Culture enfantine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La culture enfantine peux qualifier la culture entretenue et transmise par les enfants eux-mêmes sans intervention d'adultes ou celle produite par les adultes à destination des enfants. Ces deux aspects s'inspirent et s'imbriquent, bien qu'il soient distinguables dans une certaine mesure.

De nombreux artistes, intellectuels et professionnels dans tous les domaines culturels ont créé pour un public enfantin, en tentant de s'adapter à leurs attentes. Souvent, les œuvres de culture enfantine sont créées avec en filigrane une volonté éducative.

Histoire de la culture enfantine[modifier | modifier le code]

La culture enfantine est probablement vieille comme l'humanité elle-même. Néanmoins elle fut jusqu'à très récemment reniée par les cultures eurasiatiques. Traditionnellement, l'enfant est considéré comme une personne et dans la noblesse comme dans les basses classes, il a toujours été forcé, dès que sa force le permettait, à s'adonner aux tâches qu'il exercerait toute sa vie. Durant la période où ils étaient inutiles, les enfants étaient confiés à leurs aînés, à des nourrices ou plus rarement à leur mère qui devaient les occuper. Il existe de fait dans la culture populaire un ensemble d’œuvres et d'activités qui leur sont consacrés : contes traditionnels, poupées, marionnettes, jeux, cirque, etc. On trouve aussi une archéologie du jouet et du jeu dans nombre de cultures du globe.

Le début du XXe siècle a été un tournant majeur pour la culture enfantine : avec l'émergence de nouvelles méthodes pédagogiques (dont l'éducation nouvelle), la condition individu à part entière des enfants émerge, et avec elle la possibilité de pourvoir une éducation parentale plus adaptée. Avant le XXe siècle, l'enfant n'était en effet pas considéré comme un public digne d'un intérêt particulier et adapté[réf. nécessaire].

La création culturelle contemporaine a inventé des produits entièrement nouveaux spécialement dédiés à l'enfance, en particulier la littérature enfantine et les jouets. Certains support, tels les jeux de société, les films d'animation ou plus récemment les jeux vidéo, ont une histoire indissociablement liée à leur jeune public, qui représente une part majeure de leur cibles (mais pas à leurs débuts).

La culture entretenue par les enfants

Une part de connaissances et d'imaginaire collectif, qu'on peut qualifier de culture, à l'état plus ou moins rudimentaire, est entretenue par les enfants eux-mêmes dans leurs relations sociales hors de toute intervention d'adultes.

Le premier lieu d'échange hors de l'autorité est la cour de récréation, avec ses activités (par exemple le jeu du loup), ses histoires et légendes urbaines qui circulent parmi les enfants, etc. On constate aussi la transmission et la diffusion de coutumes comme les formulettes d'élimination (plouf-plouf) ou la règle du « prems ! », et d'expressions chantées comme nananère.

Une autre part de cette culture est alimentée par des productions adultes (télévision, star-système, modes...) mais accaparée, transformée puis entretenue et transmise par les enfants entre eux. Des jeux comme les Pokémon, les pogs, ou des blagues véhiculées par des bonbons (Carambar, etc.) peuvent rentrer dans cette catégorie.

Le caractère magique et le merveilleux, sont souvent associés à la perception de l'enfance, donc très présents dans la culture enfantine.

Création culturelle pour l'enfant[modifier | modifier le code]

La création pour l'enfant est souvent liée aux théories psychologiques de l'enfance. La volonté est souvent éducative en même temps qu'artistique : apporter à l'enfant de quoi construire sa vision du monde et des connaissances de façon ludique.

Cette création est souvent accompagnée ou réalisée par des personnes étudiants les enfants, en particulier pédiatres, psychologues, pédagogues, enseignants... Certaines entreprises spécialisées, comme Playmobil, font directement appel à des enfants pour concevoir leurs collections.

Adaptation de la culture à l'enfance[modifier | modifier le code]

Une part importante des œuvres produites pour les enfants sont en fait des adaptations d’œuvres destinées à un public plus âgé, voir adulte. Ces adaptations sont réalisées pour être en adéquation avec l'âge et la maturité de l'enfant.

Exemples de culture enfantine[modifier | modifier le code]

La littérature enfantine[modifier | modifier le code]

Contes, livres pour enfants, éditions et collections spécialisées pour enfant, littérature avec texte simplifié ou réduit, bande dessinée, etc.

Le cinéma et l'audio-visuel pour enfants[modifier | modifier le code]

Dessins animés, films pour enfants, émissions télévisées pour enfants, etc.

Les spectacles pour enfants[modifier | modifier le code]

Cirque, théâtre pour enfants, marionnettes, etc.

La musique adressée aux enfants[modifier | modifier le code]

Article connexe : Musique pour enfants.

Rondes et comptines, chansonnettes, etc.

Le Carnaval des animaux (Camille Saint-Saëns, ), Pierre et le Loup (Sergueï Prokofiev, ) et The Young Person's Guide to the Orchestra (Benjamin Britten, ) sont des œuvres orchestrales qui ont été composées spécialement pour à l'attention des enfants, pour faciliter l'éveil musical.


L'art pictural adressé aux enfants[modifier | modifier le code]

Illustration, etc.

Le jeu[modifier | modifier le code]

Article connexe : Jeux d'enfant.

Jouets, jeux de société, modélisme, jeu de billes en cour de récréation, etc.

Articles connexes[modifier | modifier le code]