La Favorite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un opéra de Donizetti. Pour le film de Yórgos Lánthimos, voir La Favorite (film).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Favorite.

La Favorite
La favorita
Description de cette image, également commentée ci-après
Rosine Stoltz (Leonor de Guzmán) et Gilbert Duprez (Fernando) dans l'acte 4.
Genre Grand opéra
Nbre d'actes 4
Musique Gaetano Donizetti
Livret Alphonse Royer et Gustave Vaëz
Langue
originale
français
Sources
littéraires
Les Amours malheureuses ou le Comte de Comminges de Baculard d'Arnaud (1790)
Dates de
composition
Création
Opéra de Paris, Paris

Versions successives

  • 1842 : Création à Padoue sous le titre Leonora di Guzman
  • 1843 : Création à la Scala de Milan sous le titre Elda

Personnages

Léonor de Guzmán, Inès, Fernand, Alphonse XI de Castille, Balthazar, Don Gaspar.

La Favorite (La favorita en italien) est un grand opéra en quatre actes de Gaetano Donizetti sur un livret en langue française d'Alphonse Royer et Gustave Vaëz, d'après Les Amours malheureuses ou le Comte de Comminges de Baculard d'Arnaud (1790), créé à l'Opéra de Paris le .

Une version italienne, remaniée pour la censure, fut donnée à Padoue sous le titre Leonora di Guzman en 1842, puis à la Scala de Milan sous le titre Elda en 1843. Comme beaucoup d'opéras français de compositeurs italiens, La Favorite fut longtemps donnée en traduction italienne, mais, de nos jours, on assiste de plus en plus souvent à des représentations de la version originale en français.

Personnages[modifier | modifier le code]

Rôles et chanteurs à la création
Rôle Interprète Tessiture
Léonor de Guzmán, favorite d'Alphonse Rosine Stoltz mezzo-soprano
Inès, confidente de Léonore Elian soprano
Fernand, amoureux de Léonore Gilbert Duprez ténor
Alphonse XI, roi de Castille Paul Barroilhet baryton
Balthazar, supérieur du couvent de San Giacomo Nicolas Levasseur basse
Don Gaspar, officier du roi François Wartel ténor

Historique[modifier | modifier le code]

L'œuvre réutilise en grande partie la partition d'un opéra précédent de Donizetti, L'Ange de Nisida, écrit pour le théâtre de la Renaissance, qui ferma ses portes avant la création. La version italienne de l'opéra, sur un livret de Carlo Bassi, avec personnages et situations modifiés, fut présentée à La Scala de Milan, le .

L'œuvre est jouée depuis, soit en français, soit en italien, en France comme à l'étranger. Tributaire des exigences du grand opéra à la française, mais fidèle à son lyrisme italien, Donizetti a laissé là une partition inspirée dont les redondances inhérentes au genre n'ont jamais entravé la popularité.

Argument[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule au début du XIVe siècle en Espagne dans le contexte de l'occupation maure de l'Espagne et des luttes de pouvoir entre l'Église et l'État. C'est un chassé-croisé amoureux entre le roi de Castille Alphonse XI, sa maîtresse, « la favorite » Leonora, et son amant, Fernando.

Emprunts et postérité[modifier | modifier le code]

  • En 1868, dans La Périchole, au no 12, avec « Quel marché de bassesse ! / C’est trop fort, sur ma foi, / D’épouser la maîtresse, / La maîtresse du roi ! », Jacques Offenbach cite le texte et la musique du N° 13 de La Favorite.
  • En 1868, dans La Périchole, dans le no 14, avec le couplet « Dans son palais ton roi t’appelle, / Pour te couvrir de honte et d’or ! / Son amour te rendra plus belle, / Plus belle et plus infâme encor ! », les librettistes citent cette fois le no 17 de La Favorite.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]