Transformers 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transformers (homonymie).

Transformers 3
La Face cachée de la lune

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo français du film

Titre original Transformers:
Dark of the Moon
Réalisation Michael Bay
Scénario Ehren Kruger
Acteurs principaux
Sociétés de production DreamWorks SKG
Hasbro
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, Science-fiction, Uchronie
Sortie 2011
Durée 2h34

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Transformers 3 : La Face cachée de la lune (Transformers: Dark of the Moon) est un film de science-fiction américain réalisé par Michael Bay, produit par Steven Spielberg et sorti en 2011.

Il fait suite aux précédents opus de la série intitulés Transformers (2007) et Transformers 2 : La Revanche (Transformers : Revenge of the Fallen, 2009).

Shia LaBeouf, Josh Duhamel, Tyrese Gibson et John Turturro reprennent leur rôles respectifs, avec Peter Cullen, la voix originale d'Optimus Prime et Hugo Weaving, celle de Mégatron. Ehren Kruger, ayant auparavant collaboré dans le scénario du film, est de nouveau impliqué.

Résumé[modifier | modifier le code]

Durant la grande guerre qui opposa les Autobots aux Decepticons sur Cybertron, l'Arche, commandée par Sentinel Prime, part de la planète, s'écrase sur la Lune dans les années 1960. Cet évènement influa sur la course à l'espace entre les États-Unis et l'Union Soviétique. Le 21 juillet 1969, lorsque la mission Apollo 11 arrive sur la Lune, les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin découvrent le vaisseau ainsi qu'une partie de la cargaison, sans trouver l'Autobot qui y sommeille.

En 2011, les Autobots et les humains protègent la Terre des dangers la menaçant. Un jour, lors d'une mission en Ukraine, à la Centrale nucléaire de Tchernobyl, le NEST découvre un réservoir de fusion, qui aurait causé la catastrophe nucléaire, ainsi que la présence de Decepticons. Optimus Prime comprend qu'il appartenait à l'Arche, le vaisseau caché sur la Lune. Il décide alors d'aller sur la Lune pour le retrouver et ramener Sentinel Prime, ancien leader des Autobots durant la guerre de Cybertron, avec la technologie qu'il transportait : des piliers capables de créer un pont spatial.

De son côté, Sam Witwicky essaie de vivre une vie normale avec Carly, sa nouvelle petite amie, mais il s'ennuie avec l'absence de Bumblebee et ne parvient à décrocher qu'un poste au service courrier d'un grand cabinet d'assurances, alors que Carly est devenue l'assistante de Dylan Gould, un playboy multi-millionnaire qui lui fait bénéficier de ses largesses. Un jour, Sam est approché par un de ses collègues, Jerry Wang, qui l'informe de la machination des Décepticons sur la face cachée de la Lune avant de se faire tuer par Laserbeak, un agent d'insertion du Decepticon Soundwave. Quand Sam essaie d'en informer le NEST, il se heurte à Charlotte Mearing, chef des services secrets qui refuse de l'impliquer. Sam décide donc d'enquêter de son côté avec Seymour Simmons et Dutch, qui ont quitté l'armée. Ils découvrent des morts inexpliquées de personnes liées aux programmes spatiaux américains et russes et retrouvent la trace de cosmonautes russes. Ceux-ci leur montrent des clichés de la Lune où on voit des centaines de piliers. Sam comprend que les Décepticons ont tendu un piège aux Autobots en vidant l'Arche des piliers et que la clé du problème est Sentinel Prime, seul capable d'utiliser correctement le portail, et la véritable cible des Décepticons. Quand les Autobots l'apprennent, ils ramènent Sentinel aux quartiers du NEST, mais l'ancien chef Autobot révèle sa trahison : pendant la guerre, il avait pactisé avec Mégatron pour sauver Cybertron et comptait utiliser le portail pour mettre fin à la guerre. Optimus est dévasté et il ne peut qu'assister impuissant au retour de Mégatron, qui se terrait au Kenya, et à l'activation du portail et l'invasion des Decepticons cachés sur la Lune pour envahir la Terre.

Sam refuse d'abandonner, mais il doit également se plier à la volonté des Décepticons quand il découvre que Dylan Gould est allié à Megatron et qu'il tient Carly en otage. Sam est alors chargé de s'assurer que les Autobots quitteront la Terre sans condition à bord du Xanthium ; il voit donc la navette d'Optimus décoller avant d'être détruite par Starscream. Sentinel et Mégatron ont désormais les mains libres et investissent Chicago avec Dylan Gould et les humains qui leur sont soumis pour faire de la ville une forteresse.

