Chishtiyya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plaque-matrice avec la généalogie de la Chishtiyya de Mahomet et Ali à Mu`in al-Din Shishti, musée du Louvre

La Chishtiya est une confrérie soufie fondée à la fin du XIIe siècle Khawaja Abu Ishaq Shami. Hazrat Mo'inuddin Chishti est un autre maître connu. Les Chishti se distinguent des autres confréries car certains recherchent une inspiration mystique par l'intermédiaire de la musique et du chant (voir qawwalî), interdites par les soufis orthodoxes.

Six grandes figures ont contribué à établir la lignée Chishti en Inde : Hazrat Mo'inuddin Chishti, surnommé Gharîb Nawâz, « le Protecteur des Pauvres ». Propagateur de la lignée Chishti en Inde, du nome du village de Chisht en Afghanistan, il fut envoyé à Ajmer, dans le Rajasthan indien, à la fin du XIIe siècle, accompagné de quarante disciples pour y répandre le message soufi.

La dargah (tombe) de Mo'inuddin Chishti est l'une des plus visitées de l'Inde. On attribue à Mo'inuddin le pouvoir d'intercéder auprès du divin pour la réalisation des vœux et prières des pèlerins.

Sources[modifier | modifier le code]

Claire Devos, Qawwali, la musique des maîtres du soufisme, éditions du Makar, Paris, 1995-2006

La confrérie est très active à Ajmer. Elle est utile socialement en particulier par la distribution de repas aux déshérités, toutes confessions confondues. Le Dargah est toujours très fréquenté, même en dehors des fêtes religieuses, y compris par des personnes de religion hindoue qui le visitent.

Lien externe[modifier | modifier le code]