La Fureur de vaincre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Fureur de vaincre
Titre original Jing wu men
Réalisation Lo Wei
Scénario Lo Wei
Ni Kuang (non crédité)
Acteurs principaux
Sociétés de production Golden Harvest
Pays d’origine Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Genre Kung-Fu
Action
Drame
Durée 102 minutes
Sortie 1972

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Fureur de vaincre (titre original : Jing wu men ; titre en anglais : Fist of Fury, mais jusqu'en 2005 The Chinese Connection) est un film de kung-fu réalisé par Lo Wei en 1972, dont le personnage principal est interprété par Bruce Lee. Le personnage sera incarné par la suite par Jet Li dans une reprise du film, intitulé Fist of Legend de Gordon Chan, sorti en 1994, puis par Donnie Yen dans une série télévisée en 1995 et dans un film en 2011 Legend of the Fist: The Return of Chen Zhen de Wai Keung Lau.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après de longues vacances, Chen Zhen (Bruce Lee) rentre dans son école de kung-fu, et y découvre que son maître, Huo, est mort. Peu de temps après, les représentants d'une école japonaise rivale viennent humilier l'école de Chen Zhen en leur donnant un écriteau sur lequel est inscrite une insulte raciale envers les Chinois. Le lendemain, Chen Zhen décide seul d'aller voir l'école japonaise, et de leur rendre leur écriteau. Les Japonais, trouvant Chen Zhen trop téméraire, le défient : Chen Zhen abat tous les élèves de l'école, sans avoir une égratignure. Il découvre, un soir, que l'une des personnes de son école faisait partie des Japonais, et qu'elle a empoisonné le maître Huo. Chen Zhen va déchainer sa fureur, jusqu'à tuer, et à devoir se déguiser pour ne pas être reconnu par la police.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : Doublage de 1973 (Copies René Chateau Vidéo) ; Redoublage de 2002 (DVD Metropolitan Films)

Titres alternatifs[modifier | modifier le code]

  • Fist of Fury (Hong Kong) / GB / États-Unis (à partir de 2005)
  • La Fureur de Vaincre (France)
  • School for Chivalry (États-Unis)
  • The Chinese Connection (États-Unis, par erreur jusqu'en 2005)
  • The Iron Hand (indéfini)

Scènes manquantes[modifier | modifier le code]

Lorsque René Chateau distribua le film, celui-ci fut tronqué et censuré.

  • La première scène supprimée est le moment où Chen Zen se rendit au cimetière après son retour à l'école.
  • Le générique d'origine présentant le staff et les acteurs a été remplacée visuellement. En effet, la version René Chateau présentait une image fixe de Bruce Lee à gauche et à droite avec au centre de l'écran, le nom des acteurs et le staff.
  • On dénombre également trois autres scènes de dialogues supprimées, dont deux formant une continuité :
    • la première scène est celle où le personnage de l'inspecteur chinois interprété par Lo Wei revient interroger les membres de l'école de Jing Wu sur la disparition de Chen Zen et les avertir qu'il ne pourra pas les sauver des griffes des Japonais, ce qui pousse ensuite le personnage joué par Nora Miao (Yuan-Le-Erh) à révéler au disciple supérieur de Jing Wu qu'elle sait où se cache Chen Zen la nuit.
    • la seconde scène, liée à la première, voit justement une partie de l'école chercher Chen Zen à l'endroit où il se cache (au cimetière), sans succès.
    • la troisième et dernière scène coupée, est celle où ces mêmes membres de l'école tentent désespérément de trouver des survivants à la suite de l'attaque japonaise.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le combat opposant Bruce Lee aux élèves japonais a été repris par Quentin Tarantino dans Kill Bill : Bruce Lee y est encerclé par ses adversaires, fait une feinte et tout le monde recule. Ses adversaires attaquent, il se bat, puis attrape un nunchaku : il tombe par terre et fouette les pieds de son adversaire avec l'arme. Il se passe exactement la même chose dans Kill Bill, mais avec un sabre.
  • C'est le seul film dans lequel Bruce Lee joue un personnage vivant une histoire d'amour, contrairement aux autres où il côtoie de jolies chinoises sans aller plus loin (Le Jeu de la mort n'est pas compté car Lee n'a pas tourné dans une seule scène où le héros apparaît avec sa petite-amie).
  • Huo Yuanjia est un héros chinois qui a réellement existé et remporté de nombreux tournois d'art martiaux. En incarnant son disciple, Bruce Lee devient l'emblème de la Chine à travers le monde.
  • Lors du combat final, avec un coup de pied en l'air Chen Zhen (Bruce Lee) envoie Suzuki à travers la fenêtre, la cascade montrant le Japonais chuter à l'extérieur et au loin fut effectuée par un jeune cascadeur de 17 ans et futur star internationale : Jackie Chan. Par ailleurs, beaucoup plus tôt dans le film : Avant que les Japonais, cherchant à se venger, n'arrivent à l'école Jing Wu, les élèves de cette dernière s'entraînent à l'extérieur, dans cette scène, on peut y voir Jackie Chan faire un combat d'entrainement avec une fille.
  • Lors de la première visite de Chen Zhen (Bruce Lee) à l'école de Suzuki, parmi ceux qui ne portent pas le traditionnel kimono blanc se trouve le futur réalisateur Corey Yuen, à l'époque où il était cascadeur. Durant la bagarre avec Chen Zhen, Corey se fait frapper à plusieurs reprises, et c'est aussi l'un des premiers, plus précisément le 3e, à encaisser un coup de nunchaku dans le visage.
  • Le scénario de ce film, ainsi que celui de The Big Boss ont été écrits par un certain Ni Kuang, le scénariste attitré de la Shaw Brothers, mais son nom n'a pas été crédité au générique.
  • Lors de la distribution du film aux États-Unis, son titre en anglais, jouant sur la vague de popularité du récemment sorti The French Connection, a été inversé par erreur avec celui destiné à The Big Boss ; réciproquement celui de The Big Boss fut par erreur Fists of Fury. La correction a été officialisée en 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]