Najib Sohrawardi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ʿAbd-al-Qāhir Ibn-ʿAbdallāh Suhrawardī
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Sohrevard (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
MystiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Religion
Maître
Élèves

Abū al-Najīb Abd al-Qādir Suhrawardī est un maître soufi persan né en 1097 à Sohrevard, dans la province de Zanjan, et mort en 1168. Il est l'oncle paternel de Omar Sohrawardi avec qui il fonda la confrérie soufie Sohrawardyya à Baghdad[1],[2].

Il fut le disciple de Ahmad Ghazali[2],[3],.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il a rédigé un ouvrage intitulé : Âdâb al-Murîdîn, qui concerne la maîtrise de soi dans la vie quotidienne[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ahmad Ghazâli (Présentation et traduction de Jalal Alavinia), Savâneh : Intuitions des amants, Lettres Persanes, , 142 p. (ISBN 978-2-916-01217-9)
  • Djaffar Mohamed-Sahnoun, La perception mystique en islam : essai sur les origines et le développement du soufisme, Publibook, , 459 p. (ISBN 978-2-7483-5150-7)
  • Henry Corbin, Histoire de la philosophie islamique, Gallimard, coll. « Folio / Essais », , 546 p. (ISBN 2-07-032353-6)
  • Eve Feuillebois-Pierunek, « La maîtrise du corps d’après les manuels de soufisme (xe-xive siècles) », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, Edisud, no 113-114 « Le corps et le sacré en Orient musulman »,‎ , p. 383 (ISSN 0997-1327, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Corbin 1986, p. 399.
  2. a et b Mohamed-Sahnoun 2009, p. 364.
  3. Ghazâli 2016, p. 9.
  4. Feuillebois-Pierunek 2006, p. 91-107.