Madhhab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
madhhab

Le mot madhhab ou mazhab (arabe : مذهب [maḏhab], pluriel : مذاهب [maḏâhib], conception ; école juridique musulmane) fait référence notamment dans le sunnisme et dans le chiisme[1] à une des voies suivies dans l'interprétation des sources traditionnelles (Coran et Sunna). Ce terme se rapporte au fiqh, la jurisprudence musulmane.

Madhhab[modifier | modifier le code]

Répartition des écoles juridiques dans l'islam contemporain

Sunnisme[modifier | modifier le code]

Dans le sunnisme, il existe quatre écoles juridiques principales. Il s'agit du hanafisme, du chaféisme, du malikisme et du hanbalisme.

Plusieurs autres écoles sunnites anciennes ont disparu ou été marginalisées. On peut citer notamment le zahirisme, qui a été revivifié par Ibn Hazm au XIe siècle dans al-Andalus, avant de disparaître à son tour. L'appartenance de ce madhhab au sunnisme est cependant contestée.

Chiisme[modifier | modifier le code]

Dans le chiisme, lui-même partagé en plusieurs sous-branches, il n'existe qu'une école juridique pour chaque sous-branche, pour celles qui en admettent.

Ainsi, le jafarisme est l'école juridique du courant majoritaire du chiisme duodécimain. L'ismaélisme et le zaïdisme selon certains juristes alors qu'ils partagent la centralité de la croyance chiite dans la position de l'imam, ils sont dans école juridique plus proches du sunnisme que le chiisme duodécimain, et chacune ont leur propre école juridique[2].

Autre[modifier | modifier le code]

L'ibadisme a sa propre école juridique. Les ibadites se considèrent de nos jours comme la cinquième école du sunnisme[3].

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Le , Mahmoud Chaltout (en), recteur de la mosquée al-Azhar du Caire délivre une fatwa historique reconnaissant le jafarisme (ja`fari) comme un madhhab, une école juridique musulmane qu'il est correct, sur un plan religieux, de suivre dans le culte, au même titre que d'autres écoles de jurisprudence sunnites.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Contemporary Ijtihad », sur Google Books (consulté le 8 décembre 2019).
  2. (en) « Legal Thought and Jurisprudence », Oxford Islamic Studies
  3. Aillet, Cyrille, « L’ibâḍisme, une minorité au cœur de l’islam », sur journals.openedition.org (consulté le 9 décembre 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]