Wahdat al-wujud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’islam
Cet article est une ébauche concernant l’islam.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La notion de Wahda al-wujûd ou Unicité de l'Être (waḥda al-wujūd, وحدة الوجود en arabe) est l'affirmation qu'il n'y a que Dieu qui est (« Al hayyou-l-Quayyoum »), c'est-à-dire qui est par Lui-même, sans antécédent, de manière absolue. L'islam entend Dieu comme abstraction immatérielle et intemporelle. La création, quant à elle, est qualifiée de Mujud, c'est-à-dire qu'elle n'est que par la volonté de l'Être suprême.

Origine de la notion[modifier | modifier le code]

La notion de l'unicité de l'Être est faussement attribuée à Ibn Arabi mais a été en réalité abordée un demi-siècle plus tôt par Al-Ghazâlî dans son ouvrage Michkat Al-anwar traduit par Roger Deladrière sous le titre Le Tabernacle des lumières. Néanmoins cette notion a été systématisée par Sadr al-Dîn al-Qûnawî, selon l'enseignement de son maître et beau-père Ibn Arabi.

La doctrine de l'unicité de l'être est d'inspiration néoplatonicienne, et est une interprétation islamique de la doctrine de l'Un, selon Ian Richard Netton, spécialiste de philosophie islamique. Ce dernier affirme que les vues des néoplatoniciens musulmans (Al-Kindi, Al-Fârâbî, Ibn Sina) « are later developed (or metamorphosed) by later thinkers into an emanative hierarchy of lights, as with Shihab al-Din al-Suhrawardi, or the doctrine of the Unity of Being espoused by Ibn al-'Arabi »[1].

L'un de ses premiers adversaires a été Ibn Taymiyya.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ian Richard Netton, « Neoplatonism in Islamic philosophy », sur www.muslimphilosophy.com,‎ (consulté le 3 septembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :