Colette Alliot-Lugaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Colette Alliot-Lugaz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Tessiture

Colette Alliot-Lugaz (née le ) est une soprano française, particulièrement associée à Mozart.

Carrière[modifier | modifier le code]

Née à Notre-Dame-de-Bellecombe, elle a commencé ses études musicales à Bonneville (Haute Savoie), et plus tard à Genève, avec Magda Fonay-Besson. Elle a poursuivi son apprentissage à Paris à l'Opéra-Studio avec René Koster et Vera Rosza. Colette Alliot-Lugaz a fait ses débuts sur scène en Pamina, dans une production de La Flûte enchantée de l'Opéra-Studio, en 1976.

Bien que Mozart soit toujours resté au cœur de son répertoire (Susanna, Zerlina), elle a peu à peu ajouté des rôles comme Rosina, Annchen, Véronique, ainsi que de nombreux rôles dans des opéras de Monteverdi, Rameau, Marc-Antoine Charpentier, André Messager, Rossini, Carl Maria von Weber et Haydn.

Colette Alliot-Lugaz a rejoint l'Opéra national de Lyon, où elle a chanté une mémorable Mélisande en 1980. Elle est aussi apparue au Palais Garnier, à La Monnaie de Bruxelles, au Festival d'Aix-en-Provence, et au Festival de Glyndebourne.

On a pu l'entendre chanter "la voix d'en haut" dans la production de Mireille de Gounod au Grand Théâtre de Genève en 1981 sous la baguette de Sylvain Cambrelaing.

Elle a créé le rôle du Page dans La Passion de Gilles de Philippe Boesmans en 1983 et s'est produite sur la scène de l'Opéra Bastille dans le rôle de Siebel dans le Faust de Gounod en 1992.

Elle a participé à l'exhumation de l'opéra-bouffe l'Etoile d'Emmanuel Chabrier sous la direction de John Elliot Gardiner à l'Opéra de Lyon, à l'origine d'un enregistrement discographique publié chez EMI, qui réunissait également Gabriel Bacquier, Magali Damonte et Guilaine Raphanel. L'oeuvre avait été créée au Théâtre des Bouffes-Parisiens en 1877.

Toujours sous la direction de John Eliott Gardiner, elle participe à l'enregistrement des Brigands de Jacques Offenbach avec Tibère Raffali. et, surtout, elle incarne une merveilleuse Jacqueline dans Fortunio d'André Messager Elle est Javotte dans l'enregistrement de Manon de Massenet réalisé par Michel Plasson avec Alfredo Krauss.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le dictionnaire des interprètes, Alain Pâris, (Éditions Robert Laffont, 1989), (ISBN 2-221-06660-X)

Liens externes[modifier | modifier le code]