Nord-du-Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nord-du-Québec
Image illustrative de l'article Nord-du-Québec
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Statut Région administrative
MRC et TE Eeyou Istchee
Jamésie
Kativik
Nombre de municipalités 33
Siège de la Conférence régionale des élus Nemiscau
Matagami
Kuujjuaq
Président de la CRÉ Matthew Coon Come
Gérald Lemoyne
Maggie Emudluk
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC−05:00)
Indicatif téléphonique +1 819
Code géographique 10
Démographie
Gentilé Nord-Québécois(e)
Population 42 993 hab. (2012)
Densité 0,06 hab./km2
Variation 2007-2012 5,6 %
Géographie
Superficie 718 229 km2
– incluant eau 860 681 km2
Économie
PIB régional 2 799,3 M CAD (2011)
Taux d'activité 61,0 % (2012)
Taux de chômage 7,6 % (2012)
Sources
Institut de la statistique du Québec 2013, p. 56

Le Nord-du-Québec est la plus grande région administrative du Québec. Elle pourrait largement contenir à la fois l'Espagne et la Roumanie. À elle seule, la région représente plus de la moitié de la superficie totale du Québec (55 % du territoire québécois), avec ses 839 000 km², dont 121 000 km² de lacs et de rivières.

Seulement 0,5 % de la population du Québec y vit, soit environ 40 000 personnes. Les autochtones (Cris et Inuits) forment ensemble 60 % de la population, tandis que les Québécois non autochtones constituent 40 % des habitants.

Le français est la langue des habitants non autochtones, mais est aussi de plus en plus utilisée comme troisième langue par les autochtones ; ces derniers ont pour langue d'usage l'anglais, avec soit la langue crie, soit l'inuktitut (langue des Inuits)[1]. La lingua franca entre les différentes communautés reste malgré les efforts des gouvernements successifs, l'anglais.

Cette région nordique du Québec a la particularité d'être la région située la plus au nord de toute la francophonie et surtout la seule qui compte une communauté inuite parmi tous les territoires francophones du monde. La région est représentée à l'Assemblée nationale dans la circonscription d'Ungava.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région est délimitée par les baies d'Hudson et James à l'ouest, le détroit d'Hudson et la baie d'Ungava au nord, le Labrador au nord-est, et les régions administratives de l'Abitibi-Témiscamingue, de la Mauricie, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord au sud et au sud-est.

Histoire de la région et progression du français[modifier | modifier le code]

La région du Nord-du-Québec faisait partie de la Nouvelle-France jusqu'à ce que les Français dussent la céder aux Britanniques en 1713 (voir Traités d'Utrecht).

La région ne fut ni peuplée par des colons français, ni par des colons britanniques, qui la jugeaient non propice à la colonisation, mais les contacts répétés des marchands britanniques avec les populations autochtones y ont répandu l'usage de la langue anglaise : c'est pourquoi la seconde langue des autochtones y fut longtemps exclusivement l'anglais. L'introduction de la langue française ne s'est faite qu'au milieu du XXe siècle avec l'arrivée de techniciens gouvernementaux québécois. Elle est maintenant la seconde langue choisie par plus de 50 % des autochtones.

En 1870, la région fut transférée au nouveau Dominion du Canada par les autorités impériales de Londres. En 1898, le Parlement du Canada a fixé la frontière septentrionale du Québec au milieu de la rivière Eastmain, près du 52e parallèle , agrandissant ainsi le territoire québécois ; en 1912, il lui transfère le district de l'Ungava, comprenant tout le territoire au nord de la rivière Eastmain : concrètement, par ces deux agrandissements successifs, le Québec a alors plus que doublé son territoire.

Mais les Québécois "du sud" ont attendu les années 1960 avant d'investir cette nouvelle région (d'où le nom Nouveau-Québec utilisé à l'époque, pour une partie de son territoire). La région a fortement contribué à l'esprit "pionnier" de nombreux Québécois venus s'installer dans cette région pour y travailler par exemple dans des projets hydroélectriques ambitieux comme celui de la Baie James. La création de villes nouvelles comme celle de Radisson dans les années 1960 et 1970 en est l'illustration.

L'Ungava, la partie du territoire transféré en 1912 et qui se trouve au nord du 49e parallèle (correspondant à peu près à l'actuel Nunavik), était appelée jusqu'en 1987 Nouveau-Québec. Quant au territoire au sud du 49e parallèle (correspondant à peu près à l'actuelle Jamésie), il était rattaché aux autorités municipales de l'Abitibi et de La Vallée-de-l'Or pendant la première moitié du XXe siècle. L'organisation politique du Nord-du-Québec a été profondément remaniée entre 1976 et 1984 pour faire suite à la signature en novembre 1975 de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois par les représentants inuits et cris et les gouvernements du Québec et du Canada.

La frontière entre le Québec et la province de Terre-Neuve (colonie britannique jusqu'en 1949, date à laquelle Terre-Neuve est devenue province canadienne) a été fixée par le Comité judiciaire du Conseil privé de Londres en 1927, mais le Gouvernement du Québec ne considère pas cette décision comme définitive en ce qui concerne la frontière de la Côte-Nord puisqu'il considère que le Parlement du Québec ne fut pas consulté.

Démographie[modifier | modifier le code]

En tout, le Nord-du-Québec possède 14 villages nordiques (10 000 habitants), 9 villages cris (1 000 habitants) et 5 municipalités (17 000 habitants).

  • Population: 41 129 (2008)
  • Superficie: 839 000 km2
  • Densité: 0,1 hab./km²
  • Taux de natalité: 21,5 ‰ (2004)
  • Taux de mortalité: 4,8 ‰ (2003)

Source: Institut de la statistique du Québec

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Nord-du-Québec.gif

La région administrative du Nord-du-Québec se divise en trois parties distinctes.

