12]) dans cette période, des liens entre santé de la mère, de l'enfant et environnement (santé environnementale[13])... Des maladies rares, mais graves peuvent aussi être évoquées comme l'herpès néonatal, forme périnatale de la Maladie de Gaucher, Maladies métaboliques congénitales, etc.

Période de suivi médical accru[modifier | modifier le code]

En raison du caractère critique de la sécurité de la grossesse et de la naissance[14] et de l'importance cette période pour le développement, c'est celle ou le suivi médical et paramédical du foetus puis de l'enfant est le plus développé (plus ou moins selon les pays et les catégogies de la population[15].

Indicateurs de santé périnatale[modifier | modifier le code]

Des indicateurs dédiés à la santé périnatale ont été choisis et sont plus ou moins suivis selon les pays et périodes[16], notamment basés sur des enquêtes hospitalières locales, régionales ou nationales[17],[18],[19].

Métiers[modifier | modifier le code]

Il existe des métiers spécialisés dans la parentalité : pédiatre, infirmière, sage-femme, psychologue de la parentalité et de la petite enfance.

En France[modifier | modifier le code]

Sur le plan médical, la périnatalité fait l'objet d'un réseau de santé périnatal[20] et elle est devenue une question reconnue de Santé publique[21], peu à peu prise en compte par la loi (ex : décret périnatalité[22]). Le tabagisme et l'alcool dont deux cause connues de problèmes graves pour cette période, mais le programme national de biosurveillance contient aussi un « Volet périnatal » incluant notamment un travail de collecte des données et d’études de l’imprégnation des femmes enceintes en 2011 (à partir du suivi de 4 145 femmes enceintes de la « Cohorte Elfe », ayant accouché en France en 2011 (hors Corse et TOM)) d'une part par des polluants organique (bisphénol A, phtalates, pesticides et polluants organiques persistants tels que dioxines, furanes, PCB, retardateurs de flamme et composés perfluorés)[23] et d'autre part, par 13 métaux et métalloïdes (ce sont l’antimoine, l’arsenic, le cadmium, le césium, le chrome, le cobalt, l’étain, le mercure, le nickel, le plomb, l’uranium, le vanadium)[24]. Tous ces polluants peuvent parfois agir synergiquement pour développer d’autres formes de toxicité avec les métaux et métalloïdes[24]. Ce sont les premières études aussi vaste faite en France sur la toxicologie de la périnatalité. Elles permettront des comparaisons avec d’autres études (antérieures ou postérieures) dans le monde, pour faire apparaître d'éventuelles tendances et causes-à-effets[24]. D’autres études ont porté sur le méconium. Toutes ces études aident aussi à expliquer certains niveaux d’imprégnation et comment y remédier[24].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « WHO | Maternal and perinatal health », sur www.who.int (consulté le 25 avril 2018)
  2. « Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine », sur dictionnaire.academie-medecine.fr (consulté le 25 avril 2018)
  3. Hermange, M. T. (2006). Périnatalité et parentalité. Bulletin de l'Académie nationale de médecine, 190(8), 1761-1773.
  4. Dugnat M (2008) Quelques éléments «culturels» en matière de prévention en période périnatale. In Bébés et cultures (pp. 225-263). ERES.
  5. Dugnat, M. (2012). Prévention précoce, parentalité et périnatalité. Eres.
  6. Darchis-Bayart, É. (2004). Prévention familiale en périnatalité. In Prévention précoce, parentalité et périnatalité (pp. 175-181)|résumé. ERES.
  7. Dumas, A., Lejeune, C., Simmat-Durand, L., Bonnaire, C., Michaud, P., & Hillaire, S. (2006). Prévention du syndrome d'alcoolisation foetale (SAF): Pratiques et représentations des professionnels de la périnatalité. Alcoologie et addictologie, 28(4), 311-316.
  8. Lejeune, C. (2007). Femmes enceintes toxicomanes et périnatalité. Alcoologie et addictologie, 29(4), 443-48.
  9. Lejeune, C. (2007). Conséquences périnatales des addictions. Archives de pédiatrie, 14(6), 656-658.
  10. Missonnier, S. (2013). La consultation thérapeutique périnatale. Erès. .
  11. Rochette, J., & Mellier, D. (2004). Prévention et soin dans le postpartum immédiat: un dispositif de collaboration inter-institutionnelle entre psychiatrie périnatale et protection maternelle et infantile. L'Information Psychiatrique, 80(8), 651-658.
  12. Luca, D., & Bydlowski, M. (2001). http://www.cairn.info/revue-le-carnet-psy-2001-7-page-28.htm Dépression paternelle et périnatalité]. Le Carnet Psy, (7), 28-33.
  13. Geay C & Rousseau M Colloque « Périnatalité et santé-environnement » 4 octobre 2016, dans le cadre du Projet Femmes enceintes, Environnement et Santé conduit de 2011 à 2017 par l’APPA, la Mutualité Française Hauts-de-France en partenariat avec les Ordres de sages-femmes. .
  14. Akrich, M., & Pasveer, B. (1995). La sécurité de la naissance en France et aux Pays-Bas: coordonner par la technique ou par l'organisation ?. Revue Française d'Administration Publique, (76), 575-à.
  15. Germain, J. M., Czernichow, P., Josset, V., Torre, J. P., Marpeau, L., Le Meur, H., ... & Hebert, A. (1998). Qualité des données utilisables pour une surveillance épidémiologique périnatale: évaluation du certificat de santé à la naissance et du dossier obstétrical national. J Gynecol Obstet Biol Reprod, 27, 384-388.
  16. Blondel, B., Norton, J., Du Mazaubrun, C., & Bréart, G. (2001). Evolution des principaux indicateurs de santé périnatale en France métropolitaine entre 1995 et 1998|résumé.
  17. Haelterman, E., De Spiegelaere, M., & Masuy-Stroobant, G. (2008). Les indicateurs de santé périnatale en Région de Bruxelles-Capitale 1998-2004.
  18. Blondel, B., Supernant, K., Du Mazaubrun, C., & Breart, G. (2003). Enquête nationale périnatale 2003: situation en 2003 et évolution depuis 1998 |résumé.
  19. Vendittelli, F., Rivière, O., Crenn-Hébert, C., Claris, O., Tessier, V., Pinquier, D., ... & Maria, B. (2008). Réseau sentinelle Audipog 2004–2005. Partie 1: résultats des principaux indicateurs périnatals. Gynécologie Obstétrique & Fertilité, 36(11), 1091-1100.
  20. Dupont, C., Touzet, S., Ploin, D., Croidieu, C., Balsan, M., Mazas, A. S., & Rudigoz, R. C. (2007). Évaluation de l’intégration des professionnels au sein d’un réseau de périnatalité : enquête auprès de 653 professionnels du réseau AURORE. La Revue Sage-Femme, 6(5), 253-262|résumé.
  21. H.C (1994) La sécurité et la qualité de la grossesse et de la naissance: pour un nouveau plan périnatalité. Vanves: Haut comité de la Santé publique.
  22. Durif-Bruckert, C., David, S., Durif-Varembont, J. P., Scharnitsky, P., & Mamelle, N. (2007). Évaluation qualitative de l'application du décret périnatalité. Un renforcement des mécanismes de la surmédicalisation. Santé Publique, 19(3), 229-239.
  23. tome 1 des recherches de la cohorte Elfe ; Décembre 2016 ; Santé publique France / Imprégnation des femmes enceintes par les polluants de l’environnement en France en 2011. Volet périnatal du programme national de biosurveillance .
  24. a b c et d : métaux et métalloïde des recherches de la cohorte Elfe ; Décembre 2016 ; Santé publique France / Imprégnation des femmes enceintes par les polluants de l’environnement en France en 2011. Volet périnatal du programme national de biosurveillance|PDF, 224p|Aussi disponible à partir de l’URL : www.santepubliquefrance.fr .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • [PDF] Le plan périnatalité 2005-2007, présenté par le Ministre de la Santé le 10 novembre 2004, donne des objectifs en matière de grossesse, d'accouchement et de période néonatale en France.