Sam part sauver sa petite-amie, avec Epps et les hommes qui refusent d'abandonner le combat. Sur place, ils retrouvent les Autobots, qui n'ont jamais quitté la planète, et partent investir la ville. Les combats font alors rage dans la ville alors que Sam parvient à sauver Carly, qui lui révèle le plan des Décepticons avant de le communiquer au NEST via un drone : ramener Cybertron dans l'atmosphère terrestre en créant un pont grâce à des piliers placés partout à travers le monde et forcer les humains à travailler comme esclaves pour reconstruire la planète perdue. Le groupe armé d'humains et d'Autobots est rejoint par un commando emmené par le colonel Lennox, et combat après combat, parviennent à atteindre la tour où Sentinel active le portail. Le duel commence entre Optimus et son ancien chef quand le portail est désactivé une première fois ; Sam et Dylan courent alors vers le pilier principal et se battent à leur tour.

De son côté, Carly retrouve Mégatron et parvient à le monter contre Sentinel qui pourrait lui voler sa victoire et devenir le leader de Cybertron. Après que Dylan réactive le pont, Sam parvient à le pousser sur le pilier où Gould est électrocuté, laissant le champ libre à Bumblebee pour briser le pilier et désactiver le pont, ce qui crée un vortex qui détruit Cybertron. Grâce à ce retournement de situation, le duel entre Optimus, qui a perdu un bras, et Sentinel prend une autre tournure avec l'intervention de Mégatron, qui veut seulement reprendre le commandement. Optimus profite de cette trêve temporaire et parvient à reprendre le dessus en arrachant la tête de Mégatron avant d'exécuter Sentinel. Le combat est fini, les humains et les Autobots peuvent à nouveau vivre libres sur Terre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Shia LaBeouf, une nouvelle fois dans le rôle du protagoniste.
Rosie Huntington-Whiteley à la première du film

et les voix de :

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Les véhicules durant le tournage du film

Le 1er octobre 2009, Michael Bay a révélé que Transformers 3 était déjà en pré-production, et que la date de sortie planifiée serait effectivement le 1er juillet 2011 et non 2012. Ehren Kruger est également impliqué cette fois encore dans l'écriture du scénario. Shia LaBeouf interprètera de nouveau le rôle de Sam Witwicky et il annonce le retour de Bumblebee et Optimus Prime. Le tournage est commencé en mai 2010 à Chicago, Floride, et Moscou, et ils ont même envisagé de tourner le film en 3D. Michael Bay révèle que James Avery fera la voix de l'Autobot Silverbot[4]. Dans le bonus caché du Blu-Ray de Transformers 2, Bay fait part de son intention de ne pas faire Transformers 3 forcément plus long que le 2, mais plutôt de creuser un peu plus le mythe, donner plus de profondeur aux personnages, et le rendre plus sombre et émouvant que ses deux prédécesseurs. La vidéo montre également quelques images d'Unicron[5]. Le 9 mars 2010, des planches de dessins ont été dévoilé. On peut apercevoir Optimus Prime sur Cybertron et l'intérieur d'un corps organique, laissant présager l'apparition d'Unicron[6].

Pré-production[modifier | modifier le code]

Le 22 mars 2010, Michael Bay révèle sur son site que Transformers 3 sera tourné dans de nombreux pays (Russie, États-Unis, Chine, Afrique (pays non précisé)), l'apparition d'un nouvel Autobot qui se transformera en Ferrari 458 Italia et l'entrée dans le casting de l'acteur Ken Jeong.

Le tournage commence le 18 mai 2010. Il est révélé que Patrick Dempsey sera dans le casting[7], ainsi que l’actrice Kym Whitley. Les jumeaux Skids et Mudflap ne seront pas dans le 3e opus[8]. Après une interview, Shia LaBeouf explique que Transformers 3 sera plus sombre, plus triste et plus sentimental. Il révèle aussi que les Decepticons s'en prendront à l'humanité et feront des morts avant d'annoncer que des scènes seront tournées au Kennedy Space Center et qu'Alan Tudyk s'ajoute au casting.

Environ 70 % du film est tourné en 3D, en utilisant une Arriflex Alexaet des caméras Sony F35. Le tournage s’est achevé le 9 novembre 2010, et le 26 novembre, le film est entré en post-production.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Personnage grandeur nature d'Optimus Prime à Pékin (Chine).

Un album reprenant la bande originale et divers thèmes du film a été commercialisé le 14 juin 2011. La musique intitulée Iridescent de Linkin Park est le principal thème de film. L'album contient également What I've Done utilisé dans le film de 2007 et New Divide utilisé dans le film de 2009. La vidéo musicale d'Iridescent a été produite par Joe Hahn[9]. Deux autres compositions ont été produites spécialement pour l'album, Monster de Paramore et All That You Are des Goo Goo Dolls. D'autres musiques exclusives ont également été introduites, incluant The Pessimist de Stone Sour et The Bottom de Staind[10].

Transformers: Dark of the Moon – The Album
No Titre Durée
1. Iridescent 4:01
2. Monster 3:20
3. The Only Hope For Me Is You 4:42
4. Faith (When I Let You Down) 3:08
5. The Bottom 4:21
6. Get Thru This 2:43
7. All That You Are 3:12
8. Head Above Water 3:32
9. Set The World On Fire 3:40
10. Awake and Alive (The Quickening - Rock Radio Remix) 3:30
11. Just Got Paid 3:34

Accueil[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

Transformers 3 : La Face cachée de la Lune possède un revenu estimé à 181 125 000 de dollars en Amérique du Nord en date du 4 juillet 2011, et à 218 millions dans les autres territoires en date du 3 juillet 2011, pour un total de 399 125 000 de dollars dans le monde entier[11]. Durant son premier weekend dans le monde entier, le film gagne un total de 372,1 millions, faisant de lui le troisième film le plus regardé après Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (394 millions) et Spider-Man 3 (381,6 millions)[12]. Le film devient alors le plus grand film de qualité IMAX avec un bénéfice de 22,5 millions de dollars[13].

États-Unis et Canada

Aux États-Unis et au Canada, dès sa première séance (9h00 du matin), La Face cachée de la Lune amasse 5,5 millions de dollars. Il amasse également 8 millions durant sa diffusion à minuit, un peu moins que son prédécesseur (16 millions de dollars)[14]. Durant sa première journée (mercredi), La Face cachée de la Lune gagne un total de 37,3 millions (incluant les 8 millions amassés précédemment durant la nuit de mardi), faisant de lui le film du mercredi à meilleur revenu de tous les temps[15]. Mais le revenu reste moindre par rapport à son prédécesseur Transformers 2 : La Revanche qui avait amassé un total de 62 millions durant son premier jour de diffusion[16]. Durant jeudi, le film gagne 21,5 millions[17]. La Face cachée de la Lune gagne 32,9 millions le jour suivant (vendredi) pour un total de 97,6 millions alors que son précédent titre Transformers 2 : La Revanche a obtenu 36,7 millions le premier vendredi de la semaine pour un total de 127,8 millions.

Marchés internationaux

Outre-mer, le film gagne un total de 32,5 millions durant son premier jour de séance[18]. Durant jeudi, le gain total est de 66 millions de dollars[19] (loin devant les 44,2 millions de dollars qu'avait rapporté Pirates des caraïbes 4)[20].

En Russie, le film gagne 4,2 millions de dollars durant son premier jour de diffusion faisant de lui le meilleur film à revenu après Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence (5 millions de dollars) et rapporte 22 millions à la fin du premier weekend de diffusion. En Corée du Sud, le film amasse 5 millions de dollars[18]. Durant sa première semaine de diffusion, il empoche un revenu massif de 28 millions faisant de lui le meilleur film à revenu de tous les temps après Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence (16,7 millions). Le film a également été classé au top à Hong Kong suivi de la Malaisie, des Philippines, de la Thaïlande, de Singapour et du Pérou. Le film a également remporté un succès dans d'autres pays incluant le Royaume-Uni (17,2 millions), l'Australie (16,1 millions), l'Allemagne (15,1 millions), le Mexique (10,8 millions), France (26,24 millions)[21] et Taïwan (10,5 millions). Ce troisième volet devient le plus rentable de la série Transformers (Transformers : 709 millions de $, Transformers 2 : La Revanche : 836 millions de $). Il remporte un succès international avec 769,632,410 de $ et 1,123,746,996 de $ au niveau mondial avec les 352,390,543 de dollars aux États-Unis. Il devient alors le dixième film à récolter plus d'un milliard de $ dans le monde et est actuellement le 7e film le plus lucratif de l'histoire[réf. nécessaire] :

Pays Box-office
Box-office Monde Monde 1 123 746 996 $
Box-office International 773 000 000 $
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis - Drapeau du Canada Canada 352 000 000 $
Box-office Drapeau de la France France 2 625 000 entrées (28 000 000 $)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Acteurs sur le tournage du film, à Chicago, le 25 juillet 2010.

Mégatron n'est pas totalement guéri de ses blessures de Transformers 2 : La Revanche (Transformers : Revenge of the Fallen) et est ainsi beaucoup moins puissant que dans les deux premiers films. Il se transforme en camion industriel, soit sa première transformation terrestre depuis le début de la série. Shockwave, d'abord annoncé comme antagoniste majeur est finalement minimisé et apparait comme le chien de garde de Mégatron, n'ayant qu'un seul mot de dialogue dans le film. En raison des rares apparitions de Mégatron et Shockwave, le rôle de l'antagoniste majeur est attribué à Sentinel Prime, ce qui fait pour la première fois d'un Autobot le méchant principal du film. Barricade réapparait dans le 3e film malgré son absence du 2e. Il est largement réduit à un rôle secondaire bien qu'on le voit tuer de ses propres mains Q. Soundwave réapparait dans ce 3e opus. Il ne se transforme plus en satellite cybertronien comme dans le 2e opus et garde son statut d'officier des communications. Certains Constructicons génériques tels que Long Haul et Scrapper sont vus à Chicago.

La poursuite sur une autoroute est tirée du film The Island, sorti en 2005, et réalisé par Michael Bay, car un des figurants ayant été blessé durant le tournage d'une cascade, le temps de tournage sur l'autoroute a été raccourci[22]. Il avait déjà utilisé des plans d'un autre film (Pearl Harbor) dans le premier Transformers[23].

Durant le film, Sentinel Prime prononce plusieurs fois la phrase « le bien de la majorité passe avant celui de quelques-uns ». C'est une référence au personnage de Spock, interprété par Leonard Nimoy (et voix VO de Sentinel), qui prononce la même phrase dans Star Trek.

Suite à une interview de Megan Fox pour le magazine anglais Wonderland Magazine où elle compare Michael Bay à Hitler, celui-ci a pris la décision de la virer de son rôle de Mikaela Banes, raison pour laquelle elle n'apparaît pas dans Transformers 3. Au début du film, il est même dit à propos de sa nouvelle amie : "Elle va nous laisser, comme l'autre"

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Au début du film, on peut voir un responsable de la NASA au téléphone, dans un bureau décoré par une collection de maquettes de fusée. On y voit notamment, la fusée Saturn V, utilisée à partir de 1967, alors que la scène se déroule en 1961.
  • Lorsque Dylan Gould (Patrick Dempsey) montre des photos de lui en tenue de pilote de course, on peut voir sur sa ceinture le nom "Patrick Dempsey", soit le vrai nom du comédien. En effet, le sport automobile est l'un de ses hobbies, et il a couru, notamment, les 24 Heures du Mans, en 2009.
  • Les images montrant le retour triomphant des astronautes d'Apollo 11 présentent ceux-ci sortant librement du vaisseau Apollo et évoluant à l'air libre. La NASA, ne sachant pas encore que la lune était totalement dépourvue de vie, avait mis en place une période de quarantaine pour l'équipage Apollo, quarantaine qui durera également pour Apollo 12 et Apollo 14 jusqu'à ce que la NASA supprime cette procédure, du fait du caractère stérile de la Lune. Mais les scénaristes ne jugèrent pas cela important, ni-même enrichissant[24], et ne mirent donc pas ce passage dans le scénario.
  • Lors de l'arrivée des Autobots sur la Lune, on peut voir le module lunaire complet de la mission Apollo 11. Or, les astronautes étant revenus sur Terre, le module habitable ne devrait plus être présent.
  • Sentinel Prime se transforme en Camion de Pompier Rosenbauer Panther. Or, étant depuis des années endormi dans son vaisseau spatial sur la Lune, il n'a pas pu connaitre ce véhicule. On voit Optimus Prime ramener le corps endormi de Sentinel Prime, déjà composé de pièces de camion (fenêtre, roue...). Il lui a donc été impossible de scanner ce véhicule alors qu'il dormait.
  • Au début du film, on voit les personnages se rendre dans la ville de Tchernobyl. La ville que l'on voit souvent n'est pas Tchernobyl, mais Pripiat, la plus proche de la centrale. Il est donc impossible que les personnages se rendent dans les bâtiments se situant autour du complexe nucléaire aussi rapidement à partir de la place centrale.

