Rivière Caniapiscau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rivière Caniapiscau
La Chute du Calcaire
La Chute du Calcaire
Bassin versant du fleuve Koksoak
Bassin versant du fleuve Koksoak
Caractéristiques
Longueur 400 km
Bassin 47 711 km2
Bassin collecteur Baie d'Ungava
Débit moyen 1 335,8 m3/s (1 km en amont de la chute de la Pyrite)
Régime Pluvio-nival
Cours
Source Évacuateur de crues Duplanter
· Altitude 480 m
· Coordonnées 54° 50′ 47″ N 69° 48′ 46″ O / 54.846394, -69.812834 (Source - Rivière Caniapiscau)  
Confluence Fleuve Koksoak
· Altitude 20 m
· Coordonnées 57° 40′ 18″ N 69° 29′ 12″ O / 57.67167, -69.48666 (Confluence - Rivière Caniapiscau)  
Géographie
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Régions traversées Nord-du-Québec

Sources : Québec, ministère du Développement durable de l'Environnement et des Parcs, « Portrait régional de l'eau: Nord-du-Québec (région administrative 10) » (consulté le 15 juillet 2012)

La rivière Caniapiscau est une rivière du Québec (Canada). Un des deux principaux affluents de la rivière Koksoak avec la rivière aux Mélèzes, elle traverse le Nunavik du sud au nord sur 400 kilomètres. Elle contribue au bassin hydrographique de la baie d'Ungava. Depuis la construction du complexe La Grande, qui a détourné son cours supérieur à compter de 1981, la rivière prend sa source en aval de l'évacuateur de crues Duplanter du réservoir de Caniapiscau.

Description[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1820, James Clouston, un employé de la Compagnie de la Baie d'Hudson navigue sur la rivière et la désigne sous le nom de « Caniapuscaw ». En 1828, l'explorateur William Hendry l'orthographie plutôt « Canniappuscaw ». Le géologue Albert Peter Low utilisa quant à lui « Kaniapiskau » en 1898. Le nom se standardise à partir du milieu du XXe siècle.

En 1997, la Commission de toponymie du Québec a modifié la désignation du cours supérieur de la rivière Caniapiscau pour la renommer rivière René-Lévesque*[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Canyon Eaton

Chutes et canyons[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

  • Rivière Bras de Fer
  • Rivière du Sable
  • Rivière Goodwood
  • Rivière Sérigny
  • Rivière Pons
  • Rivière Beurling
  • Rivière de la Mort
  • Rivière Châteauguay
  • Rivière Swampy Bay
  • Rivière Situraviup
  • Rivière Forbes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Rivière René-Lévesque », sur Commission de toponymie du Québec,‎ 14 juin 2012 (consulté le 20 juin 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]