Jean Chérasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Jean A.Chérasse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Agrégation Histoire
Activité
Historien, Auteur-réalisateur de films

Jean André Chérasse est un réalisateur, scénariste et producteur français né le (83 ans) à Issoire (Puy-de-Dôme).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du général André Chérasse et de Louise Guerrier, il est ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé d'Histoire, puis ancien élève de l'IDHEC (14e promotion). Il a été :

  • scénariste-dialoguiste, assistant-réalisateur, puis réalisateur ;
  • conseiller du président puis conseiller de programmes à l'INA (1982-1997) ;
  • président-fondateur de MAP-TV, structure européenne pour la valorisation des archives ;
  • chargé de mission au cabinet de Madame le Ministre de la Culture (1997-1999) ;
  • intervenant à l'Académie des sciences morales et politiques (juin 2005).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme assistant-réalisateur :

Robert Ménegoz et Joris Ivens ("Le chant des fleuves")

Claude Autant-Lara ("Le blé en herbe", "Le rouge et le noir")

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

  • Les Carnets brésiliens (13 films de 30 minutes réalisés par Pierre Kast)
  • de 1963 à 1980 : les séries Que ferez-vous demain ?, Avenir, Devenir, Forum-éducation', Métiers d'avenir et La Vocation d'un homme (prix Italia 1964)
  • de 1964 à 1968 : a dirigé (avec Jean Mauduit et Bernard Revon) la collection Présence du passé (documentaires historiques pour l'ORTF)
  • à partir de 1997, gérant de la société Bailleul Productions (SARL)

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Comme historien : "Dreyfus ou l'intolérable vérité" - "Sade, j'écris ton nom liberté" (éditions Pygmalion) - "Les immortelles" (les 72 journées de la fraternité)

Chevalier de l'Ordre National du Mérite, Officier des Arts et des Lettres, Croix du combattant AFN. Reconnaissance de la Nation.