Étalonneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étalonneur
Code ROME (France)
L1507 (numérique), E1202(photochimique)

L'étalonneur est un technicien de l'audiovisuel qui intervient après le tournage pour procéder à l'étalonnage (postproduction).

Étalonnage photochimique[modifier | modifier le code]

Lors d'un tournage réalisé de façon traditionnelle sur pellicule photosensible, il est chargé d'étalonner les épreuves ou premier positifs d'après les prises de vue envoyés au laboratoire pour développement et tirage.

L'étalonnage consiste à doser les quantités du rouge, vert et bleu de la tireuse à lumières additives qui vont traverser la pellicule négative, afin d'avoir un rendu équilibré dans l'espace sensitométrique et colorimétrique de la pellicule positive lors du tirage.

Sans intermédiaires supplémentaires (masques) ni traitement particulier, seuls l'équilibre colorimétrique et la densité du positif peuvent être contrôlés.

Ces épreuves sont ensuite montés de façon traditionnelle ou virtuelle (après télécinéma et numérisation - voir les techniques de montage).

Après montage et conformation, l'étalonneur dispose d'un montage négatif du film. On en tire ensuite des copies positives dont les séquences raccordent en termes de luminosité et de colorimétrie, et ce en leur sein, ainsi qu'entre elles. Cet étalonnage se fait normalement en accord avec le chef opérateur et le réalisateur.

Les images positives obtenues directement à partir du montage des négatifs issus du tournage sont appelés «copies de prestige». Elles sont nécessairement tirées en nombre limité.

Le tirage des copies de série nécessite dans la plupart des cas des intermédiaires (interpositifs, internégatifs).

Étalonnage numérique[modifier | modifier le code]

Lorsque l'étalonnage est réalisé sur station de montage virtuel ou de finition, l'étalonnage est réalisé à l'aide d'un ordinateur et d'un logiciel dédié, à partir du négatif lu ou transféré au télécinéma, ou de la bande originale en vidéo, numérisée sur ordinateur ou directement à partir des fichiers numériques originaux. D'autres paramètres (contraste, saturation, définition...) peuvent être réglés. Il est aussi possible de varier les paramètres de manière dynamique au sein d'un plan, toutes choses impossibles en étalonnage traditionnel.

A moins de lire le négatif en 4K, cela se fait au détriment de la qualité, par comparaison au tirage traditionnel. Mais les autres effets réalisés lors de la postproduction (un fondu par exemple) réalisés en laboratoire de façon traditionnelle étant parfois moins satisfaisant que ceux réalisés de manière informatique, c'est en comparant les coûts des différentes techniques et en tenant compte du circuit d'exploitation du film que la société de production fera le choix de telle ou autre technique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]