Viorica Cortez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Viorica Cortez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaines
Tessiture

Viorica Cortez (née le à Bucium) est une mezzo-soprano roumaine, artiste à la voix sombre et puissante, et à la forte présence scénique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie d'abord au Conservatoire de musique de Iaşi, puis à l'Académie de musique de Bucarest avec Arta Florescu. Elle chante alors dans le Chœur Moldova de Iaşi et le Chœur Philharmonique de Bucarest. En 1964, elle participe à différents concours de chant et remporte notamment le prix Kathleen Ferrier, et un premier prix à Toulouse dont le jury est présidé par Emmanuel Bondeville qu'elle épousera en 1974.

Elle débute au Capitole de Toulouse en 1965, en Dalila dans Samson et Dalila. Elle chante alors à l'Opéra National de Bucarest (1965-68), puis débute au Royal Opera House de Londres en 1968, et au Teatro San Carlo de Naples en 1969. Elle chante à l'Opéra d'État de Vienne de 1970 à 1976. Elle paraît au Metropolitan Opera de New York à partir de 1971, au Lyric Opera de Chicago en 1973, au Palais Garnier de Paris jusqu'en 1987, au Liceu de Barcelone en 1986-2005, ainsi que sur toutes les grandes scènes lyriques d'Europe et d'Amérique.

Viorica Cortez s'est illustrée dans un vaste répertoire, notamment en Carmen, Charlotte, Adalgisa, Giovanna Seymour, Elisabetta, Leonora, Azucena, Ulrica, Eboli, Amneris, Laura, Princesse de Bouillon, Brangäne, Kundry, Marina, etc.

Elle a créé à Rouen en 1974, l'opéra de son mari Emmanuel Bondeville Antoine et Cléopâtre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]