Philippe Ogouz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Ogouz
Naissance (79 ans)
Saint-Jean-de-Luz, France
Nationalité Drapeau : France Français
Profession Acteur
Metteur en scène

Philippe Ogouz est un acteur et metteur en scène français, né le à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques).

Très actif dans le domaine du doublage, il a notamment été l'une des voix françaises des acteurs américains Martin Sheen, Dustin Hoffman, Bruce Lee ou John Travolta et double de manière régulière les acteurs John Larroquette et Patrick Duffy à la télévision.

Il a été président de l’Adami de 2005 à 2013[1].

Sa fille, Virginie Ogouz, est également actrice[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses deux parents sont d'origine russe. Son père est banquier. Il va au lycée à Marseille puis y suit des cours de théâtre au "cours Harry Baur"[3]. Il est également formé à partir d'octobre 1957 au Conservatoire d’art dramatique et au Centre d’art dramatique de la rue Blanche où il suit les cours de Berthe Bovy, Robert Manuel et Teddy Bilis.

À la radio, il joue Poil de carotte avec Antoine Arnaudy, en 1957. Il joue également le rôle de Puce dans le feuilleton Zig et Puce, puis dans Poum et Plum et dans Cric-Crac[3].

Il débute au Théâtre Marigny, interprétant l'Horace III dans L'Etonnant Pennybacker[3].

René Allio l'engage en 1961 pour un rôle dans son court-métrage La Meule. En 1966, il joue le rôle de Paul dans L'Étrangère de Sergio Gobbi.

Il est le commissaire dans Le Double Assassinat de la rue Morgue de Jacques Nahum, l'un des trois garçons qui échappent aux minettes dans Trop c'est trop de Didier Kaminka, Pierre dans Le Jeu avec le feu d'Alain Robbe-Grillet, Jean-Claude dans Asphalte de Denis Amar et le chauffard - encore chez Didier Kaminka - dans Les cigognes n'en font qu'à leur tête. On le voit également comme le grand chez des scouts en 1985 dans Scout toujours.... Il a également participé à la série comique Frog Show qui a succédé à Objectif : Nul sur Canal+ en 1987.

À la télévision, il a participé à de nombreux téléfilms et séries télévisées, comme Rouletabille en 1966, Une femme d'honneur, Julie Lescaut, Nestor Burma, Avocats et Associés etc. Philippe Ogouz a mis en scène Tempo au théâtre Fontaine, qui a obtenu le Molière du meilleur spectacle musical en 1990.

En 2003 et 2004, il a réalisé et joué La Rafle du Vél' d'hiv, adaptation théâtrale de trois livres de l'historien Maurice Rajsfus sur la rafle du Vélodrome d'Hiver[4]. Après 160 représentations à Paris, la pièce a tourné en province.

En janvier 2005, Philippe Ogouz a été élu à la présidence de l’Adami, où il a succédé à Pierre Santini. Il était vice-président de l'Adami depuis 1999 et est également vice-président du Syndicat national des metteurs en scène. En septembre 2006, il met en scène Rutabaga Swing de Didier Schwartz, une comédie tragique avec chansons.

Lors des débats en France en 2005 et 2006 autour des droits d'auteur sur Internet (projet de loi DADVSI), il a pris parti pour une licence globale sur le téléchargement, ès qualités de président de l'Adami.

Philippe Ogouz a participé à de nombreux doublages, prêtant sa voix notamment à Patrick Duffy (Dallas, Notre belle famille), Martin Sheen dans Apocalypse Now, Bruce Lee dans La Fureur de vaincre, et John Travolta dans Grease.

Il a également participé au doublage de nombreux dessins animés comme Les Maîtres de l'Univers (personnage de Musclor). Dans ce domaine, ses interprétations les plus marquantes restent celles du Capitaine Flam dans la série éponyme et de Ken dans Ken le Survivant.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

2018 : « Moi, soldat inconnu » de Grégory Duvall, Théâtre Montmartre-Galabru

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Note : Les dates inscrites en italique correspondent aux sorties initiales des films dont Philippe Ogouz a assuré le doublage tardif et / ou le redoublage.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Direction artistique[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les politiques s’emparent de la révolution numérique », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  2. « Michel Boujenah a marié son frère, devant Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal »
  3. a b et c Télé Magazine no 228, semaine du 6 au 12 mars 1960, page 76.
  4. Voir articles dans Lire de décembre 2003 et Témoignage chrétien du 18 décembre 2003
  5. 2e doublage datant des années 80.
  6. Doublé en 1968

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]