Mascouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mascouche
Mascouche
Pont du Rapide, Mascouche, vers 1910
Pont du Rapide, Mascouche, vers 1910
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
Comté ou équivalent Les Moulins
Statut municipal Ville
Arrondissements District 1: Louis-Hébert, District 2: Laurier, District 3: Le Gardeur, District 4: La Vérendrye, District 5: Du Coteau, District 6: Des Hauts-Bois, District 7: Du Rucher, District 8: Du Manoir
Maire
Mandat
Guillaume Tremblay
De 2013-11-03 à ...
Fondateur
Date de fondation
Inconnu
8 juin 1845
Constitution 1er juillet 1855[1]
Démographie
Gentilé Mascouchois, Mascouchoise
Population 45 564 hab. (2014)
Densité 423 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 00″ N 73° 36′ 00″ O / 45.750005, -73.600005 ()45° 45′ 00″ Nord 73° 36′ 00″ Ouest / 45.750005, -73.600005 ()  
Superficie 10 770 ha = 107,70 km2
Divers
Fuseau horaire UTC-5
Indicatif 450
Code géographique 24 64015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Mascouche

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Mascouche
Liens
Site web http://www.ville.mascouche.qc.ca/

Mascouche est une ville du Québec située dans la MRC Les Moulins dans Lanaudière[2]. Le recensement de 2011 y dénombre 42 491 Mascouchois[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à quelques kilomètres à peine au nord-est de Montréal, la ville de Mascouche est traversée par la rivière du même nom. Elle est voisine des villes de Repentigny, Terrebonne, L'Épiphanie et Saint-Roch-de-l'Achigan.

Avec l'autoroute 640 au sud et l'autoroute 25 qui la traverse en plein centre, Mascouche bénéficie beaucoup de l'intersection de ces deux artères majeures. Les commerces sont principalement concentrés sur la Montée Masson et sur une partie de la Sainte-Marie.

On retrouve à Mascouche l'aéroport non-contrôlé (sans tour de contrôle) le plus achalandé de l'Est du Canada, avec plus de 60 000 mouvements d'avions par an. Il est doté d'une piste de 915 × 25 mètres, pavée et munie d'un système d'éclairage pour l'atterrissage de nuit. La fréquence de communication est de 122,35 MHz. On y retrouve des écoles de pilotage telles que Cargair Ltée et A.L.M. par avion, deux écoles de pilotage reconnues en Amérique du Nord. Les utilisateurs de cet aéroport se sont regroupés pour former l'Association des Pilotes et Propriétaires de l'Aéroport de Mascouche (APPAM)[4].

Mascouche s'étend sur une superficie de 108 km2 dont une importante partie est protégée par des règlements de conservation. Près de 80 % du territoire est zoné agricole bien que le nombre d'agriculteurs actifs soit très faible à l'heure actuelle. Ces agriculteurs sont surtout des jardiniers-maraîchers.

On retrouve à Mascouche, le Parc naturel de l'Étang du Grand Coteau dont la superficie avoisine celle du Parc du Mont-Royal.

Communauté[modifier | modifier le code]

On retrouve un milieu associatif, sportif et communautaire vivant, dont des clubs de service tels le Club optimiste de Mascouche et les Chevaliers de Colomb. Ce dernier vient en aide aux gens démunis en finançant en partie les activités du Centre d'entraide, la Guignolée et le déjeuner de Noël.

Mascouche dispose de son propre service de police et de prévention d'incendie, d'une centrale 911, ainsi que de policiers et pompiers dévoués.

La ville de Mascouche se prépare à inaugurer en 2014 le Train de l'Est (Ligne Mascouche), un train de banlieue reliant Mascouche et la Gare centrale de Montréal, ce qui va favoriser encore plus le développement domiciliaire.

Mascouche est une ville où les jeunes familles bénéficient de plusieurs services et organismes communautaires, plusieurs écoles primaires et secondaires, beaucoup d'espaces verts dont l'immense Parc de l'Étang du grand coteau qui compte 5 lacs, dont le principal, le Lac Henri. La distribution de la population de la municipalité le démontre bien : 62,7 % de la population a moins de 45 ans.

Distribution de la population [5]
Âge  % de la population
14 ans et moins 19,9 %
15 à 24 ans 13,3 %
25 à 44 ans 29,5 %
45 à 64 ans 27,4 %
65 ans et plus 9,8 %

Histoire[modifier | modifier le code]

Originalement, le territoire couvert par la ville actuelle était partie intégrante de la seigneurie de Repentigny créée en 1647 et détenue par Pierre LeGardeur. À l'abandon du régime seigneurial en 1854, le dernier seigneur était John-Henry Pangman.

