Éric Rochant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rochant.

Éric Rochant

Description de cette image, également commentée ci-après

Éric Rochant en février 2013.

Naissance (53 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Un monde sans pitié
Les Patriotes
Möbius

Éric Rochant, né le , est un réalisateur et scénariste français

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Rochant nait à Paris le .

Il a fait l'IDHEC, notamment en compagnie de Noémie Lvovsky, Pascale Ferran ou encore Arnaud Desplechin[1]. Ce dernier officiera ensuite comme directeur de la photographie sur certains courts métrages d'Éric Rochant dès 1984.

En 1987, Éric Rochant se fait remarquer avec le court-métrage Présence féminine, qui obtient le César du meilleur court métrage de fiction en 1988. En 1989, il passe au long métrage avec Un monde sans pitié avec Hippolyte Girardot et Mireille Perrier, qui brosse le portrait d'une jeunesse désenchantée. Ce premier film séduit la critique et le public, alors que toute une génération se reconnaît dans les personnages. Il remporte également plusieurs récompenses : César du meilleur premier film, César du meilleur espoir masculin pour Yvan Attal ainsi que le Prix Louis-Delluc.

Éric Rochant retrouve Yvan Attal dans ses deux films suivants, tout d'abord Aux yeux du monde (1991) et Les Patriotes, film à gros budget (1994). Ce dernier plonge avec ambition dans l'univers des services secrets israéliens. Malgré un passage au Festival de Cannes, le film est un important échec commercial[1],[2].

Il réalise ensuite le thriller Anna Oz (1996), la comédie Vive la République ! (1997), le film de gangsters décalé Total Western (2000). Mais ces films ne trouvent pas leur public. En 2001, il réalise le documentaire Traders, qui met en scène Imad Lahoud, jeune trader informaticien qui sera au centre de l'affaire Clearstream 2.

Après une pause dans sa carrière, il revient en 2006 avec L'École pour tous, dans lequel Arié Elmaleh devient professeur malgré lui dans un collège de banlieue.

Rochant s'essaie ensuite à la télévision et dirige de nombreux épisodes des deuxièmes et troisièmes saisons de la série Mafiosa, le clan diffusée sur Canal+. Ce « retour » télévisuel lui redonne le goût du cinéma. Il y revient en 2013 avec Möbius, histoire d'amour entre Jean Dujardin et Cécile de France sur fond de film d'espionnage.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Comme les doigts de la main
  • 1985 : French Lovers
  • 1987 : Présence féminine

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biographie - AlloCiné
  2. Éric Rochant entretien, voxpopmag.com, article paru dans VOXPOP #16, JUILLET-AOÛT 2010