Françoise Romand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Romand (homonymie).

Françoise Romand est une réalisatrice française, née le 10 mars 1955 à Marseille.

Tourné en 1985, Mix-Up ou Méli-Mélo obtient une reconnaissance critique aux États-Unis. Après sa découverte par Vincent Canby du New York Times[1], le journaliste du Chicago Reader, Jonathan Rosenbaum, le sélectionne premier des dix meilleurs films de 1988 et dans les 15 meilleurs des années 1980 aux côtés de Ridley Scott, Martin Scorsese, John Cassavetes, Chris Marker, Alain Resnais, Jean-Luc Godard[2]Appelez-moi Madame (Call Me Madame) remportera le même succès. Il faudra attendre 2008 pour que la presse française commence à s'en faire l'écho[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

De Mix-Up à Thème Je, Françoise Romand, ancienne élève de l'IDHEC (1974), réinvente le documentaire en lui injectant fantaisie et fiction. Dans tous ces films, bouleversants d'humanité et de compassion pour ses personnages, elle n'est pas dupe du pouvoir de la caméra et ne cesse de répéter que "tout ça, c'est du cinéma !" à l’instar de son arrière-grand-père ciotaden qui jouait le rôle du garnement dans le célèbre film des frères Lumière L’arroseur arrosé. Son humour critique et la complicité qu'elle installe avec celles et ceux qu'elle filme, tant dans ses fictions que dans ses documentaires, lui permettent de réaliser une œuvre dont la recherche de l'identité est la clef.

Tous les films de Françoise Romand interrogent l'identité de ses personnages. Dans Mix-up ou Méli-mélo[4] des bébés sont échangés à la naissance, dans Appelez-moi Madame[5],[6] un militant communiste devient transsexuel à 55 ans, dans Les miettes du purgatoire deux jumeaux vivent en symbiose avec leurs parents très âgés, dans Passé Composé un homme à la recherche douloureuse de son passé rencontre une femme amnésique qui fuit le sien, dans Vice Vertu et Vice Versa deux voisines de palier s'échangent leurs vies, l'une prostituée de luxe l'autre intellectuelle au chômage, jusqu'à Thème Je[7] où la cinéaste retourne sur elle la caméra en fouillant les histoires de famille et les réinventant, se permettant avec elle-même ce qu'elle n'aurait jamais osé avec qui que soit d'autre. Les films de Romand évitent les commentaires, réfléchissant les vies ordinaires de personnages extraordinaires sous l'œil fantasque de la mise en scène. Le drame se joue toujours dans la comédie. La distance n'est pas celle de l'auteur à son sujet, mais du sujet au filmage, rapprochant le spectateur au plus près de l'émotion.

En 2007 et 2008, la réalisatrice met en scène Ciné-Romand[8],[9], happening en appartements autour de ses films. Avec la complicité des voisins d'un quartier et une armée de guides qu'elle nomme des anges, Romand invente une installation ludique, qui gomme la frontière imaginaire entre fiction et réalité... La consigne est simple : les hôtes, chez qui sont projetés les films de la réalisatrice, continuent à vivre comme si de rien n'était tandis que les spectateurs les visitent dans la plus grande discrétion. À partir de son travail de réalisatrice, l’artiste génère une création à la croisée du théâtre documentaire et du cinématographe. Romand filme l'installation, rajoutant une strate à la mise en abîme dont la projection en salle n'est peut-être pas le dernier avatar.

Elle attache autant d'importance au son et à la musique (Nicolas Frize, Bruno Coulais, Jean-Jacques Birgé) qu'aux images.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Rencontres, 21'
  • 1985 : Mix-Up ou Méli-Mélo (dvd Lowave) 63’
  • 1986 : Appelez-moi Madame (dvd alibi) 52'
  • 1987 : Villa Médicis Hors Les Murs aux USA
  • 1992 : Les miettes du purgatoire 14'
  • 1993 : Dérapage contrôlé 12'
  • 1994 : Passé-Composé 95' avec Feodor Atkine, Laurence Masliah
  • 1995 : Rétrospective au Film Center Art Institute (Musée de Chicago)
  • 1996 : Vice Vertu et Vice Versa 87' avec Florence Thomassin, Anne Jacquemin, Marc Lavoine
  • 1997 : L'enfant Hors-Taxes 26'
  • 1999 : Croisière sur le Nil 8 x 26'
  • 1999-2000 : Enseigne le cinéma à l'Université de Harvard, États-Unis
  • 2000 : La règle du Je 15'
  • 2000 : Agnès Varda's Feet 5' avec Agnès Varda
  • 2001 : ikitcheneye.com (site)
  • 2002 : La règle du je tu elle il 80'
  • 2002 : Iconoclash 26'
  • 2003 : Si toi aussi tu m'abandonnes 52'
  • 2005 : themeje.org (site)
  • 2007-2008 : Ciné-Romand (happening)
  • 2008 : 22 ans plus tard... / Onboard 30' avec Jean-Jacques Birgé
  • 2009 : Ciné-Romand (dvd alibi) 86’
  • 2010 : Le son de Vinyl 23'
  • 2011 : Gais Gay Games 30'
  • 2011 : Thème Je (The Camera I) 107'
  • 2012 : Teleromand (16 courts métrages dont La caméra change de main, Chacuns et Mix-Up Remix) 90'
  • 2014 : Baiser d'encre 92'

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Vincent Canby sur Mix-Up (New York Times, 24/07/1987)
  2. [2] Le classement des meilleurs films par Jonathan Rosenbaum (Chicago Reader)
  3. [3] Dossier de presse du DVD Appelez-moi Madame
  4. [4] Jean-Philippe Tessé sur le DVD Mix-Up (Les Cahiers du Cinéma, décembre2006) et [5] sur les DVD Mix-Up plus Appelez-moi Madame (Chronic'art, novembre2008)
  5. [6] Jenny Ulrich sur le DVD Appelez-moi Madame (Arte.tv, octobre2008)
  6. [7] Anita B. sur Appelez-moi Madame (Fluctuat.net, 24/11/1008)
  7. [8] Robert Koehler sur Thème Je (Variety, 28/09/2004)
  8. [9] Charlotte Garson sur Ciné-Romand et le DVD Appelez-moi Madame (Les Cahiers du Cinéma, novembre2008)
  9. [10] Antonio Fischetti sur Ciné-Romand et Stéphane Bou sur Appelez-moi Madame (Charlie Hebdo, décembre2008)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]