Marie-Castille Mention-Schaar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Castille Mention-Schaar
Description de cette image, également commentée ci-après
Marie-Castille lors d'une avant-première de son film Les Héritiers en décembre 2014.
Nom de naissance Marie-Castille Mention
Naissance (56 ans)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Productrice
Réalisatrice
Scénariste
Films notables Les Héritiers
Le ciel attendra

Marie-Castille Mention-Schaar est une réalisatrice, productrice, scénariste et ancienne journaliste française, née le [1],[2],[3]. Elle a notamment réalisé Le ciel attendra, un long métrage sur le sujet de la radicalisation islamiste[4].


Biographie[modifier | modifier le code]

Journalisme[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Marie-Castille pensait devenir médecin, mais finit par se tourner vers des études de journalisme[5].

Adulte, elle part aux États-Unis et y est journaliste d’investigation. Plus tard, elle travaille pour l'Hollywood Reporter, et rencontre un certain nombre de célébrités (producteurs, scénaristes, ...) lors de différentes interviews[6].

Arrivée dans le cinéma[modifier | modifier le code]

Après douze ans là-bas, dans les années 1990[5], elle revient en France[6]. Elle découvre l'industrie cinématographique française grâce à un producteur français qu'elle avait rencontré à Los Angeles et qui lui a proposé de produire pour lui Golden Boy, elle assiste à sa production[6].

Dans le dossier de presse de son premier film Ma Première fois, elle dit : "J’ai toujours aimé produire. J’adore agencer, mettre des talents en contact, découvrir, pousser les gens à leur maximum, être au début d’un projet, d’une idée et tout faire pour qu’elle devienne un film"[6]. C'est cela qui la pousse à débuter sa carrière en tant que productrice chez Vendredi Films, maison de production qu'elle a créée avec Pierre Kubel et Frédéric Bourboulon[7],[8]. En 1998, Pierre Kubel et elle s'associent pour fonder Loma Nasha Films[1],[9],[5]. Plusieurs années plus tard, elle produit son premier film Monsieur N[10]. Mais avant cela, elle avait fait du développement, travaillé pour des producteurs français et canadiens et pour un autre studio[6].

Début dans l'écriture[modifier | modifier le code]

Lors d'une discussion entre elle et Lucien Jean-Baptiste, dans la deuxième moitié des années 2000, il lui parle de ses séjours à la montagne lorsqu'il était enfant[11]. Elle lui répond qu'elle y verrait bien un film. Lucien l'écoute et décide d'en faire un scénario, mais il ne souhaite pas l'écrire seul. Elle l'aide en rédigeant d'abord quinze pages avec lui à partir de ses souvenirs et anecdotes. Suite à cela, elle contacte deux scénaristes qu'elle connaissait et qui lui semblaient à même de traiter ce sujet. L’un d’eux leurs suggère qu'ils l'écrivent eux-mêmes et avec leurs résumés, ils commencent à travailler[6]. Une fois le film terminé, il ne rassemble pas moins d'un millions de spectateurs dans les salles de cinéma[12], l'encourageant ainsi à poursuivre dans cette voix[10].

Début dans la réalisation[modifier | modifier le code]

En 2012, elle s’essaie à la réalisation. Elle s'inspire de sa première grande histoire d'amour, pour écrire ce qui deviendra Ma première fois, film se voulant comme un hommage au père de sa fille, aujourd'hui décédé[8],[5].

Diversification[modifier | modifier le code]

Un jour, Mention-Schaar voit un documentaire relatant les faits s'étant déroulé en 2008 dans la ville de Carhaix où la majorités de ses habitants avait manifesté durant 17 semaines afin d'empêcher la fermeture du service de maternité de leur hôpital[8],[13]. C'est sur ce fait divers que s'est basé Bowling[5].

En 2016, elle réalise Le ciel attendra sur un sujet plus délicat, celui de l'embrigadement de jeunes femmes[14].

Famille et vie privée[modifier | modifier le code]

Les grands-parents paternels de Marie-Castille ainsi que son père, avec qui elle n'a jamais vécu[11], sont nés en Bretagne. Jusqu'à ses 22 ans, elle a passé la majorité de ses vacances d'été dans cette région[15]. Elle a également une fille et un fils[8],[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Marie-Castille MENTION », sur dirigeant.societe.com (consulté le 14 décembre 2017)
  2. « Marie-Castille SCHAAR », sur ellisphere.fr (consulté le 12 mai 2018)
  3. « Marie-castille MENTION », sur bfmtv.com (consulté le 12 mai 2018)
  4. « Femmes et émancipation: six coups de cœur du festival Cinéma Méditerranéen », focus.levif.be,‎ (lire en ligne)
  5. a b c d e et f Dossier Interactif : Les Héritiers
  6. a b c d e et f Dossier de presse du film Ma Première fois
  7. « VENDREDI FILM (PARIS 17) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 478503675 », sur www.societe.com (consulté le 15 février 2017)
  8. a b c et d « Marie-Castille Mention-Schaar : Sa biographie », sur allocine.fr (consulté le 12 mai 2018)
  9. « Loma Nasha Films », sur unifrance.org (consulté le 12 mai 2018)
  10. a et b « Marie-Castille Mention-Schaar », sur premiere.fr (consulté le 14 décembre 2017)
  11. a et b Dossier de Presse du film La Première étoile
  12. « La Première étoile (2009) », sur jpbox-office.com (consulté le 12 mai 2018)
  13. Raphaël Baldos, « Comment la maternité de Carhaix a évité la fermeture », la-croix.com,‎ (lire en ligne)
  14. Léa Salamé, « Marie Castille Mention-Schaar, sur les départs de jeunes en Syrie : "Au départ, on leur parle de sauver le monde" », franceinter.fr,‎ (lire en ligne)
  15. Dossier de Presse du film Bowling
  16. « Les Héritiers » : Ariane Ascaride dans la peau d’un prof, lemonde.fr, 2.12.2014
  17. Les Héritiers : comment faire aimer une France qui ne s'aime pas ?, lefigaro.fr, 9 décembre 2014
  18. Le Point Afrique (avec AFP), « Mali-France - Lassana Bathily primé au 30e dîner annuel du Crif », Le Point, 23 février 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :