Freda Betti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Betti.
Freda Betti
Description de cette image, également commentée ci-après

Freda Betti dans le rôle de Carmen.

Nom de naissance Frédérique Thérèse Augusta Betti
Naissance
Nice (Alpes-Maritimes)
Décès (à 55 ans)
Nice (Alpes-Maritimes)
Activité principale Artiste lyrique
mezzo-soprano
Style Art lyrique
Opéra-ballet
Opéra-bouffe
Opéra-comique
Activités annexes Professeur de chant
Lieux d'activité Bordeaux, Milan, Monte-Carlo, Nantes, Nice, Paris, Rouen, Strasbourg, Toulouse
Années d'activité 1947-1979
Formation Conservatoire de Nice
Maîtres Édouard Rouard
Enseignement Conservatoire de Monaco
Famille Henri Betti (frère)
Alexy Bosetti (arrière petit-neveu)

Freda Betti, de son vrai nom Frédérique Betti, est une artiste lyrique (mezzo-soprano) française, née le à Nice (Alpes-Maritimes) où elle est morte le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Freda Betti naît dans le Vieux-Nice en 1924 d’une famille modeste : son père est peintre en bâtiment, sa mère poissonnière. Sa famille paternelle est originaire de la région d’Émilie-Romagne en Italie : son grand-père est né à Parme et il a immigré à Nice avec sa femme et ses enfants à la fin des années 1890.

Elle étudie la musique et plus particulièrement le chant avec Édouard Rouard au conservatoire de Nice où elle obtient un premier prix de chant en 1943[1]. Elle fait ses débuts à l'Opéra de Monte-Carlo en 1947 dans Faust de Charles Gounod (rôle de Siébel)[1].

Elle se produit fréquemment avec l'Orchestre radio-lyrique de la RTF au début des années 1950, avant de devenir Sociétaire de l'Opéra-Comique dans les années 1960, ce qui lui permet de se produire également sur la scène de l'Opéra de Paris dans le cadre de la RTLN. Elle chante sur les grandes scènes nationales (Bordeaux, Nantes, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulouse)[1] et européennes (Monte-Carlo, La Scala), ainsi que dans de nombreux festivals d'art lyrique, dont ceux d'Aix-en-Provence, d'Avignon, de Bayreuth et d’Orange.

Parmi son répertoire, on peut citer Fricka (La Walkyrie), Dulcinée (Don Quichotte), Suzuki (Madame Butterfly), Brangäne (Tristan et Isolde) et surtout Carmen, qu'elle interprète plus de 150 fois[1]. Elle a également participé à la création de L'Opéra d'Aran de Gilbert Bécaud en 1962 au théâtre des Champs-Élysées.

Elle se consacre à l'enseignement du chant au conservatoire de Monaco dans les années 1970.

Elle meurt chez elle à Nice en 1979, à l'âge de 55 ans, et est enterrée dans le caveau familial avec son mari au cimetière du Château à Nice.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Freda Betti a épousé René Clermont (1919-1976) le 29 octobre 1949 à Levallois-Perret. Son témoin de mariage était son frère Henri Betti. Le couple a eu deux enfants.

Famille[modifier | modifier le code]

Freda Betti était la sœur du compositeur Henri Betti et l’arrière-grand-tante du footballeur Alexy Bosetti.

Elle n’a pas de lien de parenté avec l’actrice Laura Betti et la chanteuse Priscilla Betti.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Apparitions à la télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) George Henry Hubert Lascelles, comte de Harewood, Opera, vol. 31, Rolls House Publishing Company, 1980, p. 299 (extrait en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]