Kora Awards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kora (homonymie).

Kora All-Africa Music Awards
Kora Awards 2016
Nom original Kora Awards
Prix remis Kora Award
Description Récompense musicale
Organisateur Mundial Telecom Sarl[1]
Date de création 1996
Site officiel Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Les Kora Awards sont des récompenses attribuées dans le domaine musical à des artistes du continent africain, à l'image des Victoires de la musique en France, ou des Grammy Awards aux États-Unis.

Parmi les distingués on trouve Koffi Olomidé, qui a reçu quatre trophées lors des Kora Awards 2002[2], Myriam Makeba pour l'ensemble de sa carrière[3], ou encore Michael Jackson[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Kora Awards sont créés en 1994 par le Béninois Ernest Adjovi, qui « s’improvise un beau matin organisateur de spectacles en Afrique du Sud »[4]. Le nom de ces prix fait référence à la kora, instrument de musique à cordes africain.

De 1996 à 2005, la cérémonie, retransmise par jusqu’à 76 télévisions dans le monde[4], se déroule en Afrique du Sud. L’édition 2007 est annulée après des différends, l’Afrique du Sud ayant « cherché à tout régenter pour en faire un événement national » selon Adjovi, et la cérémonie reprend en 2008 au Nigéria[5]. L’organisation connaît dans ce pays de nouvelles difficultés, et les Kora Awards ne réapparaissent qu’en 2010 au Burkina Faso[6].

Lauréats[modifier | modifier le code]

Édition 1996[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 1996 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[3] :

  • Meilleure artiste féminine d’Afrique : Miriam Makeba (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Lokua Kanza (République démocratique du Congo).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Brenda Fassie (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste d’Afrique du Nord : Cheb Mami (Algérie).
  • Meilleur artiste d’Afrique de l’Ouest : Meyway (Côte d’Ivoire).
  • Meilleur artiste d’Afrique centrale : Awilo Longomba (République démocratique du Congo).
  • Meilleur groupe d’Afrique : Bayeté (Afrique du Sud).
  • Meilleur arrangement d’Afrique : Denzil Waela (Afrique du Sud).
  • Prix pour l’ensemble de sa carrière : Miriam Makeba (Afrique du Sud).

Édition 1997[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 1997 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[7] :

  • Meilleur artiste masculin d’Afrique : Ismaël Lô (Sénégal).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Cheick Lo (Sénégal).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Khadja Nin (Burundi).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique du Nord : Cheb Khaled (Algérie).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Cesária Évora (Cap-Vert).
  • Meilleur artiste d’Afrique centrale : Awilo Longomba (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Est : Ziskakan (La Réunion).
  • Meilleur artiste de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : Édith Lefel (France).
  • Meilleur artiste de musique traditionnelle d’Afrique : Angélique Kidjo (Bénin).
  • Meilleur groupe de musique traditionnelle d’Afrique : Nigui Saff K-Dance (Côte d’Ivoire).
  • Meilleure vidéo d’Afrique : Ismaël Lô (Sénégal).

Édition 1999[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 1999 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[8] :

  • Meilleur artiste masculin d’Afrique : Femi Kuti (Nigéria).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique : Brenda Fassie (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Axel Govinda (Côte d’Ivoire).
  • Meilleur artiste d’Afrique du Nord : Takfarinas (Algérie).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Ouest : Femi Kuti (Nigeria).
  • Meilleur artiste d’Afrique centrale : Bozi Boziana (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste d’Afrique de l’Est : Khadja Nin (Burundi).
  • Meilleur artiste de la diaspora des États-Unis : Lauryn Hill (États-Unis).
  • Meilleur artiste de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : Natali Lorio (France).
  • Meilleur groupe d’Afrique : Bisso Na Bisso (République démocratique du Congo).
  • Meilleur groupe de musique traditionnelle d’Afrique : Nigui Saff K-Dance (Côte d’Ivoire).
  • Meilleur arrangement : Bisso Na Bisso (République démocratique du Congo).
  • Meilleure vidéo : Bisso Na Bisso (République démocratique du Congo).

Édition 2000[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 2000 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[9] :

  • Meilleur artiste masculin d’Afrique : Wes (Cameroun).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique : Zenzi (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Kaysha (République démocratique du Congo).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Zenzi (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Ouest : Kojo Antwi (Ghana).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Est : Jean-Marc Volcy (Seychelles).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique australe : Jabu Khanyile (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste de la diaspora des États-Unis : Sisqó (États-Unis).
  • Meilleur groupe d’Afrique : Extra Musica (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste de musique traditionnelle d’Afrique : King Mensah (Togo).
  • Prix pour l’ensemble de sa carrière : Kofi Annan (Ghana).
  • Meilleure vidéo d’Afrique : Wes (Cameroun).
  • Meilleur artiste d’Afrique du Nord : Seba (Algérie).