Manuels scolaires[modifier | modifier le code]

  • Missonnier, S., Blazy, M., Boige, N., Presme, N., Tagawa, O., & Jaillardon, C. (2012). Manuel de psychologie clinique de la périnatalité. Paris: Elsevier Masson.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Akrich M (1998) Soins périnataux: avantages et inconvénients du fonctionnement en réseau. Journal de Gynécologie Obstétrique, 2(27), 197-204.
  • Dayan J, Andro G & Dugnat, M. (2003). Psychopathologie de la périnatalité.
  • Dugnat, M. (2002) Santé mentale et psychiatrie périnatales: renouveler l'approche de la prévention. Dialogue, (3), 29-41.
  • Dugnat, M. (2004). Résistance à la prévention, reconnaissance de la périnatalité psychique. L'Information Psychiatrique, 80(8), 611-618.
  • Mamelle N, Claris O, Maria B, Mares P & Pinquier D (2002). La santé périnatale en péril: résultats du réseau sentinelle AUDIPOG 2001. Archives de pédiatrie, 9(9), 976-978
  • Geay C & Rousseau M Colloque « Périnatalité et santé-environnement » 4 octobre 2016, dans le cadre du Projet Femmes enceintes, Environnement et Santé conduit de 2011 à 2017 par l’APPA, la Mutualité Française Hauts-de-France en partenariat avec les Ordres de sages-femmes. 4 octobre 2016
  • Québec (Province). Direction générale de la santé publique, & Régie régionale de la santé et des services sociaux de Montréal-Centre (Québec). Direction de la santé publique. (1995). Naître égaux--grandir en santé: un programme intégré de promotion de la santé et de prévention en périnatalité. [Québec]: Gouvernement du Québec, Direction générale de la santé publique.
  • Séguret, S. (2013). Le consentement éclairé en périnatalité et en pédiatrie. Erès.