Galaxy Express 999 (série télévisée d'animation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galaxy Express 999.
Galaxy Express 999
銀河鉄道999
(Ginga Tetsudō 999)
Genre Space opera
Anime japonais
Réalisateur
Nobutaka Nishizawa
Scénariste
Leiji Matsumoto
Keisuke Fujikawa
Hiroyasu Yamaura
Yoshiaki Yoshida
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Nozomu Aoki
Durée 24 minutes
1re diffusion
Épisodes 113

Galaxy Express 999 (銀河鉄道999, Ginga Tetsudō 999?) est une série télévisée de science-fiction d'animation japonaise en 113 épisodes de 24 minutes, adaptation du manga éponyme de Leiji Matsumoto et diffusée entre le et le sur Fuji TV.

En France, la série a été diffusée à partir du sur TF1 dans Club Dorothée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

2221[réf. nécessaire]. Après avoir été témoin de l'assassinat de sa mère par le Comte de Fer, Teddy, un jeune garçon, rencontre Marina, une mystérieuse femme qui lui offre un billet pour le Galaxy Express 999. Ce train de l'espace les conduit vers la Métal, une planète où l'on robotise les humains afin d'atteindre l'immortalité. Au long de leur long voyage, ils visitent de nombreuses planètes et leurs rencontres leur font prendre conscience que l'immortalité n'est pas une solution.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Dès 1977, alors que le manga n'en est qu'à sa première année, le studio Tōei Animation décide d'adapter le manga à succès de Leiji Matsumoto. La série est diffusée à partir de septembre 1978. Cette même année, d'autres séries animées impliquant Leiji Matsumoto sont à l'antenne comme Uchû Kaizoku Captain Harlock (Albator, le corsaire de l'espace) ou encore SF Saiyûki Starzinger.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Au Japon, la série démarre en septembre 1978. La série est diffusée le jeudi à 19 h sur Fuji TV dans le créneau qu'occupait la série Jetter Mars (remake d'Astro Boy). 113 épisodes jusqu'en 1981, année où la série se termine. Elle sera remplacée par Shin Taketori Monogatari Sennen Joô (La Reine du fond des temps), une autre série de Matsumoto qui raconte l'histoire de la mère de Maetel, l'héroïne de Galaxy Express 999 à savoir Râ Andromeda Promethium.

Dix ans plus tard, la série est également diffusée en France, à partir de sur TF1 et La Cinq. Seuls 38 épisodes sont doublés, de l'épisode 1 à l'épisode 37. L'épisode 39 sert de conclusion pour cette adaptation. Ces épisodes seront rediffusés plusieurs fois sur AB Cartoons/Mangas en 1998 et 1999.

Accueil[modifier | modifier le code]

Galaxy Express 999 est dans les 60 séries animées japonaises ayant fait le plus d'audience[1]. À l'époque, la concurrence n'est pas forte car aucune série animée n'est diffusée en même temps qu'elle, excepté pendant les 13 derniers épisodes où Hoero Bunbon (Tchaou et Grodo) est diffusé sur une chaîne concurrente.

Différence avec le manga[modifier | modifier le code]

Les épisodes ne suivent pas toujours la même chronologie et la série animée s'arrêtera avant la fin du manga, jusqu'au 3e arrêt du volume 12, Le Voyage de Maetel. Les épisodes sont parfois plus développés que les chapitres du manga et certains personnages sont ajoutés. La diffusion et la publication simultanées permet aux deux œuvres en parallèle de s'enrichir. Ainsi, le manga d'origine est influencé par sa propre adaptation, comme le chapitre Le Pirate du château du temps. La série contient également des épisodes inédits en manga et parfois des adaptations d'autres mangas de Matsumoto réécrits dans le contexte de cette série.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Les téléfilms[modifier | modifier le code]

Ces trois téléfilms sont des adaptations d'épisodes de la série.

  1. Kimi wa Senshi no Yô ni Ikirareru ka !? (Peux-tu vivre comme un guerrier !?) (11/10/1979, 92 min, tiré des épisodes 12 et 13)
  2. Ginga Tetsudou 999 - Glass No Clair (15/3/1980, tiré de l'épisode 3)
  3. Eien no Tabibito Emeraldas (Emeraldas, l'éternelle voyageuse) (3/4/1980, 48 min, tiré de l'épisode 22)
  4. Kimi wa Haha no Yô ni Aiseruka !? (Peux-tu être aimée comme une mère !?) (2/10/1980, 93 min, tiré des épisodes 51 et 52)

DVD[modifier | modifier le code]

Les 113 épisodes ont été édités en 6 box au Japon[2]. Il existe aussi différentes éditions de la série en import.

En France, la série a été partiellement éditée en un coffret de 8 VHS qui contiennent les épisodes 1 à 32 à l'exception de l'épisode 2, resté inédit. Les épisodes 33 à 37, et l'épisode 39, quoique doublés en français, sont inédits en vidéo à ce jour.

Les trois films Galaxy Express 999, Adieu Galaxy Express 999 et Galaxy Express Eternal Fantasy ont été édités en DVD au Japon; seul le premier d'entre eux l'a été en France. Il existe toutefois une version raccourcie d'Adieu Galaxy Express 999 doublée en français, sortie en VHS chez Orion.

Le prélude de Galaxy Express 999, Space Symphony Maetel a également été édité en version française, de même que Queen Emeraldas.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]