Louis Ducreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ducreux.
Louis Ducreux
Naissance
Marseille, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 81 ans)
Paris, France
Profession Acteur, musicien, auteur, metteur en scène, directeur de théâtre

Louis Ducreux, né le à Marseille, et mort le à Paris, est un acteur, musicien, auteur, metteur en scène et directeur de théâtre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Ducreux fait ses études au lycée Thiers[1]. Il grandit dans une famille bourgeoise, la famille d'industriels Picon, à l'origine du picon[2]. Passionné de théâtre et d’opéra, il gagne d'abord sa vie comme pianiste. Il crée à vingt ans la Compagnie du Rideau Gris à Marseille. Cette troupe d'amateurs est rejointe en 1933 par André Roussin et Georges Wakhevitch, permettant à Ducreux de se consacrer à la mise en scène pour la troupe.

Il entre à la Comédie de Lyon, et écrit ses premières pièces : Clair-Obscur, Musique légère et Souvenir d’Italie. En 1943, il anime le Studio des Champs-Élysées.

Il dirige ensuite l’Opéra de Marseille (1961-1965 et 1968-1971), l'Opéra de Monte-Carlo (1965-1972) et le grand théâtre de Nancy (1973-1977). Il y diversifie le répertoire avec Berg, Britten ou Poulenc, et met en scène quelques opéras dont Carmen de Georges Bizet.

Il mène également une carrière au cinéma, comme acteur et compositeur, et participe à l'émission Au théâtre ce soir comme acteur et metteur en scène. Ses prestations au cinéma sont cependant rares jusqu'à Un dimanche à la campagne de Bertrand Tavernier (1983), dans lequel il tient l'un des rôles principaux et qui le révèle à un plus large public. Auteur de chansons, il écrit notamment, en 1955, sur une musique cocomposée avec André Popp, les paroles de La rue s'allume qui devient un classique de la chanson à texte[3] grâce aux interprétations de Michèle Arnaud, créatrice de l'œuvre[4] et de Cora Vaucaire[5], et reprise par de nombreuses chanteuses dont Barbara[6],[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rollin, Paul, 1932-2003., 26 siècles d'éducation à Marseille : une chronique du temps passé, Éd. européennes de Marseille-Provence, (ISBN 2911988167 et 9782911988165, OCLC 469443733, lire en ligne)
  2. Plus tard, il deviendra pour l’état civil Louis Ducreux-Picon à la suite d’un changement de nom légal.
  3. J'ai la mémoire qui chante.com
  4. Son 45 tours de 1955 sur Encyclopédisque.fr
  5. Son 45 tours de 1957 sur Encyclopédisque.fr
  6. La rue s'allume dans le répertoire de la Sacem
  7. Barbara les chante
  8. « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 10 avril 2016)
  9. http://cataloguelabs.bnf.fr/ark:/12148/cb39470531d

Liens externes[modifier | modifier le code]