Orchestre de chambre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la musique instrumentale classique, un orchestre de chambre est un orchestre de taille modeste — d'une trentaine de musiciens maximum — destiné aux œuvres du XVIIe siècle au XIXe siècle n'exigeant pas un très grand nombre d'instrumentistes. Malgré son nom, ce genre de formation n'appartient pas au domaine de la musique de chambre : néanmoins on peut noter le caractère intimiste de ses prestations, souvent en lien avec le lieu de la représentation (des salons, des églises, ou, tout simplement, des salles de concert de dimensions réduites).

Son répertoire habituel peut être constitué de cantates, oratorios (partitions dans lesquelles l'orchestre accompagne le chant, choral ou soliste), etc, mais il est bien entendu qu'il peut aussi comporter des œuvres très diverses, conçues pour orchestre seul, telles que des suites (enchaînement de pièces, à l'origine ayant le caractère de la danse, et qui sont tirées ou non d'une œuvre plus importante).

L'orchestre de chambre est constitué de musiciens regroupés en pupitres : il ne s'agit pas d'un ensemble de solistes.

Ce type d'ensemble musical s'oppose à l'orchestre symphonique dont les effectifs sont adaptés à des salles de plus grandes dimensions, et à un répertoire spécifique.

Structure[modifier | modifier le code]

L'orchestre de chambre est organisé autour du quintette des cordes frottées : premiers violons (généralement au nombre de trois ou quatre), seconds violons (généralement trois), altos (deux), violoncelles (deux) et une contrebasse. Il est dirigé par un chef d'orchestre[1].

  • Enfin, et selon les circonstances, quelques instruments d'appoint peuvent le cas échéant compléter la structure de base : cors, trompettes, parfois des timbales...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ici par exemple, quelques enregistrements de l'English Chamber Orchestra, avec pour chacun mention du chef d'orchestre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]