Pourquoi je vis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pourquoi je vis
Réalisation Laurent Tuel
Scénario Nicolas Douay
Musique Gilles Facerias
Alex Jaffray
Acteurs principaux
Sociétés de production Telfrance & Cie
DMLS TV
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Biographie
Durée 102 minutes
Première diffusion 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pourquoi je vis est un téléfilm français réalisé par Laurent Tuel, diffusé en le 7 septembre 2020 sur TF1. Il s'agit de l'adaptation des livres Sous ton regard de Laurence Lemarchal et Mon frère, l'artiste de Leslie Lemarchal.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ce téléfilm retrace la vie de Grégory Lemarchal, chanteur gagnant de la quatrième édition de la Star Academy et mort de la mucoviscidose.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Production[modifier | modifier le code]

En raison de sa ressemblance avec Grégory Lemarchal, le réalisateur Laurent Tuel et les producteurs engagent l'acteur Mickaël Lumière pour interpréter le chanteur disparu grâce au « directeur de casting de La Vérité si je mens ! Les débuts [qui] lui appelé et a très rapidement passé des essais »[2].

Le tournage débute en au château de Boigne à Chambéry[3] pour le transformer en château des Vives Eaux de Dammarie-lès-Lys, le fameux château de la Star Academy, et à La Ravoire pour la maison des Lemarchal[4], ainsi qu'aux studios de la Plaine-Saint-Denis à Paris, pour la finale de la Star Academy[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Suite à la première diffusion du téléfilm, TF1 propose le documentaire Grégory Lemarchal : Et Maintenant qui comporte, entre autres, les coulisses et le making-of de Pourquoi je vis (dans lequel on apprend que l'acteur Mickaël Lumière a dû mimer des playbacks sur la voix du chanteur disparu faute de savoir lui-même chanter), ainsi que des témoignages de nombreuses personnes ayant connu le défunt candidat de la Star Academy. La plupart des personnes interprétées dans le téléfilm témoignent pour de vrai dans le documentaire, à l'exception de Karine Ferri, Alexia Laroche-Joubert et Gérard Louvin.

Audience[modifier | modifier le code]

Lors de sa première diffusion en Belgique, le téléfilm découpé en deux parties a attiré 403 000 téléspectateurs, soit 29,4 % de part de marché[5]. En France, il est suivi par 7,34 millions de téléspectateurs, soit 32,7 % de part de marché[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pourquoi je vis », sur RTBF TV, (consulté le 27 août 2020).
  2. a et b Yohann Ruelle, « Grégory Lemarchal : l'acteur Mickaël Lumière raconte le tournage du film Pourquoi je vis », sur PureBreak, (consulté le 8 septembre 2020).
  3. Luc Chemia, « Le tournage du film sur Grégory Lemarchal a commencé à Chambéry », sur France Bleu, (consulté le 8 septembre 2020).
  4. Frédérik Rosin, « Des scènes du biopic sur Grégory Lemarchal tournées à La Ravoire », sur Le Dauphiné libéré, (consulté le 8 septembre 2020).
  5. « Télévision : gros succès pour le biopic sur Grégory Lemarchal en Belgique », sur La Provence, (consulté le 8 septembre 2020).
  6. Christophe Gazzano, « Audiences : Carton plein pour Pourquoi je vis sur TF1, La Garçonne en nette baisse sur France 2 », sur Ozap, (consulté le 8 septembre 2020).
  7. Benoit Mandin, « Audiences TV prime (lundi 7 septembre 2020) : Pourquoi je vis écrase La garçonne, Cauchemar en cuisine dévisse », sur Toute la télé, (consulté le 8 septembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]