Adaptation en jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Activision a développé un jeu vidéo sur consoles Xbox 360, PlayStation 3, Wii, Nintendo DS etNintendo 3DS[25]. La bande-annonce du jeu vidéo est diffusée en février 2011[26]. Les versions pour Xbox 360 et PlayStation 3 sont développées par High Moon Studios qui ont précédemment développé le jeu vidéo Transformers : La Guerre pour Cybertron. Behaviour Interactive a développé les versions pour Wii, Nintendo DS et Nintendo 3DS. Chacune des versions du jeu a été officiellement commercialisé le 24 juin 2011.

Suite[modifier | modifier le code]

Le 4e volet de la saga Transformers, Transformers : L'Âge de l'extinction, est sorti en 2014. Dans cette suite, Sam witwicky et tous les autres personnages ont disparu, laissant place à de nouveaux protagonistes tel que Cade Yeager (Mark Wahlberg) et sa fille Tessa (Nicola Peltz). Pourchassés par les humains, Optimus et ses autobots doivent s'allier à Cade pour sauver leurs vies et celle des hommes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Global sites & Release Dates », sur Paramount Pictures (consulté le 7 février 2011)
  2. (en) Transformers 3 sur l’Internet Movie Database
  3. « Carton de doublage », sur doublage.qc.ca
  4. « Michael Bay finit les repérages de Transformers 3, et semblerait avoir décidé de faire exploser Chicago et Moscou. », sur Cinema-France,‎ 25 février 2010 (consulté le 3 août 2011)
  5. (en) « Transformers allspark experiment secret video bay says Transformers 3 goes deeper » (consulté le 3 août 2011)
  6. « PHOTOS - Transformers 3 : des concept arts du film ? », sur Premiere.fr (consulté le 3 août 2011)
  7. « Transformers 3 : Patrick Dempsey confirmé, Jamie Kennedy intéressé »,‎ 5 mai 2010 (consulté le 2 août 2011)
  8. « Les jumeaux ne seront pas dans Transformers 3 », sur Cinema-France,‎ 11 mai 2010 (consulté le 1er août 2011)
  9. (en) Linkin Park's 'Iridescent' Video: A Dog, A Throne And A Blind King MTV
  10. (en) YouTube - ‪Staind - The Bottom‬‏
  11. (en) « Transformers: Dark of the Moon », sur Box Office Mojo (consulté le 4 juillet 2011)
  12. (en) « WORLDWIDE OPENINGS », sur Box Office Mojo (consulté le 4 juillet 2011)
  13. (en) Pamela McClintock, « Box Office Report: 'Transformers: Dark of the Moon' Scores Third-Best Global Bow Ever », sur The Hollywood Reporter,‎ 3 juillet 2011 (consulté le 3 juillet 2011)
  14. (en) Gallagher Brian, « Transformers: Dark of the Moon Earns $13.5 Million Opening Night », sur MovieWeb,‎ 29 juin 2009 (consulté le 29 juin 2011)
  15. (en) « Top Single Day Grosses », sur Box Office Mojo (consulté le 30 juin 2011)
  16. (en) « 'Transformers 3' Earns $37.3 Mil, Best Opening Day Gross of 2011 »
  17. (en) « Top Single Day Non-Opening Grosses By Day Of The Week », sur Box Office Mojo (consulté le 2 juillet 2011)
  18. a et b (en) Pamela McClintock, « 'Transformers 3' Earns $32.5 Million in International Box Office on Opening Day », sur The Hollywood Reporter,‎ 30 juin 2011 (consulté le 30 juin 2011)
  19. (en) Pamela McClintock, « Box Office Report: 'Transformers' Trounces the Competition with $30 Mil Friday », sur The Hollywood Reporter,‎ 2 juillet 2011 (consulté le 2 juillet 2011)
  20. (en) Pamela McClintock, « 'Pirates of the Caribbean' Opens to $4.7 Million at Midnight Showings », sur The Hollywood Reporter,‎ 2 juillet 2011 (consulté le 2 juillet 2011)
  21. allocine.fr « Box Office France > Semaine du 13 juillet 2011 », sur Allociné
  22. Allociné, "faux raccord", émission sur Transformers 3
  23. « Michael Bay recycle des scènes de The Island dans Transformers 3 »
  24. Voir le film à 0h 34 min 18 secondes
  25. (en) NIBMRatchet, « TFW2005 Coverage Of Hasbro Investor Day November 2010 » (consulté le 14 décembre 2010)
  26. (en) Transformers: Dark Of The Moon Video Game Trailer and Information Revealed. Seibertron.com. Consulté le 14 mai 2011.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]