Pascal Nègre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pascal Nègre
Image dans Infobox.
Fonctions
Animateur de radio
RFM
depuis
Président
Société civile des producteurs associés (d)
-
Président
Olympia
-
Président-directeur général
Universal Music France
-
Président
Société civile des producteurs phonographiques
-
Directeur général délégué
PolyGram France (d)
-
Directeur
Polydor Records
Président-directeur général
PolyGram Music
-
Directeur
Island Records
-
Directeur
Disques Barclay
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
Saint-Germain-en-Laye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Pascal Jean Auguste NegreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Pascal Nègre, né le à Saint-Germain-en-Laye, est un dirigeant du secteur de l'industrie musicale, producteur de musique et animateur de radio français, ancien président-directeur général d'Universal Music France de 1998 à 2016.

Carrière[modifier | modifier le code]

Petit-fils de paysans et fils d'employés des PTT, il est titulaire d'une maîtrise de mathématiques et d'une de philosophie[1].

À l'adolescence, il écoute Pink Floyd, les Dogs ou encore The Stranglers mais son premier concert est Michel Fugain et le Big Bazar[1].

Pascal Nègre commence sa carrière comme animateur de radios libres (1981-1985), notamment sur Ouest FM, interviewe Marc Lavoine et Mylène Farmer, avant de rejoindre l'industrie musicale en tant qu'attaché de presse de la maison de disques BMG (1986-1987) puis comme directeur de la promotion de Columbia, un label du groupe CBS (1988-1990). Il intègre le groupe PolyGram en et devient au sein du groupe, directeur de Barclay (1990-1994) d’Island (1992-1994) et de Phonogram (1994)[1].

Pascal Nègre est nommé à la présidence de PolyGram Musique et directeur général adjoint du groupe PolyGram France (1994-1998)[1].

Il participe au lancement des artistes : Khaled, Zebda et No One Is Innocent ; au développement des carrières d’Alain Bashung, Stéphan Eicher, Noir Désir, Zazie, Florent Pagny, Mylène Farmer et Calogero. Il travaille sur le dernier album de Barbara, 1, 2, 3 Soleils, le concert de Faudel, Khaled, Rachid Taha ; supervise pour le territoire français les carrières de U2, Eminem, Sting, Lionel Richie, Melody Gardot, Lady Gaga, Black Eyed Peas.

Il devient président d’Universal Music France en , date du rachat de PolyGram par Universal.

En 2003, il est promu officier de l'ordre des Arts et des Lettres[1].

Pascal Nègre se fait connaitre du grand public en , en intégrant le jury de la saison 7 de Star Academy. Il intervient également en tant que président d'Universal dans les autres saisons. Dans le biopic consacré au gagnant de la quatrième saison Grégory Lemarchal, Pourquoi je vis (2020), son rôle est interprété par Alain de Catuelan.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 2009. En 2010, il publie le livre Sans Contrefaçon aux éditions Fayard[1].

En plus de son mandat de président de la filiale française d'Universal, Pascal Nègre est nommé vice-président chargé du Moyen-Orient (2000-2016) de la région Méditerranée et de l'Italie (2005-2013) président de la région Méditerranée et de l'Amérique latine (2005-2013) et membre du comité exécutif d’Universal Music Group International (2005-2016). Il est également l'un des quatre directeurs généraux internationaux pour les activités New Business du groupe, chargé de la région Afrique (2013-2016).

En , le magazine Longueur d'Ondes publie un long enquête et entretien, dans lequel sont notamment évoqués ses positions anti-piratage, son regret d'avoir participé à la Star Academy, une partie de son salaire et l'après-Universal Music[1].

Son contrat arrive à échéance en et n'est pas renouvelé par le groupe Universal[2]. Pascal Nègre quitte l'ensemble de ses fonctions en [3], après 17 ans et 2 mois à la tête de la major. Son successeur à la direction d'Universal France est Olivier Nusse[4].

En , Pascal Nègre coproduit Claudio Capéo avec Sébastien Saussez, le propriétaire du label Jo & C.[5].

Depuis le , Pascal Nègre revient à son premier métier[6] et anime l'émission de radio Pascal Nègre fait ses numéros sur RFM[7].

En , il fonde la société #NP (hashtag Nègre Pascal ou Now Playing), spécialisée dans le management d'artistes et la production musicale[8]. Depuis son lancement commercial en décembre, Hashtag NP est en association de type coentreprise avec Live Nation France, filiale de Live Nation Entertainment[9].

En , le groupe M6 et Pascal Nègre annoncent conjointement un partenariat entre M6 Interactions, filiale du groupe, et le label musical 6&7[10],[11],[12] créé par Pascal Nègre en [13]. De juillet à , il coproduit avec Studio 89 Productions, filiale de M6, l'émission de télévision Audition secrète : Qui deviendra une star sans le savoir ?. Celle-ci est arrêtée après cinq numéros en raison de faibles audiences[14]. En , l'association entre 6&7 et M6 prend fin et Pascal Nègre reprend à son compte l'ensemble du capital du label[15]. En , c'est finalement Believe qui entrera au capital du label à hauteur de 49 %[16].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Sans contrefaçon, Fayard, 2010 (ISBN 978-2213644219)
  • Pascal Nègre a également dirigé une trentaine de publications[19]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Samuel Degasne, « Pascal Nègre : l'avocat du diable ? », Longueur d'Ondes,‎ , p. 24-30 (ISSN 1161-7292, lire en ligne)
  2. Pascal Nègre va quitter Universal, Le Point, février 2016
  3. Pascal Nègre quitte Universal, Paris Match, février 2016
  4. Alain Beuve-Méry, « Universal : l’iconique Pascal Nègre remplacé par le discret Olivier Nusse », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. « Pascal Nègre : « Je suis le coach personnel des artistes », sur lemonde.fr,
  6. Caroline Sallé, « Pascal Nègre rebondit sur la radio RFM », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. « "Pascal Nègre fait ses numéros" : la nouvelle émission de Pascal Nègre sur RFM! », sur MCE TV, (consulté le ).
  8. « MaMA Convention 2016 : ce qu'il faut retenir ! - RockUrLife - webzine rock, alternatif, indie, scène française », sur RockUrLife - webzine rock, alternatif, indie, scène française, (consulté le ).
  9. Kevin Boucher, « Pascal Nègre s'associe à M6 pour lancer le label musical Six & Sept », sur Ozap.com, Puremédias, (consulté le ).
  10. Enguérand Renault, « Pascal Nègre crée un label musical avec M6 », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. « Pascal Nègre : « Je monte un label avec M6 » », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. http://www.businesswire.com/news/home/20170303005211/en/M6-Group-Joins-Forces-Pascal-N%C3%A8gre-Launches
  13. « 6&7 (PARIS 9) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 819928896 », sur societe.com (consulté le ).
  14. Audition secrète n'a pas convaincu, Le Parisien, 21 août 2018
  15. M6 et Pascal Nègre divorcent, 26 août 2019
  16. « Musique enregistrée  : entrée de Believe Distribution Services au capital du label Six et Sept », sur News Tank Culture (consulté le ).
  17. (en) Nielsen Business Media Inc, Billboard, Nielsen Business Media, Inc., (lire en ligne)
  18. « Pages - Accueil », sur scpp.fr (consulté le ).
  19. Liste des oeuvres dirigées par Pascal Nègre sur le site de la BNF

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]