Ibn Tufayl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abu Bakr Mohammed ben Abd-el-Malik ben Tufayl el-Qaïci, dit Ibn Tufayl (arabe : ابن طفيل), est un philosophe andalou, astronome, médecin, mathématicien et mystique soufi. Il est né en 1110 à Wadi-Asch[1] et mort en 1185 à Marrakech.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ibn Tufayl exerça la médecine à Grenade puis fut secrétaire provincial. Plus tard, il devint médecin du calife de Marrakech et assuma le rôle de protecteur d'Averroès qu'il encouragea à commenter Aristote.

Auteur de l’œuvre médicale et philosophique, où l'on discerne l'influence de l'encyclopédie du Xe siècle des Ikhwan al-safa (“ frères de la sincérité ”, en arabe) il est également l'auteur d'un récit philosophique, Vivant fils du vigilant, mettant en scène un enfant prodige, Hayy ibn Yaqzân, né par génération spontanée et vivant sur une île déserte, isolée près de l'Inde. Cet enfant qui n'a ni père ni mère est élevé par une gazelle et s'éveille seul à la philosophie et à la connaissance de Dieu. Le titre du récit et l'argument de l'histoire reprennent une œuvre d'Avicenne dans un esprit différent. L'œuvre d'Ibn Tufayl est à l'origine du Robinson Crusoé de Defoe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Séverine Auffret, Le Philosophe autodidacte, adaptation de la traduction de l’arabe par Léon Gauthier, en collaboration avec Ghassan Ferzli, Paris, Mille et une Nuits, 1999.
  • Léon Gauthier, Ibn Thofaïl, sa vie, ses œuvres, Vrin, Paris, 1983.
  • Marc Bergé, Les Arabes, Paris, édition Lidis.
  • Walid Foustock, La pensée rationnelle et mystique chez Ibn Tufayl, thèse de Doctorat d'État, Université de Paris I - Panthéon-Sorbonne, 1981
  • Hayy bin Yaqzan - Ibn Tufayl
Notice d'autorité d'Ibn Tufayl

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. aujourd'hui Guadix, dans la province de Grenade