Eeyou Istchee Baie-James[modifier | modifier le code]

La partie méridionale, appelée Jamésie, s'étend de la baie James à l'ouest aux monts Otish à l'est. Ce territoire est principalement constitué de forêt boréale. L'Eeyou Istchee a été un territoire créé en 2007, bien que l'historique de celui-ci date la création de l'Administration régionale crie. Cette subdivision comprend les 9 villages cris du Québec. Contrairement aux autres municipalités régionales de comté québécoises ou de leurs territoires équivalents, l'Eeyou Istchee n'est pas un territoire contigu.

Villages cris[modifier | modifier le code]

On y retrouve cinq municipalités. La municipalité de Baie-James gère la plus grande partie du territoire. Plusieurs enclaves de l'Eeyou Istchee se trouvent à l'intérieur de la Jamésie.

Municipalités[modifier | modifier le code]

Localités[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

Commissions scolaires[modifier | modifier le code]

Kativik[modifier | modifier le code]

Au nord du 55e parallèle se trouve le Nunavik, couvert presque entièrement par la toundra. Géré sous le nom de Kativik, à l'exception du village cri de Whapmagoostui qui fait partie de l'Eeyou Istchee, le Nunavik est presque exclusivement peuplé par les Inuits qui vivent dans 14 villages nordiques le long des côtes.

Villages inuits[modifier | modifier le code]

Commissions scolaire[modifier | modifier le code]

Territoires non organisés[modifier | modifier le code]

Représentation provinciale[modifier | modifier le code]

[2]

Code
géographique
E/J/K? Nom Type Population
2011
Population
2006
Total des
logements
Logements
résidents habituels
Superficie
2499883 K Akulivik TI 0 0 0 0 445.73
2499125 K Akulivik VN 615 507 148 137 76.87
2499891 K Aupaluk TI 0 0 0 0 544.03
2499105 K Aupaluk VN 195 174 59 56 30.12
2499060 J Baie-James 1303 1394 701 591 297332.84
2499904 K Baie-d'Hudson NO 0 16 0 0 129712.09
2499020 J Chapais V 1610 1630 728 674 63.64
2499025 J Chibougamau V 7541 7563 3474 3222 699.31
2499055 E Chisasibi VC 0 0 0 0 491.63
2499814 E Chisasibi TC 4484 3972 1050 923 828.18
2499045 E Eastmain VC 0 0 0 0 316.91
2499810 E Eastmain TC 767 650 226 188 147.47
2499879 K Inukjuak TI 0 0 0 0 428.39
2499085 K Inukjuak VN 1597 1597 444 413 55.63
2499140 K Ivujivik VN 370 349 91 86 35.21
2499894 K Kangiqsualujjuaq TI 0 0 0 0 538.42
2499090 K Kangiqsualujjuaq VN 874 735 191 185 35.05
2499888 K Kangiqsujuaq TI 0 0 0 0 572.62
2499130 K Kangiqsujuaq VN 696 605 174 170 12.56
2499890 K Kangirsuk TI 0 0 0 0 529.40
2499110 K Kangirsuk VN 549 466 163 160 57.26
2499065 K Kawawachikamach VK 0 0 0 0 242.09
2499893 K Kuujjuaq TI 0 0 0 0 320.80
2499095 K Kuujjuaq VN 2375 2132 925 799 292.72
2499877 K Kuujjuarapik TI 0 0 0 0 293.66
2499075 K Kuujjuarapik VN 657 568 204 189 8.16
2499005 J Lebel-sur-Quévillon V 2159 2729 1111 917 40.14
2499015 J Matagami V 1526 1555 719 625 66.85
2499030 E Mistissini VC 0 0 0 0 514.30
2499804 E Mistissini TC 3427 2897 952 845 865.76
2499040 E Nemaska VC 0 0 0 0 51.18
2499808 E Nemaska TC 712 642 226 200 96.57
2499818 E Oujé-Bougoumou S-É 725 606 251 183 2.54
2499120 K Puvirnituq VN 1692 1457 489 389 85.74
2499889 K Quaqtaq TI 0 0 0 0 523.83
2499115 K Quaqtaq VN 376 315 91 89 26.54
2499902 K Rivière-Koksoak NO 0 15 0 0 307039.90
2499887 K Salluit TI 0 0 0 0 596.84
2499135 K Salluit VN 1347 1241 315 299 14.39
2499892 K Tasiujaq TI 0 0 0 0 502.11
2499100 K Tasiujaq VN 303 248 72 72 66.54
2499878 K Umiujaq TI 0 0 0 0 257.78
2499080 K Umiujaq VN 444 390 104 94 27.72
2499035 E Waskaganish VC 0 0 0 0 277.76
2499806 E Waskaganish TC 2206 1864 496 467 505.37
2499010 E Waswanipi VC 0 0 0 0 211.52
2499802 E Waswanipi TC 1777 1473 513 413 415.64
2499050 E Wemindji VC 0 0 0 0 171.06
2499812 E Wemindji TC 1378 1215 377 333 377.95
2499070 E Whapmagoostui VC 0 0 0 0 122.53
2499816 E Whapmagoostui TC 874 812 221 206 189.88
 
Nord-du-Québec CD 42579 39817 14515 12925 747161.22
E Eeyou Istchee TE 16350 14131 4312 3758 5586.25
J Jamésie TE 14139 14871 6733 6029 298202.78
K Kativik TE 12090 10815 3470 3138 443372.20

circonscriptions fédérales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]