Cheikh Farid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Farīduddīn Mas'ūd Ganjshakar (Punjabi: ਹਜ਼ਰਤ ਬਾਬਾ ਫ਼ਰੀਦੁਦ੍ਦੀਨ ਮਸੂਦ ਗੰਜਸ਼ਕਰ (Gurmukhi), حضرت بابا فرید الدّین مسعود گنج شکر (Shahmukhi)), appelé Cheikh Farid (1173-1263) est un soufi qui a vécu au Penjab et est devenu un des cheikhs musulmans les plus célèbres [1]. Guru Nanak, le premier gourou des sikhs, l'a rencontré à Pak Pattan. Appelé Baba Farid, il est très connu chez les sikhs car il est l'auteur de cent trente-quatre hymnes qui sont dans l'Adi Granth, squelette du Guru Granth Sahib, le livre saint du sikhisme. Certains historiens disent qu'il y a eu deux Farid qui ont composé ses louanges ; d'autres, que, comme pour des peintres, des suivants du Cheikh ont signé leurs écrits Farid en signe de respect pour leur maître[2]. Les louanges poétiques attribuées au Cheikh Farid évoquent les valeurs humanistes qui se doivent d'être acceptées par tous [3]. Il est appelé dans le sikhisme: bhagat ce qui signifie: dévot au Seigneur[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Fariduddin Ganjshakar dans wikipédia en anglais
  2. Voir Sheikh Farid dans SikhiWiki l'encyclopédie sikhe en anglais.
  3. The Encyclopaedia of Sikhism dirigée par Harbans Singh, tome I, page 314, (ISBN 8173801002)
  4. A Popular dictionnary of Sikhism de W. Owen Cole et Piara Singh Sambhi, édition Curzon, pages 66, (ISBN 0700710485)