Queue-de-pie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frac.

Une queue-de-pie est un vêtement de cérémonie court devant et à longues basques terminées en pointe derrière, (formant un : \|/) qui arrivent au niveau des genoux. Elle est généralement caractérisée par le fait qu'elle ne s'attache pas, et que ses pans sont en satin.

Traditionnellement, la queue-de-pie et le frac caractérisaient les habits de soirées et bals alors que les jaquettes (les Anglais la nomment morning coat), constituées d'un veston qui s’attache par une bouton dit jumelle, étaient utilisées pour les mariages et les courses.

On parle indifféremment de queue-de-pie ou d’« habit » même si techniquement la queue-de-pie, le frac et la jaquette sont deux vestes d'habit faisant partie d'un costume trois, quatre ou cinq pièces.

Origine du nom et usage[modifier | modifier le code]

La queue-de-pie tient son nom français de la forme fendue des basques qui rappelle la queue d'une pie et de sa couleur généralement noire couplée à un pantalon à galons de même couleur et à une chemise blanche (popeline empesée, parfois plastronnée, à col cassé), mais elle peut avoir d'autres couleurs, telle que le blanc ou le gris. C'est une version de la redingote longue, qui arrivait jusqu'au genoux et dont les pans faisaient tout le tour des jambes. Le veston arbore des revers de soie, à crans aigus et ne se boutonne pas à la taille. Ce complet trois pièces est généralement associé à un nœud papillon, un gilet (très échancré, à deux revers plats et quadruple boutonnage bas) en piqué de coton ou marcela blanc et a pour accessoires des gants blancs, un chapeau haut-de-forme, des souliers richelieus noirs[1].

La queue-de-pie est l'habit porté lors de réceptions « à cravate blanche » (de son nom anglais de white tie), le smoking étant réservé aux réceptions « à cravate noire ». Les invitations aux réceptions précisent souvent la couleur de la cravate, laquelle est un indice pour savoir quel vêtement porter : smoking ou habit.

Variantes[modifier | modifier le code]

Queue-de-morue[modifier | modifier le code]

La queue-de-pie ne doit pas être confondue avec la queue-de-morue, veste masculine du XXe siècle courte jusqu'à la taille devant et prolongée dans le dos par deux basques étroites et de forme carrée : |_|_|

Frac[modifier | modifier le code]

Une variante de la queue-de-pie, le frac est souvent utilisée. Cet habit se termine par des basques en pointe comme la queue-de-pie, mais n'est pas court devant. La veste se prolonge simplement jusqu'aux pointes. C'est cette version qui a été très souvent utilisée par les gentlemen et dandys du XIXe siècle comme vêtement moins formel. Il était au départ un vêtement dédié aux loisirs, notamment à l'équitation. Il est parfois porté à l'occasion de mariages. C'est enfin l'uniforme des écoliers du Collège d'Eton en Angleterre (qu'ils portent noir, associé à un gilet noir ou de couleur)[1].

Le frac peut également désigner le complet de soirée trois pièces qui se compose de la veste queue-de-pie, du pantalon et du gilet.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]