Édition 2001[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 2001 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[10] :

  • Meilleure artiste féminine d’Afrique : Coumba Gawlo (Sénégal).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique : Werrason (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste d’Afrique australe : Mandoza (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste de la diaspora des États-Unis : Bebe Winans (États-Unis).
  • Meilleur groupe d’Afrique : Bongo Maffin (Afrique du Sud).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Coumba Gawlo (Sénégal).
  • Meilleur artiste de musique traditionnelle d’Afrique : Meyway (Côte d’Ivoire).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Ernie Smith (Côte d’Ivoire).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Est : Sandra Mayotte (Maurice).

Édition 2002[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 2002 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[2] :

  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Blak Twang (Royaume-Uni).
  • Meilleur artiste d’Afrique de l’Est : Eric Wainaina (Kenya).
  • Meilleur groupe d’Afrique : Makoma (République démocratique du Congo).
  • Meilleur arrangement d’Afrique : Meyway (Côte d’Ivoire).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique centrale : Koffi Olomidé (République démocratique du Congo).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Suzanna Lubrano (Cap-Vert).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique : Judith Sephuma (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste de musique traditionnelle d’Afrique : King Mensah (Togo).
  • Meilleur artiste de la diaspora des États-Unis : Shaggy (États-Unis).
  • Meilleure vidéo d’Afrique : Koffi Olomidé (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique : Koffi Olomidé (République démocratique du Congo).
  • Prix spécial du jury : Koffi Olomidé (République démocratique du Congo).

Édition 2003[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 2003 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[11] :

  • Meilleur artiste masculin d’Afrique australe : Oliver Mtukudzi (Zimbabwe).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Barbara Kanam (République démocratique du Congo).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Suzanna Lubrano (Cap-Vert).
  • Meilleure artiste féminine de la diaspora des États-Unis : Angie Stone (États-Unis).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique australe : Busi Mhlongo (Afrique du Sud).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Est : Chamsia Sagaf (Comores).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Est : George Okudi (Ouganda).
  • Meilleur artiste masculin de la diaspora des États-Unis : Ludacris (États-Unis).
  • Meilleur artiste masculin de gospel d’Afrique : Lundi (Afrique du Sud).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique centrale : Mbilia Bel (République démocratique du Congo), Tshala Muana (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Ouest : Kojo Antwi (Ghana).

Édition 2004[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l’édition de 2004 des Kora Awards, qui s’est déroulée en Afrique du Sud[12] :

  • Meilleur groupe de gospel d’Afrique : Schekina (Côte d’Ivoire).
  • Meilleur arrangement d’Afrique : Wanda Baloyi (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste masculin de gospel d’Afrique : Lundi (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Madson Junior (Burkina Faso).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique australe: Thandiswa Mazwai (Afrique du Sud).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Kamaldine (Guinée).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique centrale : Werrason (République démocratique du Congo), Félix Wazekwa (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste masculin d'Afrique australe : Kabelo Mabalane (Afrique du Sud).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Est : Big Pin (Kenya).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Ouest : Kunle (Nigéria).
  • Meilleur artiste de musique traditionnelle : King Mensah (Togo).
  • Meilleure artiste féminine de gospel d’Afrique : Deborah Fraser (Afrique du Sud).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Swazi (Afrique du Sud), Dinaly, (Cameroun).
  • Meilleur artiste masculin de la diaspora des États-Unis : Usher (États-Unis).
  • Meilleur groupe d’Afrique : Malaïka (Afrique du Sud).
  • Meilleur groupe de musique traditionnelle d’Afrique : Mahube (Afrique du Sud).
  • Meilleur de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : Kaysha (France).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Thandiswa Mazwai (Afrique du Sud).

Édition 2005[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l'édition de 2005 des Kora Awards, qui s'est déroulée en Afrique du Sud[13] :

  • Meilleur artiste masculin d’Afrique : Hugh Masekela (Afrique du Sud).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique : Adja Soumano (Mali).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : 2 Face Idibia (Nigéria).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Kaz (Kenya).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Ouest : Martin Hod (Bénin), Neji (Nigéria).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Zeinab (Bénin).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique centrale : Naneth (Gabon).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Est : Neema (Kenya).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Est : Alain Auriant (Maurice).
  • Meilleure vidéo d’Afrique : Afrotenors (Afrique du Sud).
  • Meilleur groupe d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique : Ade Bantu (Nigéria).
  • Meilleure artiste féminine de gospel d’Afrique : Folake Umosen (Nigéria).
  • Meilleur artiste masculin de musique traditionnelle d’Afrique : Jolidon (Bénin).
  • Meilleure artiste féminine de musique traditionnelle d’Afrique : Kefee (Nigéria).
  • Meilleur groupe de hip-hop d’Afrique : Kabo (Gabon).
  • Meilleur groupe d’Afrique australe : Malaika (Afrique du Sud).
  • Meilleur groupe d’Afrique de l’Est : Longombas (Kenya).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique australe : Perola (Angola).
  • Meilleur groupe d’Afrique de l’Ouest : Praye (Ghana).
  • Meilleur artiste de la diaspora des États-Unis : Will Smith (États-Unis).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique centrale : Werrason (République démocratique du Congo).
  • Meilleur artiste de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : Kaysha (France).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Adja Soumano (Mali).
  • Prix pour l’ensemble de sa carrière : Koffi Olomidé (République démocratique du Congo).

