Les Jardins-de-Napierville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Napierville (homonymie).
Les Jardins-de-Napierville
Situation de la MRC des Jardins-de-Napierville
Situation de la MRC des Jardins-de-Napierville
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec[1]
Région Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (Montérégie)
Statut municipal Municipalité régionale de comté
Constitution 1er février 1982
Démographie
Population 27 342 hab. (2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 09′ 58″ N 73° 33′ 13″ O / 45.166027777778, -73.553611111111 ()45° 09′ 58″ Nord 73° 33′ 13″ Ouest / 45.166027777778, -73.553611111111 ()  
Superficie 80 200 ha = 802,0 km2
Divers
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif +1 450 ou 579
Code géographique 680
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Les Jardins-de-Napierville

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir la carte topographique du Canada
City locator 14.svg
Les Jardins-de-Napierville
Liens
Site web mrcjardinsdenapierville.ca

Les Jardins-de-Napierville sont une municipalité régionale de comté (MRC) du Québec (Canada) dans la région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent en Montérégie. Son chef-lieu est Napierville[2],[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

La MRC des Jardins-de-Napierville est bornée par la MRC de Roussillon au nord, celle du Haut-Richelieu à l'est, le comté de Clinton dans l'État de New York au sud, ainsi que par les MRC du Haut-Saint-Laurent et de Beauharnois-Salaberry à l'ouest[2]. La qualité des sols et les conditions climatiques favorables lui valent le surnom de jardin horticole du Québec. La zone agricole couvre 97,7 % du territoire[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La MRC est nommée en l'honneur de Napier Christie Burton, lieutenant général de l'armée anglaise mort en 1835 ; le nom Les Jardins provient de la pratique abondante de l'horticulture dans ce coin de pays.

Administration[modifier | modifier le code]

Le préfet est Paul Viau. La MRC fait partie des circonscriptions de Huntingdon et de Sanguinet pour la représentation à l'Assemblée nationale du Québec[5] et de Beauharnois-Salaberry à la Chambre des communes du Canada[6].

Municipalités[modifier | modifier le code]

La MRC se compose de 11 municipalités.

Municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville[2],[7]
Code Nom Désignation Constitution Superficie totale (km2) Superficie eau (km2) Superficie terre (km2) Population 2013 Densité (hab./km2)
68005 Saint-Bernard-de-Lacolle Paroisse 01.07.1855 113,9 0,7 113,2 1 471 13,0
68010 Hemmingford Village 01.01.1878 0,9 0,1 1,0 831 806,8
68015 Hemmingford Canton 01.07.1855 158,1 0,7 157,4 1 799 11,4
68020 Sainte-Clotilde Municipalité 02.04.1885 78,8 0,1 78,7 1 692 21,5
68025 Saint-Patrice-de-Sherrington Municipalité 01.07.1855 92,9 0,2 92,7 1 970 21,3
68030 Napierville Municipalité 01.01.1873 4,5 0,1 4,4 3 591 810,6
68035 Saint-Cyprien-de-Napierville Municipalité 01.07.1855 98,3 1,2 97,1 1 902 13,4
68040 Saint-Jacques-le-Mineur Municipalité 01.07.1855 67,9 0,6 67,3 1 672 24,8
68045 Saint-Édouard Municipalité 01.07.1855 52,7 . 52,9 1 325 25,0
68050 Saint-Michel Municipalité 01.07.1855 60,3 0,4 59,9 2 924 48,8
68055 Saint-Rémi Ville 20.09.1975 79,0 0,2 78,8 7 623 96,3
680 Les Jardins-de-Napierville MRC 01.01.1982 807,3 4,0 803,3 26 800 33,4

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche proviennent de Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Les Jardins-de-Napierville », 680, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 31 janvier 2014), sauf exceptions suivantes :
    a. CRE : Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013).
  2. a, b et c Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Les Jardins-de-Napierville », 680, Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (consulté le 18 juillet 2013).
  3. Agence forestière de la Montérégie, « Vallée-du-Haut-Saint-Laurent », carte, sur CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Saint-Laurent,‎ 2009 (consulté le 15 avril 2013).
  4. « MRC Jadrins-de-Napierville »,‎ 2013 (consulté le 6 juin 2013).
  5. Commission de la représentation électorale du Québec, « La carte électorale du Québec : Les 125 circonscriptions électorales 2011 », sur Directeur général des élections du Québec (consulté le 20 juin 2013).
  6. Gouvernement du Canada, « Proclamation donnant force de loi au décret de représentation électorale à compter de la première dissolution du Parlement postérieure au 25 août 2004 (TR/2003-154), Annexe: Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales - Décret de représentation », sur Ministère de la Justice du Canada (consulté le 20 juin 2013).
  7. Données du MAMROT sauf exceptions suivantes :
    a. Superficie terrestre : Statistique Canada. 2012. Profil du recensement, Les Jardins-de-Napierville: Géographie hiérarchie. Ottawa. Consulté le 4 août 2013.
    b. Densité de population obtenue par calcul par rapport à la superficie terrestre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]