C'est tout au long de la Rivière Mascouche que la colonisation a débuté en 1717. Les colons s'établirent dans le village et également au Domaine du Rapide, connu officiellement sous le nom du Domaine Seigneurial de Mascouche. Quatre ans plus tard, en 1721, fut créé la Concession de la Cabane Ronde et par la suite, en 1770, la Concession du Grand-Coteau-Saint-Philippe.

Le 8 juin 1845, la municipalité de de la paroisse de St-Henri de Mascouche est créée[6].

St-Henri de Mascouche est l'une des plus vieilles paroisses de la Province de Québec. Elle a été fondée en 1749[7] et comptait 542 habitants. La première église a été construite en 1749-1750 car, selon les registres officiels, le premier baptême eut lieu le 29 décembre 1750 par le prêtre Simon-Amable Raizenne.

Mascouche a obtenu son statut de municipalité le 9 décembre 1970, alors que le maire était monsieur Gilles Forest.

Le nom de Mascouche dérive de l'Algonquin « Maskutew » ou « Mascouteau » et veut dire selon certains historiens, « plaine, prairie unie ». Selon d'autres historiens, il proviendrait d'un mot amérindien signifiant "ourson"[8].

Le « M » de l'emblème de Mascouche représente un jeune arbre en croissance évoquant la vocation d'une ville de banlieue au cœur de la nature.

Dans les armoiries, la devise « cedo nulli » se traduit par « je ne le cède à personne » et s'applique à l'aigle des armoiries. L'aigle est un oiseau très noble et fier qui, par ses prouesses, ne cède à aucun autre oiseau.

Événements[modifier | modifier le code]

  • De 2006 à 2010, l'oktoberfest des québécois avait lieu à Mascouche et se déroulait sur une période de 3 jours en début septembre. Plus de 27 000 personnes ont assisté à l'édition 2008 alors qu'une soixantaine de kiosques, de micro brasseries et produits du terroir québécois étaient réunis au Parc de l'Étang du grand coteau.
  • Chaque année, au mois de mai, l'Association des Pilotes et Propriétaires de l'Aéroport de Mascouche organise une levée de fonds pour le Téléthon d'Opération Enfant Soleil. En échange de dons, les visiteurs/donateurs ont la chance de faire un tour d'avion avec une célébrité de leur choix présente à l'événement. En 2009, ce sont 6 775 $ qui ont été amassés et remis au Téléthon.
  • Le classique Émilie-Mondor est une course à pied qui se déroule au Parc de l'Étang du grand coteau pour tous les calibres. Il existe 6 parcours  :
    • Parcours de 600 m pour les 5 ans et moins
    • Parcours de 1 km, 3 km, 5 km, 7 km XTRAIL et 10 km[9]

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Le gouvernement municipal de la ville de Mascouche est composé d'un maire élu (aux 4 ans, les prochaines élections municipales seront le 3 novembre 2013) et de 8 conseillers municipaux, également élus. Chacun des conseillers représente un territoire défini de la municipalité (voir l'information des arrondissements dans la cartouche sur cette page).

La mairesse Madame Denise Paquette, a occupé le poste par intérim et n'a pas été élue. Elle a été désignée dans un vote à 5 contre 3 des conseillers municipaux lors de la séance du conseil d'administration du 18 décembre 2012. Cet intérim a été rendu nécessaire à la suite de la démission du maire Richard Marcotte qui a démissionné en novembre 2012 à la suite du dépôt d'accusations de fraude et de corruption [10] Madame Paquette ne s'est pas représentée aux élections du 3 novembre 2013.

Le 3 novembre 2013, le nouveau maire, Guillaume Tremblay, fut élu avec plus de 53 % du suffrage, et son équipe, Vision démocratique de Mascouche a fait élire ses 8 conseillers (sur un total de 8).

Maires de Mascouche (à compléter):

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville de Mascouche compte:

6 écoles primaires

2 écoles secondaires

Politique[modifier | modifier le code]

Circonscription électorale de Montcalm au fédéral.

Circonscription électorale de Masson au provincial.


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Plaine Saint-Roch-de-l'Achigan L'Épiphanie (paroisse) Rose des vents
N Repentigny
O    Mascouche    E
S
Terrebonne Charlemagne

Jumelages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Journaux locaux
Histoire
Tourisme