Désiré-Émile Inghelbrecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Désiré-Émile Inghelbrecht
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
D. E. Inghelbrecht plaque - 2 Place Marcel Aymé, Paris 18.jpg

plaque commémorative

Désiré-Émile Inghelbrecht est un chef d'orchestre et compositeur français, né à Paris 19e le , et mort dans la même ville (XVIIIe arrondissement) le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son grand-père est belge et sa mère anglaise. Son père[1] est altiste dans l'orchestre de l'Opéra de Paris. Désiré-Émile étudie au Conservatoire de Paris où il reçoit l'enseignement d'Antoine Taudou puis il est musicien d'orchestre et, petit à petit, à force de travail et de volonté, il s'élève jusqu'au pupitre du Théâtre des Champs-Élysées à sa fondation en 1913.

Il crée l'association chorale de Paris (1912) et dirige les Ballets suédois de Rolf de Maré (1919-1922) puis l'orchestre de l'Opéra-Comique. Il conçoit l'idée d'un Orchestre national de la radiodiffusion en 1934 (aujourd'hui devenu l'Orchestre national de France). Il est chef permanent des Concerts Pasdeloup (1928-1932) et directeur musical de l'Opéra d'Alger (1929-1930).

Il réalise un enregistrement intégral des œuvres de Claude Debussy qu'il a bien connu et dont il s'inspire dans ses propres œuvres surtout au début de sa carrière.

Ses écrits[modifier | modifier le code]

  • Comment on ne doit pas interpréter Carmen, Faust, Pelléas, 1932 ;
  • Diabolus in musica, 1933 ; il en a dit, non sans raison : « C’est peut-être moi. »
  • Le Chef d'orchestre et son équipe, Paris, Julliard, 1949 ;
  • Debussy, en collaboration avec son épouse Germaine, Paris, Édition Costard, 1953 ;
  • Le chef d'orchestre parle au public, 1957 ;
  • Mouvement contraire, Paris, Daumat, 1947 ; il y raconte sa vie en remontant le cours des années.

Ses principales créations[modifier | modifier le code]

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

  • La Nuit vénitienne, opéra en 3 actes d'après Alfred de Musset (1908) où il a su créer une atmosphère convenant au drame,

Ballets[modifier | modifier le code]

  • La Bonne Aventure (1922),
  • El Greco (Ballets suédois ; Paris, 18 novembre 1920),
  • Le Diable dans le beffroi d'après Edgar Allan Poe (Opéra de Paris, 1er juin 1927),
  • Jeux de couleurs (Opéra de Paris, 21 février 1933),
  • Le Chêne et le Tilleul, opéra-ballet (Paris, 1961).

Musique pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Automne (1905),
  • Pour le jour de la première neige au vieux Japon (1908),
  • Rapsodie de printemps (1912),
  • 3 Poèmes dansés (1923),
  • La Métamorphose d'Ève (1925),
  • 6 Danses suédoises (1929),
  • Sinfonia brève da camera (Concerts Pasdeloup, novembre 1930),
  • Le Livre d'Or (1939),
  • Ballade dans le goût irlandais pour harpe et orchestre (1939),
  • Iberiana, pour violon et orchestre (1948),
  • Vézelay, évocation symphonique (1952), lieu où il séjourne chaque fois qu'il lui est possible d'échapper à Paris (entre 1923 et 1965, il y vécut tous les étés).

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • 2 Esquisses antiques pour flûte et harpe (1902),
  • Poème sylvestre pour bois (1905),
  • Prélude et saltarelle pour alto et piano (1907),
  • Quintette pour cordes et harpe (1918),
  • Sonatine pour flûte et harpe (1919),
  • Impromptu pour alto et piano (1922),
  • Sonate pour violon et piano (1950),
  • Quatuor à cordes en ut (1956),
  • des pièces pour violoncelle et piano.

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • 4 Chansons populaires françaises pour chœur mixte (1915),
  • Le Cantique des créatures de Saint François d'Assise pour chœur et orchestre (1919),
  • La Légende du grand Saint Nicolas (1925),
  • Requiem (1940) représenté en 1942 et qui respecte, scrupuleusement, la liturgie.
  • Mowgli, d'après le Livre de la Jungle de Kipling (1946),
  • des mélodies comme Mélodies sur les poésies russes (1905), Au jardin de l'infante (1910).

Musique pour piano[modifier | modifier le code]

  • La Nursery, pièces à 2 et 4 mains pour enfants, 5 volumes (1905 à 1911),
  • Suite petite-russienne (1908),
  • Paysages (1918).

Musique de films[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives de l'état civil de Paris en ligne, acte de naissance n° 19/2622/1880, avec mention marginale du décès. Sur l'acte, son père, également prénommé Désiré Émile, est « sous-chef d'orchestre ». Consulté le 27 mars 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]