Édition 2010[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l'édition de 2010 des Kora Awards, qui s'est déroulée en Burkina Faso[14] :

  • Meilleure artiste féminine d’Afrique : Asa (Nigéria).
  • Meilleur groupe de reggae d’Afrique : Chronik 2H (Sénégal).
  • Meilleur groupe de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : MC Malcriado (Cap-Vert).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique : P-Square (Nigéria).
  • Meilleur artiste masculin de gospel d’Afrique : Sammie Okposo (Nigéria).
  • Meilleur artiste de hip-hop d’Afrique : Smockey (Burkina Faso).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Chidinma (Nigéria).
  • Meilleure artiste féminine de gospel d’Afrique : Noelie Elykem (Togo).
  • Meilleur groupe d’Afrique : P-Square (Nigéria).
  • Meilleure vidéo d’Afrique : P-Square (Nigéria).
  • Meilleure artiste féminine de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : Felia (Sénégal).
  • Meilleure artiste féminine de la diaspora des États-Unis : Alicia Keys (États-Unis).

Édition 2012[modifier | modifier le code]

Voici le palmarès de l'édition de 2012 des Kora Awards, qui s'est déroulée en Côte d'Ivoire[15] :

  • Meilleur artiste d’Afrique : DJ Arafat (Côte d’Ivoire).
  • Meilleure artiste féminine de musique traditionnelle d’Afrique : Aida Samb (Sénégal).
  • Meilleur artiste d’Afrique du Nord : Cheb Khaled (Algérie).
  • Meilleure artiste féminine d’Afrique de l’Ouest : Chidinma (Nigéria).
  • Meilleur artiste masculin espoir d’Afrique : Davido (Nigéria).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Est : Kidum (Burundi).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique de l’Ouest : DJ Arafat (Côte d’Ivoire).
  • Meilleur artiste masculin de gospel d’Afrique : Yvan (Bénin).
  • Meilleure artiste féminine de d’Afrique australe : Zahara (Afrique du Sud).
  • Meilleur groupe d’Afrique : Magic System (Côte d’Ivoire).
  • Meilleure artiste féminine de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : Sega'el (Réunion).
  • Meilleure artiste féminine espoir d’Afrique : Sèssimè (Bénin).
  • Meilleur artiste masculin de musique traditionnelle d’Afrique : Stanlux (Togo).
  • Meilleur groupe masculin de la diaspora d’Europe et des Caraïbes : Sexion d’assaut (France).
  • Meilleur artiste masculin de la diaspora des États-Unis : Chris Brown (États-Unis).
  • Meilleure artiste féminine de la diaspora des États-Unis : Rihanna (États-Unis).
  • Meilleur directeur musical d’Afrique : Gelongal (Sénégal).
  • Meilleur artiste masculin d’Afrique australe : The Dogg (Namibie).
  • Meilleure artiste féminine de gospel d’Afrique : Sœur Lydie (République démocratique du Congo).

Prochaines éditions[modifier | modifier le code]

Les Kora Awards 2016, qui devaient initialement se dérouler en Namibie, ont été reportés à une date inconnue à la suite des problèmes rencontrés par les organisateurs pour faire transiter leur matériel de l’Afrique du Sud vers la Namibie[1].

Récompenses multiples[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Roger Adzafo, « Musique : Report du Kora Awards 2016 », sur africatopsuccess.com, (consulté le 26 septembre 2016)
  2. a et b (fr + en) « Les lauréats 2002 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  3. a et b (fr + en) « Les lauréats 1996 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  4. a et b Emmanuelle Pontié, « Quand l’ambition chante juste », Jeune Afrique, (consulté le 13 juillet 2012)
  5. Frédéric Lejeal, « Calabar hérite des Kora Awards », Jeune Afrique, (consulté le 13 juillet 2012)
  6. Malika Groga-Bada, « Kora Awards : enfin ! », Jeune Afrique, (consulté le 13 juillet 2012)
  7. (fr + en) « Les lauréats 1997 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  8. (fr + en) « Les lauréats 1999 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  9. (fr + en) « Les lauréats 2000 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  10. (fr + en) « Les lauréats 2001 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  11. (fr + en) « Les lauréats 2003 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  12. (fr + en) « Les lauréats 2004 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  13. (fr + en) « Les lauréats 2005 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  14. (fr + en) « Les lauréats 2010 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)
  15. (fr + en) « Les lauréats 2012 », sur koraawards.com, Kora Awards (consulté le 24 septembre 2016)