Bulleh Shah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bulleh Shah
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Syed Abdullah Shah Qadri (1680-1757), communément appelé Bulleh Shah est un philosophe islamique et poète soufi de la langue penjabi.

Il existe quelques controverses sur sa vie et sur la date exacte de son décès. Les thèmes de son œuvre incluent la connaissance de soi, l’amour, l’humanité et la tolérance. Son œuvre marqua profondément la littérature penjabi au Pakistan et dans le Nord de l’Inde. La musique ce cette région porte sa trace encore aujourd’hui, où il continue à être reprit par différents chanteurs. Bulleh Shah vit à l’époque Moghol alors marquée par de fortes tensions et c’est dans ce climat qu’il cherche à apaiser les relations des communautés sikhs et musulmanes. Ce rôle de pacifiste et sa critique du fondamentalisme religieux des mollahs de son époque et de leur influence politique lui attire des ennuis. Il est alors exilé de la ville de Kasur et lors de son décès, le clergé lui refuse des obsèques[1]. Son tombeau se trouve à Kasur où des célébrations ont lieu tous les ans pendant trois jours afin de commémorer son message[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bulleh Shah est le fils de Shah Muhammad Darwaish, qui conduit la prière à la mosquée du village et qui est aussi en charge de l’éducation des enfants de ce dernier. Les ancêtres de Bulleh Shah font partie de la descendance directe du prophète Mahomet portant ainsi le titre de Syed. Shah Inayat Qadri est le maître spirituel de Bulleh Shah. Ce dernier fait souvent l’éloge de son maître dans sa poésie. D’autant plus que les proches de Bulleh Shah voient d’un mauvais œil son adoration de Shah Inayat Qadri, d’origine plus modeste et ne faisant pas partie de la descendance directe du prophète Mahomet. Bulleh Shah ne se marie pas afin de se consacrer à sa quête spirituelle.

Poésie[modifier | modifier le code]

Bulleh Shah vit à une époque marquée par des poètes réputés. Son style d’expression est principalement le kafi. Au total, l’œuvre de Bulleh Shah comporterait autour de 150 poèmes. Sa poésie est reprise par les plus grands noms de la musique pakistanaise comme Ustad Nusrat Fateh Ali Khan, Abida Parveen, Noor Jehan, Sabri brothers, le groupe de musique rock Junoon, ou encore Hadiqa Kiani. La musique indienne comporte également de nombreuses références à Bulleh Shah. Bien que l’œuvre de Bulleh Shah a été traduite en anglais[3],[4], elle reste peu connue des non anglophones.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Baba Bulleh Shah Ki Zindagi - Samaa Special - 14 July 2016 » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  2. (en) « Bulleh Shah’s urs to begin on 27th », Dawn,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (en) Paul Smith, Bulleh Shah : Life & Poems, , 112 p. (ISBN 978-1-4995-0525-2, lire en ligne).
  4. http://www.worldcat.org/oclc/904764652

Liens externes[modifier | modifier le code]