Gérard Serkoyan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’opéra ou l’opérette
Cet article est une ébauche concernant l’opéra ou l’opérette.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Gérard Serkoyan
Naissance
Istanbul
Drapeau de la Turquie Turquie
Décès
La Cadière-d'Azur
Drapeau de la France France
Activité principale Artiste lyrique
Basse
Style Musique classique
Opéra
Activités annexes Professeur de chant
Lieux d'activité Opéra de Paris (RTLN)
Années d'activité 1949 - 2004

Gérard Serkoyan est un chanteur d'opéra français d'origine arménienne, né le à Istanbul (Turquie) et mort le à La Cadière-d'Azur (Var).

Cette basse noble, à la voix large et profonde, a abordé tous les grands rôles de basse du répertoire sur la scène de l'Opéra Garnier de 1952 à 1972.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père étant cantor de l'église arménienne et compositeur, il commence très tôt son apprentissage vocal. Délaissant ses études de dentiste, il perfectionne sa technique vocale auprès du ténor Paul Razavet, ancien ténor du théâtre de la Monnaie de Bruxelles et de l'Opéra-Comique, dès 1947. À la suite d'une audition, il commence sa carrière à l'Opéra de Nice en 1949 où il reste en troupe pendant deux années, aux côtés notamment du baryton français Gabriel Bacquier. Avant d'y aborder le rôle de Colline dans La Bohème, il se voit confier divers petits rôles dont le Chiffonnier dans Louise de Gustave Charpentier. La multiplicité des seconds rôles lui permet ainsi de s'aguerrir à la scène.

C'est toujours à la suite d'une audition qu'il entre dans la troupe de l'Opéra de Lyon en 1950 et qu'il aborde pour la première fois un de ses rôles majeurs, Sarastro dans La Flûte enchantée de Mozart, mais aussi Rangoni dans Boris Godounov de Modeste Moussorgski et le Roi dans Lohengrin de Richard Wagner. Après un passage de six mois à l'Opéra de Strasbourg, il entre dans la troupe de l'Opéra de Paris (RTLN) en 1952. C'est sur les scènes du palais Garnier et de la salle Favart qu'il s'illustre dans les plus grands rôles de basse : Sparafucile (Rigoletto), Daland (Le Vaisseau fantôme), Ramfis (Aïda), Pimène (Boris Godounov), Méphistophélès (Faust), Raimondo (Lucia di Lammermoor), Hunding (La Walkyrie)...

Il repose au cimetière de la Cadière d'Azur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Les productions auxquelles Gérard Serkoyan a participé de 1952 à 1996 sont les suivantes :





Discographie[modifier | modifier le code]

Intégrales

Enregistrement : 1983-10-25 - 1983-10-30 - Belgique - Bruxelles - Théâtre royal de la Monnaie

Extraits / Récitals

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Wolff, Un demi-siècle d'Opéra-Comique (1900-1950), éd. André Bonne, Paris, 1953
  • Revue Le Guide du concert et du disque, années 1959-1960
  • Revue L'Entracte, années 1960-1967
  • Stéphane Wolff, L'Opéra au Palais Garnier (1875-1962), L'Entracte, Paris, 1962 - Rééd. coll. Ressources, Champion-Slatkine, Genève, 1983 (ISBN 2-05-000214-9)
  • Étienne Ducarme et Jean Gabriel, Vingt deux années d'art lyrique à Saint-Étienne (1964-1986), Imprilux, Saint-Étienne, 1987
  • Jean-Philippe Mousnier, Albert Wolff – Eugène Bigot, coll. Univers musical, L'Harmattan, Paris, 2001 (ISBN 978-2747513678)
  • Georges Farret, Alain Vanzo, le Werther du palais Garnier, coll. Temps Mémoire, éditions Autres Temps, Paris, 2007 (ISBN 978-2845213067)
  • Erik Baeck, André Cluytens, itinéraire d'un chef d'orchestre, Mardaga, Wavre, 2009 (ISBN 978-2804700119)

Liens externes[modifier | modifier le code]