Face (disque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Face.

Dans le domaine de la musique enregistrée, les Face A et B font référence aux deux côtés d'un disque vinyle ou d'un disque simple (single). En règle générale dans un single, la face A représente la chanson principale, alors que la face B est souvent une chanson secondaire. La chanson en face B peut être une chanson inédite de l'artiste : elle peut être une chanson dans un style trop différent de l'album complet de l'artiste pour y trouver sa place, une reprise d'un autre interprète, un morceau enregistré en concert, enregistrée dans une version différente ou un titre qui n'était pas composé ou achevé lors de la parution de l'album. La face B peut aussi être la version instrumentale de la face A, ou bien la version album de la face A, si celle-ci est la version Radio Edit.

Au départ, dans les années 1950, les faces A et B d'un même disque avaient une valeur égale aux yeux des compagnies de disques et des disc jockeys. Il n'était pas rare que les deux chansons se retrouvent également dans les juke-box mis à la disposition du public. Avec le temps cependant, la face A a eu préséance. Toutefois, les Beatles ont eu l'idée en 1965 de supprimer toute hiérarchie entre deux titres en inventant le concept de « double face A » pour le single Day Tripper/We Can Work It Out, opération qu'ils renouvelleront ensuite deux autres fois.

Il est parfois arrivé que la face B devienne contre toute attente un grand succès populaire, alors que la face A n'obtenait pratiquement pas de diffusion. Quelques exemples:

Avec la diminution des ventes de disque vinyle, au tournant des années 1980 et 1990, et la prise de contrôle du marché par le disque compact n'utilisant qu'une seule face, les faces B ou b-sides sont devenues les morceaux supplémentaires parus sur un disque single. Plusieurs artistes ont fait des compilations de leurs faces B n'ayant pas été réalisés sur un album et étant donc devenus introuvables dans le commerce. Quelques exemples:

On utilise encore aujourd'hui le terme 'face-B' ou 'B-side', mais la diffusion de la musique par internet facilite la circulation des morceaux qu'un groupe ou artiste peut décider d'enregistrer entre la parution de deux albums. L'utilité des 'b-sides' décroît conséquemment.