Joseph Rouleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rouleau.
Joseph Rouleau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Joseph Alfred Pierre Rouleau
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Tessiture
Distinctions

Joseph Rouleau (né le à Matane, Québec (Canada) et mort le à Montréal[1]) est un chanteur lyrique (basse) québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Joseph Alfred Pierre Rouleau naît à Matane le 28 février 1929, sixième d'une famille de huit enfants[2]. Son père, l'ingénieur forestier J-Alfred Rouleau, originaire de la région des Laurentides, a été co-fondateur de l’Harmonie de Matane et maire de la ville de 1939 à 1941[2],[3]. Sa mère, Florence Bouchard, venait de Grandes-Bergeronnes, sur la Côte-Nord[3].

Il étudie d'abord au Conservatoire de musique de Montréal avec Pauline Donalda, puis à New York avec Martial Singher. En 1952, il continue ses études de chant à Milan, en Italie, avec Mario Basiola et Antonio Narducci[4].

Il fait ses débuts à l'Opéra national du Québec, puis à l'Opera Guild de Montréal en 1955, comme Philippe II dans Don Carlos, qui deviendra l'un de ses rôles fétiches, puis chante l'année suivante Colline dans La Bohème à La Nouvelle-Orléans.

Sa carrière démarre avec ses débuts au Royal Opera House de Londres en 1957, où il chantera pendant 20 ans dans quelque 40 productions, souvent comme partenaire de Joan Sutherland (La sonnambula, I puritani, Lucia di Lammermoor, etc), qu'il accompagnera lors de sa tournée en Australie en 1965, où il s'illustre notamment comme Assur dans Semiramide.

Il débute au Palais Garnier de Paris en 1960, comme Raimondo dans Lucia di Lammermoor avec Sutherland. Il est alors invité à Bruxelles, Berlin, Munich, Budapest, Amsterdam, Rome, Aldeburgh, Édimbourg, et entreprend une importante tournée en Russie, où il triomphe dans le rôle-titre de Boris Godounov, la critique le compare même à Feodor Chaliapine.

Il poursuit également une importante carrière aux États-Unis et au Canada, chantant à New York, Chicago, Boston, Philadelphie, San Francisco, Vancouver, Toronto, Montréal, etc., et paraît aussi à Buenos Aires.

Outre Philippe II et Boris Godounov, ses rôles marquants incluent, Oroveso, Fiesco, Padre Guardiano, Osmin, Sarastro, Daland, Gurnemanz, Don Quichotte, Arkel, Méphisto dans les opéras de Berlioz, Gounod et Boito.

Il participe à la création de Louis Riel de Harry Somers, à Toronto en 1967. Chanteur à la voix sombre et puissante, et interprète d'une grande intensité dramatique.

Joseph Rouleau a chanté en compagnie de Victoria de Los Angeles, Luciano Pavarotti, Joan Sutherland, Cesare Siepi, Placido Domingo, Kiri Te Kanawa et Maria Callas.

Son imposante discographie comporte notamment Semiramide de Rossini, Boris Godounov de Moussorgski, Roméo et Juliette de Gounod, L'Enfance du Christ de Berlioz et un enregistrement intitulé Grands airs d'opéra français. Il a aussi participé à de nombreuses émissions de télévision et de radio. Sa longue et fructueuse carrière a été jalonnée de nombreux honneurs.

En 2004, Joseph Rouleau était promu au grade de Grand Officier de l'Ordre national du Québec et il a reçu, en novembre 2004, le Prix de la Gouverneure générale du Canada pour les arts de la scène. Officier de l'Ordre du Canada, il est le fondateur du Mouvement pour l'art lyrique du Québec, qui a donné naissance à l'Opéra de Montréal. L'Université du Québec à Montréal, où il a enseigné le chant de 1980 à 1998, l’a nommé professeur émérite en 2007.

Joseph Rouleau est président du conseil d'administration des Jeunesses musicales du Canada à partir de 1989[4] et cofondateur du Concours Musical International de Montréal.

Le fonds d’archives de Joseph Rouleau (P993)[5] est conservé au centre BAnQ Vieux-Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Joseph Rouleau est décédé le 12 juillet 2019[6].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le chanteur lyrique Joseph Rouleau s'est éteint », sur La Presse, (consulté le 12 juillet 2019)
  2. a et b Perry Fournier, Andrée-Anne Côté, André Lavoie et Claude Otis, Société d'histoire et de généalogie de Matane, Matane en histoire et en images, Matane, Ville de Matane, (ISBN 9782980571343, 2980571342 et 9782920661240, OCLC 867750517), p. 226
  3. a et b Gracia Drapeau, « Joseph Rouleau », sur Société d'histoire et de généalogie de Matane, (consulté le 2 octobre 2019)
  4. a et b « Lauréats - Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (PGGAS) », sur ggpaa.ca (consulté le 22 janvier 2020)
  5. « Fonds Joseph Rouleau (P993) – Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). », sur Pistard – Bibliothèque et Archives nationales du Québec. (consulté le 7 mai 2019)
  6. « Disparition de Joseph Rouleau, chanteur lyrique québécois » sur France Musique, 13 juillet 2019.

Liens externes[modifier | modifier le code]