Pascal Nègre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nègre (homonymie).
Pascal Nègre
Description de cette image, également commentée ci-après
Pascal Nègre à Paris en 2008.
Nom de naissance Pascal Jean Auguste Nègre
Naissance (56 ans)
Saint-Germain-en-Laye Drapeau de la France France
Profession
Distinctions

Pascal Nègre, né le à Saint-Germain-en-Laye, est un dirigeant du secteur de l'industrie musicale, producteur de musique et animateur de radio français, ancien président-directeur général d'Universal Music France de 1998 à 2016.

Carrière[modifier | modifier le code]

Pascal Nègre débute sa carrière comme animateur de radios libres (1981-1985) avant de rejoindre l'industrie musicale en tant qu'attaché de presse de la maison de disques BMG (1986-1987) puis comme directeur de la promotion de Columbia, un label du groupe CBS (1988-1990). Il intègre le groupe PolyGram en décembre 1990 et devient au sein du groupe, directeur de Barclay (1990-1994) d’Island (1992-1994) et de Phonogram (1994).

Pascal Nègre est nommé à la présidence de PolyGram Musique et directeur général adjoint du groupe PolyGram France (1994-1998).

Il participe au lancement des artistes : Khaled, Zebda et No One Is Innocent ; au développement des carrières d’Alain Bashung, Stéphan Eicher, Noir Désir, Zazie, Florent Pagny, Mylène Farmer et Calogero. Il travaille sur le dernier album de Bénabar, 1, 2, 3 Soleils, le concert de Faudel, Khaled, Rachid Taha ; supervise pour le territoire français les carrières de U2, Eminem, Sting, Lionel Richie, Melody Gardot, Lady Gaga, Black Eyed Peas.

Il devient président d’Universal Music France en décembre 1998, date du rachat de PolyGram par Universal.

En 2003, il est promu officier de l'ordre des Arts et des Lettres.

Pascal Nègre se fait connaitre du grand public en septembre 2006, en intégrant le jury de la saison 6 de Star Academy. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 2009. En 2010, il publie le livre Sans Contrefaçon aux Éditions Fayard.

En plus de son mandat de président de la filiale française d'Universal, Pascal Nègre est nommé vice-président chargé du Moyen-Orient (2000-2016) de la région Méditerranée et de l'Italie (2005-2013) président de la région Méditerranée et de l'Amérique latine (2005-2013) et membre du comité exécutif d’Universal Music Group International (2005-2016). Il est également l'un des quatre directeurs généraux internationaux pour les activités New Business du groupe, chargé de la région Afrique (2013-2016).

En novembre 2015, un article[1] du journaliste Samuel Degasne parait dans le magazine Longueur d'Ondes. Il décrit notamment son interventionnisme auprès des artistes lors des enregistrements d'album et réitère ses attaques contre le téléchargement illégal, mais révèle également son salaire et l'hypothétique post-Universal.

Son contrat arrive à échéance en décembre 2015 et n'est pas renouvelé par le groupe Universal[2]. Pascal Nègre quitte l'ensemble de ses fonctions en février 2016[3], après 17 ans et 2 mois à la tête de la major. Son successeur à la direction d'Universal France est Olivier Nusse[4].

En mars 2016, Pascal Nègre co-produit Claudio Capéo avec Sébastien Saussez, le propriétaire du label Jo & Co.[réf. nécessaire]

Depuis le 4 juin 2016, Pascal Nègre revient à son premier métier[5] et anime l'émission de radio « Pascal Nègre fait ses numéros » sur RFM[6].

En septembre 2016, il fonde la société #NP (hashtag Nègre Pascal ou Now Playing) spécialisée dans le management d'artistes et la production musicale[7]. Depuis son lancement commercial en décembre, Hashtag NP est en association de type joint-venture avec Live Nation France, filiale de Live Nation Entertainment[8].

En mars 2017, le groupe M6 et Pascal Nègre annoncent conjointement un partenariat entre M6 Interactions, filiale du groupe, et le label musical 6&7[9],[10],[11] créé par Pascal Nègre en avril 2016[12].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Réputé proche de Nicolas Sarkozy[15], il aurait organisé en 2006, selon Renaud Dély et Didier Hassoux, auteurs de l'ouvrage Sarkozy et l'argent roi, un déjeuner avec des chanteurs français et le candidat UMP à la présidentielle, ainsi qu'avec certaines personnalités des médias, dont Pascal Sevran[réf. nécessaire].

Publications[modifier | modifier le code]

Sans contrefaçon, Fayard, 2010 (ISBN 978-2213644219)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]